AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

whore never give up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
whore never  give up C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 777 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants. On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers Ou Diego Lowell, qu'est-ce que ça change ? On peut bien jouer des deux côtés sans ne rien dire à l'autre non ? On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. EN CONSRUCTION Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. EN CONSTRUCTION ◭ DC : Violet Bowen

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


whore never  give up Empty
MessageSujet: whore never give up  whore never  give up EmptyVen 17 Jan - 12:14

Putain que cette soirée était d’un ennui. Ennuyeuse comme les mortels de ce putain de monde de fou. Je connaissais la propriétaire de ce bar dans lequel j’étais. Malheureusement elle était morte, tuée par une tueuse ou encore un client. L’ambiance chaleureuse n’était plus d’actualité dans cette emplacement depuis sa mort. Dommage, elle était bonne à regarder et bonne à s’y sustenter. Cette barmaid était vraiment nulle à chier par contre. Je lui avais demander un café au sang et elle me donnait un café avec du putain de lait tout droit sorti de vieilles mamelles de vaches.

Qu’est-ce que t’a pas comprise ? UN, CAFÉ, AVEC, DU, SANG. C’est pas clair ? Je dois te montrer la marche à suivre ?

Le bon vieux temps c’était quand Lucina de Rougemont nous faisait boire direct dans la gorge de son staff. Ca c’était ce que j’appelais du service. Et puis putain en l’honneur du bon vieux temps j’allais rendre hommage à Lucina en me levant et en prenant la jeune fille par les cheveux et en lui propulsant sa tête de conne sur le comptoir. On entendit le bruit d’une dent faire un bond contre un mur et tomber par terre. La jolie barmaid n’avait plus ses grandes palettes de lapins. Enfin...

Je la tenais par ses cheveux gras et souillés de pute au dessus de ma tasse à café pour faire directement coulé le sang de sa bouche à mon café. D’une main puissante, je la relâcha en la propulsant contre les bouteilles derrières son bar. Quelques verres de brisés rien de plus grave. Enfin... une gorgée de café au sang potable et digne de ma langue. En me retournant, je ramassais cette dent par terre pour la déposer sous ses yeux sur le comptoir.

Tiens ma belle, un petit souvenir de moi. Tu t’en fera un collier ou encore tu te la feras visser comme tu veux j’en ai rien à branler.

La jeune pute prit une bouteille en avançant agressivement vers moi. Ses pensées reflétaient dans les miennes. Elle avait envie de me tuer, de se venger. Pauvre petite chatte désespérée... Elle essaya de me cogner avec sa bouteille. J’affichais un sourire en lui attrapant le bras pour lui retourner vers le os et en casser l’os. Elle couinait de douleur en se posant à genou et je ne lâchais pas pour autant son bras.

Tu recommences et je te l’arrache petite trainée ? Tu sais ce qu’on fait aux mauvaises filles ? On les attache et on les puni. J’ai un endroit bien au frais pour entreposer ton corps durant des semaines. Alors tu te calme et arrête de chialer. Une vraie petite emmerdeuse celle-là. Lucina t’aurais renvoyé dans ton bordel afin que tu te fasses violer et déchiqueté par des grosses bites pleines de pustules et de crasses. Maintenant casse-toi d’ici boufonne.


C’est qu’elle m’avait irrité cette conne. Je terminais mon verre et je me dirigeais vers le salon privée des sorciers. Je me demandais bien si j’allais tomber sur quelqu’un d’intéressant, car pour le moment je n’avais que rencontré une petite merde qui était entrain de se torcher le bord des lèvres pour essuyer son sang qui coulait partout avec le bras qui lui restait. Je levais alors la voix en pénétrant dans cette pièce sombre, magique et aphrodisiaque.

Y’a quelqu’un qui a de l’exta ou encore quelque chose qui déchire grave ? J’ai besoin d’oublier le service à la clientèle de merde que je viens de recevoir par l’unes de vos trainées en déshabillées.

_________________

whore never  give up 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
whore never give up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: 1997-2003 :: ana,béatrice&candice-