AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Candice Merteuil
Candice Merteuil
Aide-Soignant
Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch Anaxcandice
Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch Charlescandice
J'ai commis des meurtres, environ : 65021 Je suis : Une tueuse humaine Je suis âgé de : 21 ans Ce qui me démarque des autres c'est : mes pouvoirs de tueuse et mon appareil photo. À l'Université, il parait que : je fais un cursus en photographie, à Sunnydale.
Je crèche dans le bâtiment : Kresge.
Je suis en amour avec : Anastasia Zalitzev : la russe au penchant alcoolique. Potentielle un peu trop impliquée dans une mission qu'elle s'est elle-même donnée. Elle fait aussi battre mon coeur.
On me voit souvent avec : Buffy Summers: l'une de mes meilleures amies et une mentor, en quelque sorte. Toujours là l'une pour l'autre.
Jeremy Lewilton : Mon meilleur ami, depuis le début de l'université. On est proche, on se confie et on est là l'un pour l'autre.
Charles Abbott : mon observateur. Notre lien est assez compliqué, pour le moment. J'avoue ne pas lui faire encore totalement confiance.
Xander Harris : mon ex, mais il reste l'un de mes proches amis. Drôle, amusant mais notre couple n'aurait jamais marché.
Dawn Summers : elle est comme la petite soeur que je n'ai jamais eu. J'adore la jeune femme qu'elle devient tranquillement.
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell :ma pire ennemie. Elle et moi on se hait à mort. Littérallement.
Drusilla : cette folle m'a pété le bras. Il va falloir que je lui rende la pareille.
Willow Ronsenberg : c'est triste de devoir me battre contre elle; elle me rappèle tellement ma petite rouquine... elle me manque.
Angel: Le vampire avec une âme. Je le hais. Je ne lui pardonerai jamais pour ce qu'il a fait à mon amie.
Anyanka Jenkins : Petite garçe jalouse parce que j'ai fréquenté son ex. Maintenant que c'est finit, avec lui, je me demande ce qui advidendra de nous.
On dit de moi que je suis : Directe et amusante. Mais aussi que je peux être : Arrogante, Distraite et Têtue. Je ressemble beaucoup à : Vanessa Morgan. Je dois mon avatar à : Bazzart, pour l'avatar. Gifs par moi! ◭ DC : Yue Maelys.
Statut : OR

Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch Empty
MessageSujet: Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch  Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch EmptyDim 12 Jan - 22:49

img

Candice Joanna Merteuil
Tueuse Bénéfique
San Francisco x 14 Juillet x 21 ans x Célibataire, Bisexuelle x Pouvoirs d'une tueuse active x Humaine  x FEAT (Vanessa Morgan)
avatar
Qui suis-je ? Question fondamentale que l’on se pose tout au long de notre vie. Je suis une femme. Je suis une étudiante, une photographe, une amie. Je suis la tueuse, la chasseuse, l’exécutrice. Mais, avant tout, je suis Candice Joanna Merteuil, fille de Laura Merteuil et d’un pauvre type qui ne fut qu’un coup d’un soir. Une pauvre fille sans père, le cliché. Et si vous pensez que je ne suis que ça, vous vous trompez.

Villes des étés frais, du brouillard et des montagnes tellement hautes que je n’ai jamais eu le courage de les monter. San Francisco. Ma ville natale, mais ce n’est plus l’endroit que j’appellerais chez moi. Cet endroit n’est plus ma maison depuis bien longtemps, maintenant. Et j’aurais dû le savoir plus tôt; ça ne tourne pas rond depuis belle lurette, ici.

Ma mère m’a élevée majoritairement seule; mes grands-parents l’aidaient tout de même, comme ils le pouvaient. Et, ils le pouvaient très souvent, au vu de l’argent qu’ils faisaient. Être avocat pour le bureau le plus réputé d’Amérique, c’était payant. Encore plus, lorsque ma mère finit par rejoindre leurs rangs, lors de mon adolescence. L’argent que le loup, le bélier et le cerf offraient était bien suffisant, pour une vie confortable. Et ma mère leur rendait bien. Nous avons toujours été proches, elle et moi. Elle était ma meilleure amie, ma complice. Que ce soit soirée ciné, journée shoping ou cuisine maison, on faisait tout ensemble et on se partageait tout nos secrets. Enfin, presque tout.

Quand j’ai eu quatorze années, un homme anglais se présenta à moi, au centre commercial. Rencontre étrange mais qui semblait presque attendue, autant par moi que lui. Il me fit mention d’un bon nombre de choses qui me poussèrent à l’écouter, même si les mots élue, tueuse et vampire revenaient trop souvent. Je pensais qu’il était fou, qu’il disait n’importe quoi, qu’il venait de faire un infarctus et qu’il délirait, quelque chose du genre. Je voulais partir, prendre le bus le plus vite possible et demander à ma mère d’appeler la police, de m’y cacher. Mais ses mots résonnaient tout de même en moi, m’empêchant de m’enfuir, de courir pour appeler la sécurité ou juste pour m’enfermer dans une salle de bain, comme une future victime de film d’horreur. Ce qui me poussa à rester, c’était la mention de choses qui m’étaient privés. Ces rêves que j’avais fait. Ces rêves dans lesquels j’étais une ancienne barmaid ou encore une jeune asiatique durant la guerre. Des rêves dans lesquels je combattais vampires, démons, forces du mal. Des rêves dans lesquels je finissais par mourir, accomplissant un destin que je ne contrôlais pas. Il savait. Il connaissait. Il m’expliquait. J’étais une potentielle, qu’il disait. Une fille choisit pour, comme le nom l’indique, potentiellement devenir une Tueuse. Une chasseuse de vampire. Une élue. Il n’était pas tombé sur la bonne fille. Non.

Les prochains mois furent assez…mouvementés. Entrainements, études du manuel de la tueuse, combat au corps-à-corps, patrouilles, maniement d’armes. Et c’était sans compter mes études. Je mentis à ma mère plus d’une fois, à mes amis encore plus. Ils ne pouvaient pas savoir, ils ne comprendraient pas, ils seraient en danger. Je n’étais même pas encore Élue et pourtant, je me sentais déjà seule. Isolée. Savez-vous ce qu’une adolescente de 14 ans ressent face au premier vampire qu’elle voit, qu’elle doit tuer, seule, sans pouvoir en parler à qui que ce soit, par ce qu’un homme en a décidé ainsi ? Je n’avais que mon pieu et moi-même qui compter. L’anglais n’allait surement rien faire, à part rester en retrait. J’ai vaincu ce vampire. Mon premier. Mon dernier pendant une année entière. C’était trop pour moi. Vivre avec ce fardeau, pleurer des nuits durant parce qu’on avait décidé que je ne pouvais pas vivre une vie normale. Je n’en pouvais plus. Alors, laissant tomber mon pieu, je décidai de le remplacer par des pompons de cheerleader et l’anglais par un petit ami.

Même si l’observateur restait dans ma vie, tentait de me convaincre, je continuais de respecter ma décision, de reprendre une vie normale. Et, à San Francisco, la vie normale d’une étudiante était beuveries, fêtes privées et autres débauches illégales de la vie de nuit qu’une bande de mineurs ne devraient pas faire. Mais j’avais trouvé ma place. J’étais la fêtarde, celle qui mettait l’ambiance. Mais j’étais aussi un peu étrange. La studieuse. La sérieuse. Masques que l’on me mettait de force, étiquettes qu’on appliquait comme si j’étais un pull dans un Sears. Mais je me forgeais, je décidais qui j’étais et je vivais. Je me construisais.

L’année qui suivit fut aussi étrange que formidable que dramatique. J’étais au top de ma réputation, ma relation avec Mike, mon petit ami, allait de bon train et mes notes étaient au-dessus de la moyenne, m’offrant plusieurs perspectives, niveau étude. L’escouade des pom-pom girls était au top et ma mère se voyait offerte promotions après promotions. La vie allait bien, je me sentais bien. Enfin, la plupart du temps. Car, la nuit, je ne me sentais pas seule. Loin de là. Je me sentais épiée, suivit. Jamais vraiment seule, même lorsque ma mère était en voyage d’affaire. Je me répétais que les vampires ne pouvaient pas entrer sans être invité, mais la peur restait et les cauchemars venaient.

Puis, vint la réponse que je ne voulais pas avoir. Jacob, vampire dans la quarantaine, physiquement. Il apparu devant Mike et moi, alors que nous revenions d’un rendez-vous ciné. Il nous chargea. Je ne pouvais rien faire. Il m’empoigna à la gorge et me tenant ainsi un bon moment. Ses mots m’hanteraient toujours. Je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais pas le combattre. Les techniques que j’avais apprises par le passé ne me servaient à rien. C’est comme si je les avaient oubliés, lancer dans un recoin de mon cerveau pour ne plus jamais les retrouver. Mike tenta de me défendre. Ce fut la plus grosse erreur de sa vie. Bien que Jacob me laissa tomber, il s’en prit à mon petit ami, qui y trouva la mort. Vidé de son sang, le regard vide. Je revois encore aujourd’hui ses images qui hantaient mes cauchemars pendant longtemps. Puis, il me laissa partir. Il prétendait que je n’étais pas encore prête. Que je ne méritais pas encore son temps.

Les funérailles de Mike furent douloureuses, déchirantes. Si j’avais su tenir mon entrainement, il serait peut-être encore ici. Cette journée m’ouvrit les yeux et je décidai de recommencer mon entrainement. Plus jamais je ne serais victime. Plus jamais je ne perdrais d’innocents. Plus jamais  on aurait ce contrôle sur ma vie.

Et alors qu’à mes 17 ans j’allais entamer une nouvelle année, la bénédiction de Sineya éveilla en moi mes dons. J’étais choisi. J’étais Élue. Une Tueuse.  Cette décharge qui traversa mon corps, je m’en souviens encore. C’était exquis, un extase. Mais ce fut une célébration très courte. Non seulement, on ne savait pas pourquoi j’avais été activée, puisqu’aucune des deux tueuses actives n’étaient morte, mais Jacob refit son apparition, pour me hanter. Me troubler. Me chasser. J’étais sa proie et, même avec tout ce pouvoir qui coulait maintenant en moi, je ne pouvais rien faire. Je voulais partir. La peur constante de ce démon devenait insupportable. Il m’avait arraché l’amour et maintenant il voulait m’arracher la vie.

Mon observateur en séminaire en Grande-Bretagne, je pris ma décision sans lui en parler. Je partais pour Sunnydale. Seule. J’irais sur la bouche de l’enfer. Je rencontrerais cette Tueuse blonde légendaire dont il m’avait tant parlé. Elle pourrait m’aider. Elle pourrait faire de moi une meilleure Tueuse. Elle était morte une fois et, pourtant, elle était toujours là. Un au revoir à ma mère, mes bagages en mains et au cœur, je quitta San Francisco pour la Californie, la vallée du soleil.

Une fois à Sunnydale, il faut dire que la vie ne fut pas de tout repos. Je rejoins les rangs de la Tueuse assez facilement. Je survécu à la Reine des Vampires, avec un bras cassé, mais toujours en vie. Je combattus vampires et démons, survécus à des relations. Je vaincu le maire et sauva le monde d’une apocalypse. Et, le plus difficile, je finis par graduer du Lycée de Sunnydale, tout en brandissant des pompons et un pieu.

L’université m’attend à bras ouverts, grâce au superbe programme de photographie. Entre études, amour et débauche, sans oublié mon nouveau statut de Tueuse active, j’avoue avoir hâte de voir ce que ces études supérieurs ont à m’offrir.

Qui es-tu ?
Qui connait-il ?

Prénom : Michael
Âge : 26 ans
Pays : Canada
Fréquence de connexion : 5/7
Inventé ou scénario : Scénario du Forum
Où avez-vous connu le forum ? : Google, i guess?
Commentaires sur le forum : moi aussi j'me refais une fiche, bon!

codage ©️ Sine Nomine Vulgus

_________________
☼ go lock the doors, i'm a dead girl walking. i've got one night to kill.
bow down to the will of a dead girl walking.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Joanna Merteuil - Bubblegum Bitch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::  :: QUI ONT UNE HISTOIRE :: personnages validés-