AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

who are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
who are you ? C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


who are you ? Empty
MessageSujet: who are you ?  who are you ? EmptyJeu 19 Déc - 15:53

Les arcades... C'était un terrain de chasse tellement facile. Beaucoup de jeunes y allaient tard durant la nuit et nous étions en période de vacances. Tous les lycéens qui avait terminé l'école l'été passé attendait d'entrer à l'Université pour la session d'hiver en Janvier. Il y avait donc beaucoup de jeunes étudiants au sang bien chaud et délicieux qui se rendaient aux arcades pour y passer du bon temps. Boire une bière et draguer en jouant à leur petit jeu préféré comme Dance Dance. C'était un terrain facile.

À mon arrivé sur place, vêtue d'une longue robe noir et mes cheveux étaient détachés et très longs. Je sens un odeur particulière. Un odeur de mort et de sang. Je fais le tour de la bâtisse et je remarque plusieurs cadavres tous vidés de leur sang. Il ne restait plus une goûte. Quelqu'un c'était fait un festin sur mon territoire ce soir et j'en n'était pas très heureuse. Les vampires de Sunnydale savait qu'un mercredi soir, les arcades c'était mon terrain de chasse. Qui pouvait bien être ce vampire qui osait défier l'autorité de sa reine. J'avais été bannis de ma dimension infernale , mais mon règne ne c'était pas terminé. À Sunnydale c'était moi qui dirigeait les troupes de vampires contre les tueuses. J'avais besoin de savoir. Je pousse doucement la porte d'entrée en entendant le bruit des jeux vidéo et autres jeux.

Une jeune femme était entourée par des hommes. Elle était d'une beauté qui dépassait mon imagination. De beaux cheveux bien entretenu. Un visage et une apparence soignée. Quoi demander de mieux qu'une nouvelle recrue qui tuait des cadavres sur mon territoire pour m'amuser un peu. Je m'avance avec assurance vers elle en regardant les hommes autour d'elle.

Tirez-vous !

Mon regard se fixe dans le sien. Elle savait qui j'étais, c'était certain, mais moi je ne savais pas qui elle était. Mais j'allais bientôt le savoir et elle était mieux d'être coopérative, car je ne me sentais pas au mieux. Je détenais Faith dans ma crypte, attachée et je me nourrissais de sang de tueuse ce qui me rendait plus puissante que jamais.

Tu es qui !? Et qu'est-ce que tu fous sur mon terrain de chasse. Ici, cet endroit, le mercredi soir ça m'appartient. Alors dégage.

_________________
who are you ? 200521083327270395


Dernière édition par Béatrice Lowell le Mer 1 Jan - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Zalitzev
Anastasia Zalitzev
Esprit du Mensonge
who are you ? Candicexana
who are you ? Ana1xyue
who are you ? 200521083328612374
J'ai commis des meurtres, environ : 326 Je suis : une ancienne potentielle. Aujoud'hui je suis morte et je m'abreuve à ton cou sans complexe. Je suis âgé de : 23 ans en apparence, en tout cas j'ai été transformée vers cet âge là. En vrai j'ai la quarantaine. Oui je sais, je suis bien conservée pour une vieille. La mort me va bien. Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis forte, rapide, capable de guérir rapidement. J'ai de très bons réflexe, grâce à ma nature de vampire mais également grâce à mon entraînement de potentielle. Mon domaine c'est : les coups fourrés et arnaques en tout genre.
À l'Université, il parait que : j'ai arrêté de traîner dans le coin pour le moment.
On dit de moi que je suis : spontanée. Mais aussi que je peux être : impulsive. Je suis en amour avec : personne pour le moment. ◭ DC : Zephrina Caffrey

Je ressemble à : Lyndsy Fonseca.
Je dois mon avatar à : Moi-même/ Gifs par ma pupute d'amour (Candice)


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptyMer 25 Déc - 17:15

Chaque coup d’œil à sa montre augmentait l'agacement d'Anastasia. En retard. Encore et toujours. Ce petit crétin mondain ne connaissait pas la ponctualité, qu'importe le nombre de claques derrière la tête qu'elle lui assénait. En cette nuit hivernale, le ciel était dégagé, laissant une lune à moitié ronde apportait sa lumière en ce monde de ténèbres. La russe expira son impatience, ses claires prunelles sondant les différents passants. Aucuns ne ressemblaient à ce grand roux prétentieux et boutonneux. Elle demeurait immobile, les poings ancrées dans les poches de sa veste en cuir. A tout les coups, cet idiots étaient aux arcades et n'avait pas vu le temps passer. Comme toujours.

La potentielle quitta donc son poste d'observation et déambula dans les rues, en direction des arcades. Il lui devait du fric. Encore. Elle allait devoir lui tirer les oreilles. Pour ne pas changer. Au cours du trajet, elle devait régulièrement remettre en place la lanière de son sac en bandoulière ce qui aggravait son mécontentement. Elle oublia toutefois bien vite cette histoire de fric une fois arrivée à destination.

Des cadavres derrière l'édifice des arcades. Une montée d'adrénaline parcourut alors les veines de la potentielle. Une sensation électrisante et revigorante. Pour autant, et Anastasia le savait pertinemment, elle devrait d'avantages ressentir de la compassion pour ces êtres à présent inanimés. Mais la mort de sa meilleure amie avait comme éteint une partie de son humanité. Ou en tout cas, c'était ce dont elle voulait se convaincre.

En tendant l'oreille, elle entendit des voix à l'intérieur. Sûrement les vampires responsables de ce carnage. En essayant d'être la plus discrète possible, la russe posa son sac au sol et y chercha son arbalète. Malheureusement, elle n'eut pas le temps de mettre la main dessus que la porte arrière s'ouvrit. Des hommes, ou plutôt des vampires, sortirent. Des sourires carnassiers s'imprimèrent sur leurs visages déformés de plis... Pauvres créatures inanimées, persuadées d'avoir trouvé en elle une proie facile. Elle se redressa alors qu'ils approchaient, feintant la terreur.

— Je vous en prie, ne me faites pas de mal.

Une supplication qui fut tout de suite accompagnée d'une salve de coups à l'encontre des vampires. Sa main se saisit du pieux à l'arrière de son slim noir et elle les dézingua, les uns à la suite des autres. Sauf le dernier rescapé, il attrapa Anastasia par les épaules et la balança avec force, comme si elle n'était qu'une misérable poupée de chiffon. Son corps s'échoua à l'intérieur du bâtiment. Vautrée sur le ventre, elle prit appuie sur ses deux mains pour redresser son buste et sa tête. Ses claires prunelles se posèrent alors sur le visage de deux femmes. Si l'une lui était inconnue, l'autre, au contraire, lui était familier.

— Béatrice... Tu organises une fête et tu ne m'invites pas? Je suis déçue.

La potentielle se leva avec vélocité, prête à en découdre. Si elle devait mourir en cette nuit hivernale, elle n'avait alors qu'un seul regret : ne pas s'être prise une cuite à la vodka avant.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
who are you ? C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptyVen 27 Déc - 12:39

Mes cheveux  étaient si long que j'avais l'impression de ne jamais les avoir coupé depuis ces deux-cent années sur Terre. C'était peut-être le cas après tout je ne m'en souviens plus. L'important vice du sang m'appelait. J'étais morte depuis tellement longtemps, depuis trop d'années. On pouvait me faire sentir comme une vieille chose, je n'en avais rien du tout à foutre. Sans âme depuis tellement d'année, cette rage et cette soif de sang qui me guidait au travers de mes entrailles. Cette puissante source diabolique qui me poussait à faire le mal au lieu de sauver les gens. Je préférais plutôt les tuer et me faire des cures-dents avec leurs os les plus fragile. Cette Arcade était pour moi l'un des terrains de chasse les plus facile.

Hommes, geek qui n'ont jamais presque couchés avec personne. C'était tellement facile de les vider de leur pognon et ensuite de leur sang. Un véritable festin pour mes intestins. Le carnage de mon équipe de larbin avait commencé, cet endroit allait devenir une marrée de sang à nettoyé par le concierge que je prenais le soin chaque fois de laisser en vie. Il faisait un bon boulot, il fallait bien que je le récompense. Je pouvais sentir l'odeur fraîche de sang d'une jeune potentielle derrière moi qui venait de se défouler sur quelques un de mes pions. Tout délicatement je me retournais avec ma longue chevelure blonde sous la main que je tenais comme un trophée.

Mon visage vampirique retourna à son apprendre humaine en avançant doucement vers elle pour venir me glisser derrière elle pour venir renifler l'odeur de son cou et de son parfum féminin si envoûtant. Ma langue passa sur la peau de son cou. Je pouvais entendre ses pensées à ce moment précis et savoir qu'elle en avait envie. Ma main empoigna son cou pour la pousser contre le mur en la fixant dans ses yeux. Ses yeux si reluisant d'arrogance, d'égoïsme. Elle me faisait presque plaisir à regarder. Mon ongle vint alors se poser sur ma poitrine pour venir y faire couler une lignée de sang. J'imprégnais mon doigt de ce sang pour ensuite venir le poser sur les lèvres d'Anastasia tout en contrôlant la jeune femme toujours de mon autre main puissante qui la retenait contre le mur. Mon visage approcha du sien pour venir l'embrasser langoureusement et doucement. Je retirais alors doucement ma main de son cou lui laissant son libre arbitre.

Anastasia, bonsoir. Tu veux me frapper moi aussi ? Allez, fais-moi plaisir.

_________________
who are you ? 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Zalitzev
Anastasia Zalitzev
Esprit du Mensonge
who are you ? Candicexana
who are you ? Ana1xyue
who are you ? 200521083328612374
J'ai commis des meurtres, environ : 326 Je suis : une ancienne potentielle. Aujoud'hui je suis morte et je m'abreuve à ton cou sans complexe. Je suis âgé de : 23 ans en apparence, en tout cas j'ai été transformée vers cet âge là. En vrai j'ai la quarantaine. Oui je sais, je suis bien conservée pour une vieille. La mort me va bien. Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis forte, rapide, capable de guérir rapidement. J'ai de très bons réflexe, grâce à ma nature de vampire mais également grâce à mon entraînement de potentielle. Mon domaine c'est : les coups fourrés et arnaques en tout genre.
À l'Université, il parait que : j'ai arrêté de traîner dans le coin pour le moment.
On dit de moi que je suis : spontanée. Mais aussi que je peux être : impulsive. Je suis en amour avec : personne pour le moment. ◭ DC : Zephrina Caffrey

Je ressemble à : Lyndsy Fonseca.
Je dois mon avatar à : Moi-même/ Gifs par ma pupute d'amour (Candice)


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptyLun 30 Déc - 11:52

La vipère approchait, dangereuse et pourtant si attirante. Il se dégageait de Béatrice une sensualité sulfureuse. Elle incarnait la mort dans sa forme la plus morbide et malgré tout, Anastasia était fascinée par cette beauté infernale. Volontairement, la russe laissa la vampire se glisser à ses arrières. Malgré elle, la potentielle repensait à leur première rencontre, les prémices d'une passion décadente. La langue de Béatrice se perdit dans le cou de la russe, lui arrachant un délicieux frisson et elle dut se mordre la lèvre pour contenir un gémissement. En cet instant, Anastasia en voulait plus. Bien plus.

Comme si elle avait entendu cet appel silencieux, la vampire l'agrippa par le cou et la poussa contre le mur. En toute logique, elle devrait être terrifiée. Elle connaissait la réputation de Béatrice. Mieux encore, elle avait vu le carnage à l'entrée de ce bâtiment. Néanmoins, elle était persuadée d'une chose : la vampire n'avait aucune intention de la tuer. Cette assurance la rendait arrogante dans sa simple façon de dévorer Béatrice du regard. La prise sur son cou se voulait ferme, douloureuse. Une douleur qui faisait du bien. Une passion qui se mêlait à la honte. Elle ne pouvait malgré tout s'empêcher de frémir d'excitation lorsque la vampire s'entailla au niveau de la poitrine. Béatrice traça un sillon ensanglanté sur les lèvres de la potentielle, n'augmenta que d'avantages l'excitation d'Anastasia. Elle entrouvrit la bouche, pleine d'un désir destructeur pour cette créature de la nuit. Le regard lubrique, elle fixait avec insistance les lèvres de son ennemie naturelle. Lorsqu'enfin elles s'embrassèrent, elle pouvait sentir son corps monter en température. Pour bien des raisons, ce simple baiser était contre nature. Et pour tout autant de raisons, la libido d'Anastasia s'enflammait.

Béatrice retira son emprise sur son cou, rompant par la même occasion tout contact physique. Malgré tout, un sourire en coin, plein d'arrogance, s'imprima sur le visage de la potentielle. D'une main ferme, elle attrapa la vampire à la taille, l'attirant contre elle. De sa main libre, elle empoigna sa longue chevelure blonde, rapprochant à nouveau leurs visages.

— J'ai d'autres projets pour nous, ce soir.

Ces mots à peine soufflés qu'elle l'embrassa. Anastasia n'était pas une enfant sage, ni prude, et encore moins tendre. Ses doigts s'enfonçaient sans douceur sur la chair de Béatrice tandis que ses lèvres se montraient toujours plus avides. Sa langue, audacieuse, caressait celle de la vampire. Elle flirtait littéralement avec la mort et cette simple idée l'électrisait. Puis sans prévenir, elle mordit violemment la lèvre de Béatrice à sang. Elle profita de l'effet de surprise pour lui asséner un coup de tête et s'éloigner d'elle. La potentielle fit une roulade au sol et se releva prestement sur ses deux pieds, faisant dans le même temps volte face afin d'avoir un œil sur Béatrice.

Sourire lubrique aux lèvres, en position de défense, Anastasia avait clairement envie de jouer ce soir.

— Mais je ne suis jamais contre une petite bagarre.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
who are you ? C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptyMer 1 Jan - 19:39

Je perds prise. Son coup de tête me fait reculer afin qu'elle se libère de mon emprise et de ce baiser savoureux. Ce courant entres-nous ne faisait que prendre de l'ampleur. Il me rappelait ma vie humaine, ce que je ressentais alors que je n'étais qu'une jeune femme vide de connaissance. Je la regardais là entrain de vouloir faire des galipettes et un rire sorti de ma bouche. Un rire sarcastique que je ne pouvais retenir. J'avais vu venir ce coup de tête bien à l'avance puisque je lisais dans ses pensées, mais j'avais bien envie de me le prendre. C'était pour me réveiller un peu, la nuit avait été longue. Es-tu consciente de ce que tu m'as faite ressentir chérie ? Je me sentais invisible pour elle, comme si je n'étais pas réelle. Un sentiment que je n'avais pas ressentie depuis bien longtemps. Tu ne t'es pas rendu compte que je t'enlaçais passionnément, pourquoi cette prise de tête...

C'était hors de question qu'elle me file entres les doigts. Anastasia n'en savait rien, mais peu importe ce que je pouvais ressentir pour cette brune, ces sentiments étaient faussés par une envie plus grande. Une envie de victoire. Gagner sur les tueuses. Pourquoi ne pas passer par Anastasia. Elle était intelligente, mais tellement idiote à la fois. Le simple fait qu'elle soit devant moi en position de combat faisait d'elle un être doté d'une intelligence moyenne à inférieure, cette pensée me faisait échapper ce rire diaboliquement divin. Elle avait d'autres projets disaient-elle... Elle ne savait pas à quel point nous allions avoir d'autres projets ensemble. Comme celui de tuer ces foutues tueuses qui me causaient autant de soucis. Ma belle ressaisis-toi. Tu ne veux pas te battre contre moi tu le sais très bien. Pourquoi gaspiller de l'énergie dans un combat où ta défaite est évidente dis-moi ? Je me retournais pour aller m'asseoir sur ce vieux sofa en cuir confortable. Je claquais des doigts ensuite faisant signe aux autres vampires de foutre le camp. Enfin seules, parlons business Ana. Alors tu as vu les tueuses quand pour la dernière fois ? Mon doigt sur mes lèvres saignantes par la morsure de la brune. Je la fixais tout en suçant mon doigt en attendant cette réponse qui était importe à mes yeux, car la suite des choses allait être terrifiante. Je veux que tu me suives pour l'éternité Ana, je veux que tu m'appartiennes. Ma jambe embarquait par dessus mon autre. Les jambes croisées je contemplais ma future création. Un jour, elle sera mon enfant d'amour. Lorsqu'elle sera prête pour le grand jour. L'éternité lui appartiendra. Décide de partir découvrir le monde pour l'éternité avec moi Anastasia.

_________________
who are you ? 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Zalitzev
Anastasia Zalitzev
Esprit du Mensonge
who are you ? Candicexana
who are you ? Ana1xyue
who are you ? 200521083328612374
J'ai commis des meurtres, environ : 326 Je suis : une ancienne potentielle. Aujoud'hui je suis morte et je m'abreuve à ton cou sans complexe. Je suis âgé de : 23 ans en apparence, en tout cas j'ai été transformée vers cet âge là. En vrai j'ai la quarantaine. Oui je sais, je suis bien conservée pour une vieille. La mort me va bien. Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis forte, rapide, capable de guérir rapidement. J'ai de très bons réflexe, grâce à ma nature de vampire mais également grâce à mon entraînement de potentielle. Mon domaine c'est : les coups fourrés et arnaques en tout genre.
À l'Université, il parait que : j'ai arrêté de traîner dans le coin pour le moment.
On dit de moi que je suis : spontanée. Mais aussi que je peux être : impulsive. Je suis en amour avec : personne pour le moment. ◭ DC : Zephrina Caffrey

Je ressemble à : Lyndsy Fonseca.
Je dois mon avatar à : Moi-même/ Gifs par ma pupute d'amour (Candice)


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptyVen 3 Jan - 11:51

Sur bien des aspects, Anastasia n'était pas mieux que les créatures qu'elle combattait. Elle était avide de violence et possédait une passion pour l'autodestruction. Surtout depuis la mort de Cassandra... elle s'était plongée à cœur perdu dans ses vices et travers. A petit feu, elle se laissait courir vers une mort certaine. Lentement mais sûrement, elle se laissait consumer par le brasier que Béatrice avait déclenché dans le creux de ses reins. A quoi bon lutter si même la vampire se refuser à jouer des poings? A quoi bon se chercher des excuses lorsque son seul souhait était de l'entendre gémir son prénom? Alors en effet... pourquoi cette prise de tête?

— Béatrice, tu es une vampire et moi une potentielle. On est faite pour se battre l'une contre l'autre.

Une vérité qui malgré tout sonnait comme une excuse. Il était hypocrite pour Anastasia d'avancer un tel argument. Anastasia, celle-là même qui avait raccroché, décidée à ne plus obéir au Conseil, décidée à ne lutter que pour sa propre personne. Elle ne pouvait cependant effacer ces années de lutte du côté du bien. Elle ne pouvait gommer ce sentiment de honte. Plaisir coupable. Béatrice, loin d'être dupe, avait raison sur une chose: elle ne voulait pas se battre contre elle. En revanche, l'arrogance de la vampire arracha un petit rire à la russe.

— Une défaite évidente?

Anastasia leva les yeux au ciel, incrédule. Elle bottait des culs depuis déjà tant d'années. Elle avait déjà affronté tant de démons... qu'on puisse ainsi insulter ses capacités la vexée. La potentielle croisa les bras, un sourcil haut perché alors que la vampire claquait des doigts pour virer ses sbires. Les joues d'Anastasia prirent aussitôt une teinte rouge en se rendant compte d'un détail... quelques minutes auparavant, elle aurait été bien capable de prendre Béatrice contre ce mur et cela, en dépit de la présence de ses larbins. Cette femme la rendait folle. Folle d'un désir inavouable. La question de Béatrice la prit de court.

— Pourquoi tu veux savoir quand je les ai vu?

La dernière fois, c'était au réveillon. Un vrai fiasco, d'ailleurs. Mais le propos n'était pas là. Elle n'avait pas l'intention de jouer les taupes. Qu'elle se laisse aller à ses pulsions était une chose mais trahir Candice et Buffy en était une autre. La méfiance s'estompa à la vision de Béatrice suçant son doigt ensanglanté. Un frémissement secoua sa colonne vertébrale et sans réellement le réaliser, elle avançait vers la créature nocturne.

La proposition de Béatrice avait de quoi surprendre et terrifier Anastasia... et pourtant elle ne ressentait ni l'un ni l'autre. Au contraire... être ainsi désirée par la vampire l'excitait. Elle pouvait sentir son bas ventre réagir à ces simples paroles. D'ailleurs, si elle devait être honnête avec elle-même, c'est une option qu'elle allait prendre le temps de considérer. Elle pourrait ainsi dire adieu à sa peine, sa douleur et à la honte. Elle pourrait dire adieu à la mortalité et embraser une vie nouvelle... mais elle deviendrait ce qu'elle avait toujours combattu. Une lutte intérieure qu'elle fit taire pour ne laisser place qu'à son envie de posséder Béatrice pour cette nuit.

— Je vais y réfléchir, qu'elle promet avec sincérité.

Sa voix grave était pleine d'envie. Ses claires prunelles, chargées de désir, se verrouillaient sur la vampire. Et alors qu'elle la fixait en se mordillant la lèvre inférieure, elle retira sa veste en cuir. Le vêtement tomba sur le sol et l'instant d'après, la potentielle attrapa les bords de son pull pour le passer au-dessus de sa tête. Le tissus alla rejoindre la veste, dévoilant une Anastasia en soutien-gorge et en pantalon.

— Mais à défaut de pouvoir t'appartenir pour l'éternité, je veux bien t'appartenir pour cette nuit.

En véritable prédatrice, la potentielle s'approcha de Béatrice et s'installa à califourchon sur ses jambes. Gourmande mais surtout avide, elle s'empara des lèvres de la vampire en un baiser fougueux. Une main se glissa à l'arrière de son cou tandis que l'autre se fit plus aventureuse, caressant à travers le tissus la poitrine de Béatrice. Elle la désirait si fortement qu'elle en lâcha un grognement animal. Et lorsqu'elle rompit le baiser ce ne fut que pour donner un ordre, un seul :

— Mords-moi.

Elle voulait être marquée par Béatrice, profondément dans sa chair, connaître l'ivresse de connaître sa morsure.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
who are you ? C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


who are you ? Empty
MessageSujet: Re: who are you ?  who are you ? EmptySam 4 Jan - 21:41

Mes deux bras dans les airs. Mes mains formaient des fusils dont je collais les index à mes tempes. C'est que l'humaine me trouvait arrogante. C'est trop drôle. À en faire mourir les oiseaux. Ploup, ils tombent du ciel ces oiseaux et tombent dans une marrée de saccade de saleté. Il ne restait que cadavre et engrais dans ma tête. POUH, POUH, POUH. Tirant de chaque côté de ma tête dans mes tempes. On est fait pour se battre Béatrice... Blahblahblah. J'ai retrouvé mes 14 ans, claque pour claque, oeil pour oeil et ensuite on se fait les sourcils le lendemain et on est potte comme cochonne. N'importe... quoi.... Vexée d'avance la demoiselle était dans tous ses états et blah blah blah. C'est ce que j'avais pourtant dit. Une évidante défaite. Qu'on l'e dise à l'envers où à l'endroit. C'était inévitable. C'était ça. C'était tout. J'allais gagner.

La petite poupée ne voulait pas me dire un mot sur les tueuses. Ce qui était si drôle, car pourtant je sentais dans son esprit un désir de se venger. Se venger de ne pas être la plus forte, la plus belle et pourtant elle l'était. Bien plus forte que ce qu'elle croyait. Bien plus belle qu'elle le pensait. Mais cette vengeance était cachée à l'intérieur de la brune. Ce qui ce cache ce dévoile. Ceux qui ne dévoilent rien ne sont que des moucherons. Des moutons à exploiter et à tuer. Pourtant ce désir de tuer était bien présent en elle. Elle voudrait être tueuse, mais se cache derrière une bouteille de vodka pour oublier sa destinée. Non mais quelles connes pensées. On s'en fou. Donne moi ta tune qu'on s'éclate, c'est comme cela que tu penses Ana, mais on s'en branle Ana. Passe à un autre appel, autre chose. Deviens mienne, deviens ce que tu es destinée à devenir. Tu te le dois, tu me le dois. Tu le dois. C'est quoi ce délire. Une pauvre petite brunette me suivant partout. Dans  mes pattes à tous les jours. Merde, fuck off. Shut the fuck off Béatrice à quoi tu penses. C'est pareille partout, tout le monde est triste. Je ne veux pas finir comme ça moi. Je veux découvrir le monde. Lui faire découvrir le monde. On n'est nulles à chier. Marre de ça. Je veux en avoir plus.

On ne seras pas tristes comme les autres. Je ne veux pas de toi pour la nuit Anastasia dégage de sur moi. Tu fais chier Ana. Je te veux toi. Pour toujours. À l'éternité et c'est tout. On le fait et on se casse. On te transforme, on le fait toutes les deux et on se casse d'ici. De Sunnydale. Pour toujours à travers le monde. Nous ferons tous les pays Ana. Vous et moi Ana. Toi, toi... Pourquoi tu es là Ana ?

Faut juste pas êtres trouillardes. Il faut êtres durs . Je ne te mordrais pas tant que tu n'auras pas fait ton choix. Faut pas me prendre pour une putain de conne Ana. Je ne suis pas une putain c'est clair. Je l'avais pris par les joues. Serrant de mes doigts sa sale petite gueule de traînée masochiste.  C'est pas parce que j'ai des cheveux parfaits, que je suis UNE PUTAIN !!! Je serrais de plus en plus fort. Elle n'était pas au courant de mon passé difficile en t'en qu'humaine. Cette putain que j'étais. Qui servait les hommes pour assouvir un quelconque besoin de survivre dans cette vie... Dans ce monde merdique. J'avais en ce moment-même envie de faire une ligne de ce qu'on appelle aujourd'hui de la coke. Anciennement ce n'était que ce que je trouvais pour me garder assez forte d'avoir subis toutes ces choses qui me sont arrivées. Toutes ces emmerdes, ces problèmes. Pourtant je donnerai encore tout pour m'étendre sur une plage, encore ressentir la chaleur d'un rayon de soleil. Aujourd'hui mon coeur serait sécheresse et je deviendrais poussière. C'était d'un tel ennuie de ne pas être avec la personne qu'on aime. De partager quelque chose d'une éternelle vie. Ces anciennes choses qui me sont arrivées. Fusil à la gorge, à genoux enculé. Face de truie viens par ici, que des conneries... Toutes celles qu'on met dites. Peu importe...

Jamais je ne te mordrai je t'ai dis jamais. Sein nu ou bout de tissu, peu importe. Sous ta peau ou sur ta peau tu n'auras pas mes crocs si puissants de reine. Autrefois traînée. Peu importe. J'étais celle que j'étais aujourd'hui. Qui serais-je si je n'avais pas été celle qui était. Peu importe...


Voltigeant dans les airs, propulsant son corps espiègle contre ce mur de béton. Entourant son cou de mes mains qui serraient voulant la tuer mais résistant à l'envie de... De prendre cette vie avec mes doigts qui pénétreraient sa chaire pour venir en retirer sa jugulaire. Que je prendrais plaisir à en aspirer jusqu'à la dernière goutte de sang. Lécherais-je le sol pour son sang ? Oui sans doute jusqu'à la dernière petite moindre goutte. Visage plissé de haine, crocs aiguisés frôlaient pour aiguisée cette peau, sa peau. Ne faisant pas couler une seule goutte de sang sur le plancher. Ça n'arriverait pas... Reculais-je doucement pour disparaitre par cette porte, disparaitre comme une ombre dans la noirceur. Elle ne me retrouverait pas. Pas ce soir. Pas jusqu'à ce qu'elle en décide. Et cette fois sera la bonne. Cette fois-là, ce sera pour l'éternité.

_________________
who are you ? 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
who are you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: 1997-2003 :: ana,béatrice&candice-