AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 16:47

img

Anastasia Mackenzie Zalitzev
Potentielle
Née en Russie mais vit en Amérique depuis sa plus tendre enfance x née un mois de décembre, pas très loin de Moscou x 23 ans x célibataire x Elle n'a pas réellement de pouvoirs... mais possède les dons d'une potentielle, à savoir agilité, rapidité, instinct, etc. Doublé d'un bon entraînement au combat. x Humaine  x FEAT (Lyndsy Fonseca) x CRÉDIT : moi
avatar
La mission s'annonçait simple, lui avait certifié Jefferson. Il suffisait de s'infiltrer dans la vieille bâtisse et de subtiliser le vieux grimoire. Toutefois, elle avait eu comme un doute. Si cela s'avérait aussi facile, pourquoi ne pas s'y rendre lui-même? La réponse lui paru évidente une fois rendue devant le manoir.

Anastasia cessa sa marche en plein milieu de cette allée de graviers. Poings ancrés sur les hanches, tête légèrement penchée sur le côté, elle prenait le temps de capituler. La mauvaise énergie de ce lieu déclencha un frisson le long de son derme. L'atmosphère en lui même rappelait le décor d'un mauvais film d'horreur. Les conditions semblaient réunies pour effrayer un humain lambda.

Le voile opaque de la nuit étendait son règne par delà les horizons, conférant au lieu une obscurité presque totale. La seule source de lumière provenait des faibles émanations de la lune qui projetait de façon bien flemmarde quelques éclats argentés. L'herbe folle bordait sinistrement l'allée menant jusqu'à l'escalier fait de bois. Un bois pourri et usé par le temps et les intempéries. Aucune trace de vie ne semblait possible dans ce lieu austère. Quelques arbres se trouvaient plantés là, de façon éparse au beau milieu de ce jardin lugubre. Mais ils étaient dénudés de toutes feuilles, de toute vie. Leurs branches noueuses s'élevaient dans les airs, dans une longue complainte muette. Sur leur tronc, l'on pouvait aisément s'imaginer la trace de quelques visages agonisants. Rien de très engageant en soit. Pourtant il allait en falloir d'avantages à Anastasia pour faire demi-tour.

D'un pas tranquille et agile, elle grimpa les marches. Malgré son poids frêle, les planches émirent plusieurs grincements, troublant ce silence nocturne. Marche funèbre jusqu'à la grande porte. Elle resta un instant, sans bouger, la main posée sur la poignée. Par prudence, elle voulu d'abord s'assurer que personne d'autres ne se trouvait à l'intérieur. Ses sens aux aguets, ses paupières se fermèrent. Anastasia se concentra, comme pour exploiter son ouïe et son odorat au maximum. Elle prenait alors pleinement conscience de cette odeur de vieux bois pourris qui se mêlait à l'odeur de la terre ... mais quelque chose d'autre encore se trouvait là. Plus subtil bien que d'avantages dérangeant. Un goût âcre qui restait sur la langue... Une odeur de mort. Un cadavre. Trop vieux pour que la russe ne s'en préoccupe réellement. A part ce truc en putréfaction qui devait traîner dans le coin, il n'y avait qu'elle. Rassurée sur ce point, la jeune femme tourna la poignée et usa d'un bon coup d'épaule pour que cette satanée planche de bois ne daigne s'ouvrir légèrement. Un espace trop insuffisant pour dire qu'elle était ouverte. Mais suffisant pour que la potentielle puisse se glisser dans l'embrasure sans trop de tracas.

Pénétrer dans cette demeure, c'était comme se plonger au cœur des ténèbres. Aucune lumière. Aucune lueur d'espoir. Le vide. Le néant. Les fenêtres étant condamnées par des planches, l'obscurité se faisait presque totale. Mais quelques rayons, très fins, très faibles, passaient à travers les trous se trouvant dans les planches. Impossible de se déplacer dans cet endroit sans lampe de poche. A moins d'être une créature nocturne... Ce qu'elle n'était pas réellement. Sortant donc une lampe de sa poche, elle illuminait les lieux de sa lumière crue. Méfiante malgré le peu de probabilité de croiser du monde, elle sortit également une dague qui nichait sagement dans sa botte de cuir. La petite exploration pouvait alors commencer.

La russe choisit de grimper directement à l'étage. D'après Jefferson, le grimoire se trouvait très probablement dans l'ancienne chambre de la propriétaire. Et de ce qu'elle en savait, les chambres se situaient souvent au premier étage. A moins bien sûr d'aller vivre dans la cave. Comme il fut le cas pour Anastasia à une époque qui lui semblait si lointaine.

Une fois à l'étage, elle serra d'avantages son emprise sur la dague, prête à toute éventualité. Le long corridor s'avérait vide. Vide de tout individu et de toute chose. Un vide qui ressemblait étrangement à la jeune femme. Un vide d'apparence calme mais qui recelait des noirs secrets. Des noires pensées. Dans le fond, Anastasia était comme cette bâtisse. Une vieille épave qui tenait encore debout. Une épave qui s'échouait à quelque part entre l'oubli et les ténèbres.

Sur son passage, elle ouvrit plusieurs portes. Mais à part des salles vides, il ne restait plus grand chose. Sauf la troisième pièce. Une chambre, avec à sa droite, un gigantesque lit baldaquin noyé dans une marée de poussière. Les fenêtres, aussi grandes que la potentielle, s'annonçait crasseuses mais non condamnées. A vrai dire, lorsqu'on pénétrait dans cette chambre, la chose qui nous faisait face était ces grandes baies vitrées qui autrefois devaient très certainement laissées apparaître avec netteté l'astre lunaire. Au pied du lit, un coffre trônait fièrement, tel un petit chien de garde usé à l'os par les coups durs de la vie.

Arme en poing, la jeune femme s'approcha de cet objet au contenu potentiellement intéressant. Avec un peu de chance, le grimoire se trouverait à l'intérieur. Cependant, un élément inattendu la détourna de son objectif. Alors qu'elle allait se pencher vers le coffre, elle perçu comme un mouvement rapide. Prestement, sa dague à bout de bras tendu, la potentielle fit volte-face... à un grand miroir. Presque aussi grand que les fenêtres. Une soudaine fascination la saisit et sans en comprendre la raison, elle s'approcha du miroir. Là où son derme aurait du rentrer en contact avec de la vitre, elle se surprit à reconnaître le toucher délicat de la peau. Comme si ses doigts touchaient ceux d'une autre. Fascinée, les claires prunelles d'Anastasia contemplèrent ce phénomène un moment. Mais lorsque son regard remonta, dans le but de contempler son visage, un cri d'horreur franchit ses lèvres pâles.

Le reflet de la potentielle avait disparu pour laisser place à un tout autre visage. Celui d'une femme. Ses cheveux étaient secs, longs et très gris, un gris sale. Ses yeux exorbités étaient injectés de sang. Sa peau... Sa peau presque gris olive était sèche et plissée de ride. Quant à son sourire édenté, il n'annonçait vraiment rien de bon. Horrifiée, légèrement terrorisée, la russe voulu reculer mais une main rugueuse et putride l'attrapa par le poignet! Quoi? Hein? Depuis quand des mains empestant le cadavre en décomposition étaient en mesure de sortir des miroirs? C'était vraiment pas de bol, ça, vraiment pas. Sans chercher à comprendre, elle planta la lame de sa dague sur ce visage informe à deux reprises. La glace se brisa en mille morceaux... et par chance, il n'y avait plus rien qui retenait le poignet de la demoiselle.

En revanche, un rire démoniaque retentit. Impossible de savoir d'où il venait. Il se répercutait en écho de partout. Comme si cette vieille sorcière se trouvait partout à la fois. Une mission facile, Jefferson, hein? Beh oui! Sans perdre de temps, la brune s'élança vers la porte mais celle-ci se referma juste sous son nez, comme poussée par un vent magiquement diabolique. Pestant dans sa barbe inexistante, elle tira vigoureusement sur la poignée qui... se cassa.

- Tu ne me reconnais pas, demanda une voix féminine, juste derrière Anastasia.

Cette dernière tourna sur ses talons pour faire face à cette apparition. Oups? Ce truc, ce machin, s'avérait aussi avoir un corps. Un corps déchiqueté. Des marques de morsures apparaissaient un peu partout. Ses vêtements en lambeaux ne couvraient plus grand chose de ce tas d'os recouvert de chairs putrides et de sang séché.

- Je devrais? s'hasarda la brunette.

Un fantôme... merde! Fallait que ça tombe sur elle quoi!

- Cela se pourrait, répondit calmement l'apparition qui s'avançait un peu trop à son goût.

Ce vieux tas de puanteur se transforma petit à petit sous les yeux ahuris de la russe. Ses cheveux prirent une belle teinte blonde. Sa peau devint lisse, un peu blanche. Ses morsures disparurent. Son regard mort devint deux billes noisettes, pétillants de vie. Ses lèvres gercées prirent une teinte rosée.

— Tu m'a tué, Anastasia. Souviens-toi.
- Sans vouloir paraître offensante ... j'ai tué tellement de monde dernièrement que... Tais-toi! Dans le genre argument à ne pas avancer, il était en top de liste.

- Dans ce cas... laisse moi te rafraîchir la mémoire.
- J'y tiens pas vraiment à vrai dire...


Pensez-vous que cette chose allait l'écouter? Bien entendu que non! Bouche grande ouverte, ses dents devinrent comme d'affreuses dents de requins. L'ignoble créature se jeta littéralement au cou d'Anastasia pour la mordre. Tentative à semi ratée puisqu'elle ne réussit qu'à arracher un lambeau de chairs au niveau de son épaule. Beh... ça n'en restait pas moins douloureux. Ce truc voulait la guerre? Okay! Légèrement en rogne, la brunette cogna dans le tas. Ses poings s'enfonçaient dans un tas de chairs mous, comme dans de la vieille viande périmé. Heurk. Et en moins de temps qu'il n'en fallait pour crier "cadavre décomposé, encore", la potentielle se retrouva brutalement propulsée dans les airs... direction la fenêtre ma belle. Dans ce jolie vol planée, la potentielle traversa la baie vitrée avec fracas pour s'écraser lourdement dans l'herbe du jardin, dehors. C'était violent, comme façon de chasser les indésirable. Violent mais efficace. Elle resta sonnée un petit moment. Elle ne se décida à se lever qu'en entendant des bruits de pas s'avancer vers elle. Avec vélocité, elle se redressait sur ses deux pieds, prête à en découdre... pour finalement se rendre compte qu'il ne s'agissait que de Jefferson.

— Laisse moi deviner, railla-t-elle, tu observe?
— Comme tout bon observateur.

Un sourire malicieux étira les lèvres de l'anglais. Anastasia le trouvait un peu jeune, pour un observateur. Le premier qu'elle avait eu était très proche de la retraite... Mais un démon l'avait tué avant. Sous les yeux de la russe. Une mort en plus sur sa conscience. Une conscience qu'elle tentait bien souvent de faire taire. Par moment, elle enviait les vampires et leur absence d'âme.

— Il nous faut ce grimoire, Anastasia.
— Oui, merci bien, je le sais.

Lâchant un soupir, je retournais à l'intérieur de la bâtisse. Il n'y avait pas de repos pour les super héroïnes.

[/size]
* *
*


C'était froid. Impersonnel. Qu'importe les fleurs que l'on y déposait. Qu'importe les mots à jamais gravé dans la pierre. Qu'importe... ce n'était que de la pierre. Son nom était gravé mais l'on aurait très bien pu laisser cette stèle vierge. Car ce n'était pas elle. Cela ne valait en rien ses sourires. Cela ne valait en rien son rire. Sa douceur. Et pourtant... c'était là le seul endroit où Anastasia voulait se rendre. Le seul endroit où elle voulait lui parler.

- Je ne sais pas où tu es mais j'ose espérer que tu m'entende. Que là où tu es... tu es heureuse et en paix avec toi-même. J'ose espérer et pourtant... je sais que ce n'est que chimère.

Elle se tût un long moment, ses yeux rivés sur ces quelques mots à jamais gravés. Cassandra Evans... Être si pure. Si innocente. Elle n'avait en rien mérité ce tragique destin. Son seul crime fut d'avoir un coeur trop grand, trop bon. L'humaine quitta son immobilité pour lentement se mettre à genoux. Elle avait tant de chose à dire. Pourtant, aucuns sons ne franchirent ses lèvres pâles. Elle demeurait muette car parler lui demander tant d'efforts. Et son énergie, elle la conservait pour garder sa carapace intact. Les fondations menaçaient de céder. La sobriété ne rendait ses blessures que plus vives encore.

- Je ne suis encore jamais venue ici. Je sais que j'aurais du le faire avant. Mais... je n'étais pas encore prête à te dire au revoir. En fait... je crois que je ne le serais jamais réellement. Un faible sourire étira ses lèvres alors que ses yeux se remplirent de larmes. Son coeur se comprima. Une poigne invisible, tenace. Les fêlures apparaissaient. Les souvenirs affluaient. Pics vénéneux qui maltraitaient son coeur émietté. Elle aimerait pouvoir oublier. Atténuer ces maux qui rongeaient son âme. Un voeux en contradiction avec son besoin de se souvenir. De se raccrocher à Cassandra. A son passé. Et elle s'en voulait. Tellement. La culpabilité l'écrasait. Comprimait ses poumons.

- Cassandra... Je suis tellement désolée. Si je le pouvais, je remonterais le temps.

Mais elle en était incapable. Elle ne possédait pas ce pouvoir. Et le chagrin l'accablait. Il creusait un peu plus cette carapace longtemps érigée. Rapidement les lettres gravaient sur la stèle se brouillèrent. Rapidement, une pluie ardente alla dégringoler le long de ses joues. Ses yeux se fermèrent mais les larmes ne cessèrent de couler. Une noeud obstruait sa gorge.

- Tu nous manque... murmura t-elle avant de se retrouver secouer par des sanglots incontrôlables.

Le monde s'effondrait une seconde fois sous ses pieds. Le ciel lui tombait sur la tête encore une fois. La gravité la contraignait à rester étaler à terre. Elle avait mal. Si mal. Un mal qui n'avait pas de cause. Juste des conséquences. Un mal qui ne se soignait pas. Un mal qui continue de ronger jusqu'à ne plus rien laisser. Qu'on lui arrache un bras. Qu'on lui arrache son coeur. Mais pitié, qu'on calme cette douleur. C'était intenable. La barrage venait de céder. Tout ce qu'elle avait contenu, tout ce qu'elle avait jusque là occultait sortait sans la moindre contenance. Des flots endiablés qui l’immergeaient totalement, la noyant dans un torrent de désespoirs.

Et elle s'oubliait totalement. Perdue, désemparée, elle s'allongea sur l'herbe. Recroquevillée sur elle-même, l'humaine décida de tout simplement se laisser aller. Sans retenue, sans personne pour témoigner de ce moment de faiblesse, Anastasia se laissait secouer par ses sanglots. Anastasia laissait cette douleur la submerger. Longtemps. Jusqu'à épuisement. Jusqu'à ce que la fatigue vienne et l'emporte sur le doux rivage du sommeil.


* *
*
[size=11]

- Tu ne comprends donc pas? s'étonna Jefferson.

La potentielle détourna son regard pour se servir un énième shooter de vodka.

- Si. J'ai compris. Nid de vampire. Toi avoir besoin de moi. Moi ne pas vouloir. Donc toi ne pas comprendre ce que moi je dis.


La mort de Cassandra l'avait bouleversé. Dévastée. Jefferson avait eu la naïveté de croire que le temps atténuerait cette peine. Au contraire. Elle ne faisait que s'accroître de jour en jour. L'absence de Cassandra affectait sa potentielle sur bien des plans. Des semaines s'étaient écoulées et elle refusait toujours de reprendre le combat. Elle avait baisé les bras. Tout simplement. Il ne l'avait jamais vu aussi abattue. Pourtant, elle en avait subi, des pertes. Jefferson voyait cela comme des dommages collatéraux mais après tout, il s'agissait des amis d'Anastasia, pas des siens.

- Je démissionne.

Interloqué, l'anglais ne trouva rien dire. Ses claires prunelles trahissaient sa surprise.

- J'arrête tout. Pour de bon. Trouvez-vous une autre fille à entraîner.

La russe siffla un dernier verre avant de quitter son siège.

- Mais tu ne peux pas faire ça!
- Et pourquoi pas?

Vivement, elle fit volte-face pour soutenir le regard de son observateur. Elle était à bout. Totalement.

- Parce que le mal ne prend pas de congé, lui.
- Votre argument me laisse pantoise. Je n'y avais jamais songé...

Elle leva les yeux au ciel et s'en alla pour de bon, cette fois-ci. Direction Sunnydale. Berceau du surnaturel et l'inexplicable. Elle finira bien par trouver ce qu'elle cherche.
Anastasia est le feu ardent crépitant dans la nuit. Belle et agréable à regarder, elle peut vous envouter de son charme si vous n'y faites pas gaffe. Mais aussi belle soit-elle, elle est brûlante et dangereuse. Un tempérament explosive prêt à vous péter entre les doigts. Si par moment, elle peut se montrer raisonnable, elle n'en reste pas moins une personne impulsive, prête à suivre son instinct. Indépendante, elle aime plus que tout sa liberté. Quand elle a une idée en tête, il est très difficile de l'en défaire car elle s'annonce aussi têtue qu'une vieille bourrique. Tant pis si elle a tord. Elle ne l'admettra pas de toute façon. D'ailleurs... avez-vous déjà entendu le mot "désolée" franchir ses lèvres? Je ne crois pas et c'est tout à fait normal. Anastasia n'est pas du genre à s'excuser pour ses actes. Et si elle le fait... C'est qu'elle tient réellement à vous.  

La notion du bien. La notion du mal. On lui a toujours dit qu'il existait une frontière à ne surtout pas franchir. Qu'elle devait impérativement rester du côté des gentils. Mais dans le fond... C'est quoi être du bon coté? C'est quoi, être gentil? Et surtout, pourquoi continuer cette lutte incessante contre le bien et le mal? La russe a pris la lourde décision d'abandonner sa mission. Être une potentielle... pour finalement voir les gens qu'elle aime mourir? Très peu pour elle. Brisée, dévastée, Anastasia a pris la décision de ne plus prendre part à cette guerre incessante et stérile. Par contre... C'est une véritable accroc aux combats et elle aime sentir l'adrénaline parcourir son corps. Il n'est donc pas rare de la voir se battre... Mais contre les gentils ou les méchants? Dans le fond... quelle importance? Le bien. Le mal. Ce ne sont que des mots.

Qui es-tu ?
Qui connait-il ?

Prénom si tu as envie :) : Athy
Âge : 27 ans ^^
Pays : France
Fréquence de connexion : Plusieurs fois dans la semaine.
Inventé ou scénario : Perso inventé et recyclé ^^
Participer à l'intégration & défi : Oui
Commentaires sur le forum : Il est où le rhum? Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 497286

codage ©️️ Sine Nomine Vulgus


Code:
<<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=The+Girl+Next+Door|Port+Lligat+Slab' rel='stylesheet' type='text/css'><center><div class="block_base"><img src="http://images4.fanpop.com/image/photos/23200000/Buffy-gif-buffy-the-vampire-slayer-23214934-500-296.gif" alt="img" class="img_entete" />

<div class="titre_001">Prénom(s) et nom du personnage<div class="titre_002">groupe du personnage</div></div><blockquote class="block_fiche">LIEU DE NAISSANCE x DATE DE NAISSANCE x ÂGE ACTUEL x SITUATION AMOUREUSE x POUVOIR 1 x POUVOIR 2 x NATURE DU PERSONNAGE (VAMPIRE, HUMAIN, DÉMON, DIEU, SORCIER, LOUP ?)  x FEAT (célébrité) x CRÉDIT : TUMBLR</blockquote>
<img src="https://ic.pics.livejournal.com/swanlive/67710800/1951931/1951931_original.png" alt="avatar" class="avatar_float" /><blockquote class="block_fiche">C'est ici qu'il faut présenter le passé et le présent de ce personnage. Si vous avez choisi d'incarner un dieu, n'oubliez de préciser l'arme pour réussir à tuer votre personnage.</blockquote>
<blockquote class="block_fiche">Quelques lignes sur le caractère de votre personnage sont nécessaires. Qualités, défauts, pêchés mignons... Part-il au quart de tour ? Reste-t-il calme face aux ennuis ? A-t-il des rêves ou des espoirs ?</blockquote>

<div class="titre_001">Qui es-tu ?<div class="titre_002">Qui connait-il ?</div></div>
[b]Prénom si tu as envie :) :[/b]
[b]Âge :[/b] écrire ici
[b]Pays :[/b] écrire ici
[b]Fréquence de connexion :[/b] écrire ici
[b]Inventé ou scénario :[/b] écrire ici
[b]Participer à l'intégration & défi : Oui ou non ?[/b]
[b]Commentaires sur le forum :[/b] écrire ici

<div class="crédits">codage ©️️ Sine Nomine Vulgus</div></div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 16:51

Re-Bienvenu à toi! :3 J'aime ton écriture! Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 497286 Amuse toi bien parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 16:52

Re-Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 17:01

Merci tout plein Dorian! C'est adorable! Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 390689 Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 529433 Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 91694

Merci Jacob! Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 318815 Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 318815 Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 318815

Deux vampires qui souhaitent la bienvenue à une potentielle... vous avez un p'tit côté suicidaire les gars, nah? xD
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 17:01

On aime le danger j'crois xD
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 17:11

Oui on adore le danger
Revenir en haut Aller en bas
Buffy Summers
Buffy Summers
Légende
Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 200605085809871421
J'ai commis des meurtres, environ : 2169 Je suis : une tueuse de vampires. Je suis âgé de : 39 ans. Ce qui me démarque des autres c'est : ma force surhumaine, mon endurance, ma rapidité Mon domaine c'est : CEO de l'ordre des tueuses. On dit de moi que je suis : Spontannée, sociable, généreuse, humaine, emphatique, intelligente, analytique Mais aussi que je peux être : Orgueilleuse, bornée, Impulsive, impatiente, intense Je crèche au : 1630 Revello Drive avec mon homme et mes deux enfants. Je suis en amour avec : Daniel Osbourne : À l'Université, il était le co-capitaine de l'équipe de football et j'étais la capitaine des pom pom girls, on est tombé en amour cette année-là. Ça fait 20 ans qu'on est ensemble et nous avons des jumeaux de 18 ans. Pour l'instant entre-nous... C'est compliqué. On me voit souvent avec : Angel : Mon éternel amour, je suis désolé de vivre ma vie, alors que tu n'as jamais cessé de m'aimer. Valentin Lewilton : Tant de choses en commun, tant d'années d'amitiés. 21 ans d'amitié. On s'est battu ensemble, on a sauvé le monde ensemble, on a perdu un être cher ensemble. Je ne vois pas l'avenir sans lui, il est mon meilleur ami. Xander Harris : Toi qui voit tout, tu sais que je t'aime de tout mon coeur. Tu es un homme en or et je sais qu'ensemble on est capable d'arriver au bout de tout. Willow Rosenberg : Ma meilleure amie depuis 24 années, c'est fou à quel point le temps passe vite petite sorcière. Toi qui est comme la tante de mes enfants, je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Dawn Summers : Ma petite soeur, on a tellement vécu ensemble. Je ne sais pas ce que serait ma vie si tu ne serais pas arrivé par magie dans celle-ci. T'es la meilleure tante que mes petits loups peuvent avoir. Béatrice Lowell : Tu m'as tellement fait chier par le passé, mais maintenant que tu as une âme, je ne sais pas, je te trouves quand même plaisante à avoir dans mon entourage. Mes enfants t'apprécie bien, alors... Alec & Lorie : Mes enfants, mes petits loups. Je vous aime tellement. S'ils vous arrivaient quelque chose, je ne sais pas ce que je deviendrais. Yue Maelys : L'un de mes meilleurs amis depuis presque toujours. Il a combattu la force avec moi. Aujourd'hui il travaille en t'en que guérisseur au sein du QG de Sunnydale. Callum : Il est le lieutenant de police de la ville de Sunnydale. Nous travaillons souvent en collaboration ensemble sur des crimes surnaturels. Je me bagarre souvent avec : Drusilla : Cette folle de vampire est toujours autant cinglée qu'elle l'était il y a 23 ans. Je ne sais pas ce qui m'empêche de la tuer... Ah oui, c'est vrai.... Spike ! Anastasia : Je n'y crois toujours pas que tu sois devenu un vampire. Nous étions si proche... Aujourd'hui les seules conversations que nous avons, c'est quand je sauve tes fesses contre les autorités. ◭ DC : Sara Fairley

Je ressemble à : Sarah Miichelle Gellar
Je dois mon avatar à : unreleased


Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 17:31

JE TAIMEEEE

_________________
Buffy Summers
Mère, Femme & Tueuse
CEO de l'ordre des tueuses


Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 200521083328865077
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Anastasia Zalitzev | whispers in the dark Empty
MessageSujet: Re: Anastasia Zalitzev | whispers in the dark  Anastasia Zalitzev | whispers in the dark EmptyLun 17 Déc - 19:35

Jacob et Dorian : bande de vilains. Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 2048082962
Si jamais vous voulez plus de danger, je reste dispo. Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 2231289437

BUFFY! MOI AUSSI ZE T'AIME! Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 2691131670 Anastasia Zalitzev | whispers in the dark 2691131670
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Zalitzev | whispers in the dark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: QUI ONT UNE HISTOIRE :: fiches validées-