AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Jeremy Lewilton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jeremy Lewilton
Jeremy Lewilton
Seigneur du désordre
Jeremy Lewilton Tumblr_pp1ezdkLRJ1xpdwtoo1_540
Jeremy Lewilton Tumblr_phm4vxIgku1xpg1lio1_540

J'ai commis des meurtres, environ : 80136 Je suis : un humain Je suis âgé de : 23 ans Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis résistant à la douleur À l'Université, il parait que : Je fréquente l'Université de Sunnydale, je suis le capitaine des footballeurs et que je fais des études en affaires internationales & langues
Je crèche dans le bâtiment : Fisher avec les autres sportifs
Je suis en amour avec : Valentin Weber : Lui et moi ça fait un an qu'on est ensemble. On lutte pour notre amour malgré les épreuves que la vie nous met dans les pattes.
On me voit souvent avec : Buffy Summers : l'une de mes meilleurs amis, Agatha Doyle : c'est une fille que je trouve super, Daniel Osbourne : Mon meilleur ami et mon co-capitaine dans l'équipe de foot, Xander Harris : un ami du scooby. Candice Merteuil : elle est ma meilleure amie depuis un an.
Je me bagarre souvent avec : Tom Lehane : mon pire cauchemar j'espère qu'un jour il va me foutre la paix.
On dit de moi que je suis : gentil, attentionné, démonstratif, masculin, calme, paisible, drôle Mais aussi que je peux être : orgueilleux, j'ai été une fois infidèle, têtu, possessif, jaloux Je ressemble beaucoup à : Antoni Porowski Je dois mon avatar à : bazzart ◭ DC : Guillaume Louboutin, Willow Rosenberg
Statut : OR

Jeremy Lewilton Empty
MessageSujet: Jeremy Lewilton  Jeremy Lewilton EmptyLun 13 Jan - 0:36

img

Jeremy Lewilton
humain bénéfique
23 ans x Frère Cadet de David Lewilton x  x En couple avec Valentin Weber x Pouvoir de résistance à la douleur  x Humain  x FEAT (antoni porowski)

avatar

ALLEMAGNE
L'allemagne, un pays où les petits blonds aux yeux bleus poussent comme des pissenlits. Le pays où Jeremy a été élevé avec une mère et un père attentionnés. L'amour de ses parents l'a aidé à passer à travers les épreuves que la vie lui a mit devant lui. Dès sa plus jeune enfance Jeremy était un petit garçon attentionné, souriant qui adorait l'art. Il aimait jouer aux petites voitures, mais il aimait encore plus jouer à la Barbie. Il adorait se créer des scénarios et pouvoir présenter Barbie à Ken de façon exceptionnel. Petit garçon, ses amis le trouvaient spécial et n'arrêtait pas de lui répéter qu'il n'était pas normal. Sans s'en rendre compte cela l'affectait, mais il ne faisait comme si de rien était et continuer à jouer avec l'insouciance d'un enfant et l'inconscience d'un gamin ne sachant pas qui il était vraiment.

C'est en commençant la petite école que la vie de Jeremy devint plus difficile. Le joli petit bambin aux yeux couleur ciel avait perdu ses repaires et ses parents. Son frère plus âgé de cinq ans était dans un autre école pour les jeunes en difficultés d'apprentissage, alors que ses parents étaient morts dans un accident de voiture. Placé en famille d'accueil, le petit Jeremy avait eu la chance d'être avec son frère dans la même maison. Quelques années difficiles passèrent pour l'enfant qu'était Jeremy. Ses seuls amis qui étaient ses voisins, les seuls dont il se sentait si proche, les seuls avec qui il jouait, déménagèrent dans une autre ville. Jeremy  s'était imaginer une vie au lycée avec ses amis. Une vie qui n'arriverait jamais.

C'était bien le contraire de son imagination qui se produit. Dès le premier jour de lycée, il essayait de se faire des amis. Il allait vers les autres qui le repoussait pour aucune raison valable. Il se présentait même comme délégué de classe en sachant qu'il allait perde de toute façon. Il avait préparé des pancartes, des bonbonnières pour tout le monde en essayant de gagner l'amour des autres avec de bonbons... Que c'était con... Comme si l'amitié s'achetait... Ses parents l'avaient envoyé dans une école privée pour les sportifs. Jeremy n'était pas un sportif, il aimait l'art dramatique, jouer dans des pièces de théâtre ou encore faire de l'improvisation. Tout de suite il était devenu le souffre douleur de ses petits camarades. Chaque matin il avait peur de se rendre à l'arrêt pour prendre l'autobus par peur de se faire pousser par terre comme les autres jours. Entrer dans cet autobus scolaire pour lui, c'était vivre un véritable enfer. Bouteilles qu'on lui cassaient sur la tête. Noms qu'on lui criaient. Anticipé son arrivée au lycée et sortir de l'autobus était encore pire. Lorsqu'il sortait de ce car pour se rendre à son casier dans lequel il se faisait embarrer. On crachait sur son cadenas, les autres mettait du ruban adhésif sur sa case pour ne pas qu'il arrive à l'ouvrir pour qu'il arrive en retard à ses cours. Pédale, Gay, Fif, Tapette.... Toutes les insultes concernant les homosexuels, il les avait entendu. Jeremy n'avait que douze ans, il savait que quelque chose n'allait pas, mais n'était pas capable de s'en rendre compte. Pour lui, il était normal, rien n'était différent. Les cours d'éducation physique était un cauchemar, on ne le choisissait pas pour jouer, il était toujours choisi en dernier. Il essayait de ne pas pleurer sur ce banc en regardant les autres et son professeur. Il gardait ses émotions pour lui.

Ces émotions il réussissaient à les faire sortir le soir en arrivant chez lui. Il rentrait dans sa maison, il allait s'enfermer dans sa chambre incapable d'en parler durant des années à ceux qui étaient maintenant ses parents. Il allait sur internet, il parlait à des inconnus, il s'inscrivait sur des sites, il essayait de comprendre sans comprendre. Il jouait à des jeux de rôles sur internet, il écrivait, il libérait son esprit de toute cette souffrance qu'il subissait à chaque jour. Le joli Jeremy n'avait aucun bouton, il avait les dents droites et blanche, il était mince, il avait des fringues à en couper le souffle et pourtant personne ne pouvait savoir jusqu'à ce qu'un jour il explose devant sa mère adoptive qui ne se doutait de rien.

Cette journée là avait été pire que autres. Il avait dit à ses camarades qu'il fréquentait une fille dans une autre école et personne ne le croyait et pourtant ce l'était. Elle avait été même sa première. La première qu'il avait apporté dans son lit. À quatorze ans le jeune Jeremy perdit sa virginité avec sa première petite amie qui était une amie de sa meilleure amie d'enfance. Sur l'heure du diner il se rendit à la cantine pour s'acheter une slush puppies bleu. C'est à côté de cette table de ping pong que l'émotion qu'il allait vivre allait lui faire penser au suicide. Un de ses camarades qu'il n'appréciait pas à cause de sa méchanceté s'avançait vers lui et fit tomber sa boisson par terre. Cette boisson que Jeremy avait acheté avec le peu d'argent que ses parents biologiques lui avaient laissé dans un compte. Tout ce qu'il voulait, c'était se rendre à son casier pour y déposer ses affaires. Pourquoi avait-il fallu que ce garçon lui fasse ça ? Il n'en savait rien et n'en pouvait tout simplement plus. Il décida de se rendre aux toilettes pour y pleurer. C'était la première fois qu'il pleurait à l'école. Trop orgueilleux il n'avait jamais été capable de le faire avant cette journée-là. Il n'en pouvait plus. Il décida d'aller manger par terre dans le couloir en regardant cette porte bleu qui menait où tout le monde mangeait ensemble. Ses professeurs ne le croyaient pas ou ne faisaient rien. La fin de l'après-midi arrivait et il fallait une fois de plus qu'il prenne cet autobus qui allait le ramener chez lui. On lui lui fit couler une bouteille de Sprite sur la tête. Il arriva chez lui avec les cheveux reluisant de liqueur. Sa mère venait d'arriver de travailler, elle le regardait avec ses yeux qui se remplissait d'eau en lui disant.
Mais qu'est-ce qui c'est passé mon chéri ? Jeremy baissa le regard et la tête et la remonta pour regarder sa mère pour enfin exploser en larmes. Je ne veux plus aller à l'école. JE NE VEUX PLUS. C'EST TERMINÉ. JAMAIS. Je me suis fait vider une bouteille de Sprite sur la tête maman, c'est tout, c'est pas grave.

Sa mère lança ses clés sur la table de la cuisine. Un bruit ardent résonnait dans les oreilles du petit Jeremy. Ce moment l'avait marqué de manière intense. Il allait s'en rappeler toute sa vie. Un petit trou c'était formé sur le bois de la table. Sa mère n'en pouvait plus. Elle était à plusieurs heures de route de son conjoint qui était à l'extérieur pour travailler. Elle ne le voyait que les fins de semaine quand il montait en voiture pour voir la famille. Elle se mit à crier.
Mais voyons Jeremy, de quoi une bouteille de Sprite. C'est quoi qui ce passe merde. J'en peux plus. C'est moi qui n'en peut plus ! Il était vexé, contrarié de la réaction de sa mère. Sa mère criait, mais lui venait de vivre une journée tellement douloureuse qu'il n'arrivait pas à comprendre ce que sa mère vivait elle. Il monta les escaliers en courant pour s'enfermer dans sa chambre pour aller sur son ordinateur évacué ses sentiments.

Quelques mois plus tard, on annonce aux nouvelles que son école ferme. Il est heureux de pouvoir enfin recommencer une nouvelle vie. Il apprend aussi que l'école de son amie d'enfance qui est habituellement exclusive aux filles acceptera maintenant les garçons. Une nouvelle vie plus positive allait commencé pour lui. Cependant l'école où il était en ce moment décida de s'affilier avec l'école où Jeremy prévoyait de commencer une nouvelle vie. Tous les élèves de son ancien lycée seront eux aussi transférés dans cette école.

Il arriva alors dans cette école la tête haute malgré tout. S'entourant des amies de sa meilleure amie d'enfance qui était elle,  populaire. Il n'avait jamais dit à sa meilleure amie ce qu'il vivait à son ancien école. Par peur d'être rejeté par elle aussi. Car en apparence tout allait bien pour Jeremy. Ce n'était qu'à l'intérieur que tout n'allait pas du tout. Les premières semaines se passèrent délicatement jusqu'à ce que tout recommence. Les autres commençaient à prendre leurs places en détruisant alors la réputation de Jeremy. Il allait essayer. Essayer de prouver aux autres qu'il était celui qu'en fait il n'était pas. Il commença à s'éprendre amoureusement d'une amie de son amie d'enfance. Il avait rompu avec l'autre fille de l'année dernière. Elle aussi était dans cette école et essayait de l'ignorer. De façon exclusive il était maintenant en couple avec une fille populaire. Pourtant il savait très bien qu'en arrivant chez lui le soir il allait prendre son ordinateur, regarder des vidéos osées et que sur ces vidéos, malgré qu'il se forçait à regarder des vidéos pour les hétéros, il allait être plus excité par la gente masculine que féminine de la scène.  

Les insultes, l'intimidation recommencèrent et après quelques mois sa petite amie le laissa tomber pour un garçon populaire. Il décida alors de quitter l'école. Arrêter le lycée et d'aller terminer ses études dans une école pour adultes où il obtint son diplôme en trois mois seulement. Il envisagea ensuite des études en mécanique. Il commença la musculation et le football. Se présentant au monde de façon plus masculine afin de ne plus jamais se faire traiter de tous ces noms qu'il avait entendu par le passé. Il termina ses études de mécanique dans son Pays Natal, l'Allemagne, pour enfin décider de déménager à Sunnydale en Californie. Loin de tout ceux qui l'avaient un jour insulté ou rabaissé. Il allait pouvoir être lui-même et vivre comment lui se voyait réellement.


SUNNYDALE 1999-2000

À son arrivée à Sunnydale, Jeremy décida d'ouvrir son garage. Quelques mois passèrent avant que, toutes ces pensées négatives, qu'il avait reviennent à la surface de son esprit. Ce jour-là, il posa ses cuisses sur ce puissant bolide. Cette moto qu'il adorait et se rendit à Los Angeles en Californie sur la plage de Santa Monica.

Spoiler:
 

Jeremy n'avait jamais revu son frère depuis qu'il avait quitté l'Allemagne. Il pensait à lui sur cette plage et il aimerait vraiment le revoir un jour. Il regardait l'océan et c'est là que le destin lui envoya sans le savoir l'amour de sa vie. Ce petit brun maladroit tombait en trébuchant sur une pierre devant les yeux de l'Allemand. Jeremy était alors aller à son aide et ensuite ils ont prit un café et c'est là que tout a commencé. Le début d'une histoire d'amour incomparable. Jamais il n'avait aimer autant.

C'est grâce à lui qu'il intégra de nouveau l'Université de Sunnydale. Vivant la vie étudiante qu'il avait toujours voulu vivre. Populaire, Capitaine de l'équipe de football. Apprécié, respecté. Valentin lui avait présenté aussi Buffy. Elle avait changé sa vie. Elle lui avait appris à se battre, être fort. Elle lui avait fait oublier tout ses démons intérieurs. Elle lui avait permis de passer par dessus son passé et de vivre son présent. Depuis, il fait parti du scooby et se bat contre les forces du mal aux côtés de son petit ami et de Buffy pour sauver le monde.


Qui es-tu ?
Qui connait-il ?

Prénom si tu as envie :) : guillaume
Âge : 28 ans
Pays : canada
Fréquence de connexion : le plus souvent possible
Inventé ou scénario : inventé
Où avez-vous connu le forum ? : meilleur ami de la Fondatrice
Commentaires sur le forum : //

codage ©️ Sine Nomine Vulgus

_________________

jeremy & pantoufle
Hier le campus était complètement vide, calme. Aujourd'hui il y a des jeunes partout, des insectes qui grouillent, qui remuent sans penser à autre chose qu'à eux-mêmes, détruisant implacablement ce qui les entoure, parfaitement inconscients de leur futilité.

Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Lewilton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::  :: QUI ONT UNE HISTOIRE :: personnages validés-