AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

bim badaboum pouf pouf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
bim badaboum pouf pouf C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyMar 11 Déc - 12:52

Une ruelle sombre, un soir de printemps. De jeunes amoureux qui vivent librement. Se baladant. S'aimant. Insouciants. N'ayant pas conscience du danger. De la triste réalité. De ce monde sombre et meurtrier. Mes ongles couvert de vernis blanc, diamants Chanel à mes oreilles. Bracelet Dior, bien entendu, en or. Une longue robe noir, perles à mon cou. Je marchais dans cette sombre ruelle essayant d'éviter les tueuses et les regards qui enviaient mon élégance.

Mon instinct de vampire me disait de massacrer. Massacrer tout ce qui bouge. Un homme arrivait derrière moi. Un homme musclé qui semblait irrespectueux, alcoolique et troublé. Il s'avançait rapidement vers moi en essayant de tirer sur ma robe pour venir toucher ma poitrine. Il n'avait pas tombé sur la bonne personne, ce soir, ce salopard. Je sentis sa main effleuré le bout de mon sein. C'était la dernière fois de sa vie qu'il allait effleuré le sein d'une femme. Alors je lui laissais quelques secondes pour en profiter. Je le laissais me toucher en le regardant dans les yeux. Un sourire, j'étais vicieuse dans mes pensées. Je m'imaginais déjà entrain de le tuer.

Ma main se porte sur son entrejambe. Je prend sauvagement le plaisir de presser ses testicules fortement. Le résultat ? Il se mettait à genou devant moi me suppliant d'arrêter de presser. Je me penchais légèrement pour suivre son mouvement et ne pas lâcher la pression que j'exerçais sur cette partie de son anatomie qui le faisait geindre comme une vraie petite gamine. Je lui mets un coup de genou dans la tronche et le regarde pleurer sur le sol. Je n'allais tout de même pas abîmer mes boucles d'oreilles Chanel. Je les retire pour les mettre dans mon soutif. Le temps que l'affaire soit classée. De mes ongles, sa gorge fut tranchée. Aspergeant le vide, un espèce de portail rosé apparu dans les airs. Mais qu'est-ce que c'était ce portail ? Une chance de retourner dans ma dimension peut-être ? Non, ça m'étonnerait que ce soit aussi doux. Je lèche le bout de mes ongles pour y aspirer le sang et l'avaler tout en pénétrant dans le portail.

J'arrive dans un espèce de bar luxueux rempli de démons et de vampires. Non, mais putain, c'est quoi cet endroit ? Un serveur passa à mes côtés. M'offrant un verre d'hémoglobine. Je bois seulement du A positif. Surtout si c'est servit dans un verre comme celui-ci. Le serveur s'empresse de me servir un verre. Je tournes sur moi même buvant une gorgée de sang en regardant les gens qu'il y avait et cette ambiance de rêve. Non.... Mais putain... Je rêve !?

_________________
bim badaboum pouf pouf 200521083327270395


Dernière édition par Béatrice M. Lowell le Mer 12 Déc - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyMar 11 Déc - 13:12


devil sisters

badaboum pouf pouf




Je me glissais discrètement dans la salle principale du bar. Le Balai de la Sorcière. Mon premier pas dans mes ambitions, l'empreinte que je laissais dans la ville. Je passais comme une reine en territoire conquis, attirant les regards dans ma sublime robe noire transparente, ornée de quelques bijoux de métal pur, d'or sublimant le teint de ma peau et l'encre de mes cheveux. J'étais belle, j'en avais conscience, et j'étais ici en impératrice de ces nuits que passaient ici mes clients. Je glissais quelques sachets à mon barman, qui hocha la tête ; il savait que certains clients venaient uniquement pour prendre du Velours, une drogue que j'avais mise au point entre science et magie. J'eus un sourire rayonnant ; Isaac serait heureux de savoir les étapes de mon plan qui avançaient.

Je tournais la tête quand je sentis entrer quelqu'un. C'était comme une tempête. Une sublime jeune femme, à l'apparence soignée et magnifique. Elle attira toute de suite ma curiosité, et je l'observais repousser le serveur. Ce dernier modifia sa commande, et je m'approchais pour lui attraper le bras durement quand il s'éloigna de l'inconnue nouvellement arrivée. Vous devez savoir anticiper. N'ouvrez pas la bouche, je me fiche de vos excuses. Une erreur de plus, et vous ne pourrez plus tenir ce plateau, car vous serez allégé de vos mains, compris ? Le jeune garçon, peut-être universitaire en besoin d'argent, hocha la tête, déglutit, et s'enfuit sans demander son rester alors que je m'approchais doucement de l'inconnue. La lumière des néons l'auréolait d'argent et d'or. Une vampire, et pas n'importe laquelle.

Je suis plus que ravie de vous voir passer les portes de mon humble bar, mademoiselle Béatrice Lowell sussurais-je avec un air doux. La vampire, reine de la nuit, était précédée de sa réputation. Violente, brutale et sans pitié, elle avait de quoi me plaire. Je levais la main, claquais des doigts ; aussitôt, trois serveurs furent là, près de moi, prêts à m'obéir au doigt et à l'oeil. Je me permets de vous offrir ce que vous désirez, ici. Votre réputation vous précède, chère Reine. Je me permets de me présenter à mon tour : Lucina de RougeMont, sorcière de son état. Si quoi que ce soit vous plaît, prenez dis-je en passant derrière les trois garçons, dévoilant leurs cous, tirant sur leurs tuniques afin de dévoiler une peau où pulsait du sang chaud. Ils étaient paniqués, mais je les aiguillonnais de mes ongles longs laqués de rouge. Un geste, et ils regretteraient d'avoir osé bougé. Je réapparus de l'autre côté de la rangée humaine, toujours souriante, invitant Béatrice à faire comme chez elle. Je n'étais pas aussi accueillante avec tout le monde ; même Isaac avait droit à plus d'insolence. Mais Béatrice ... Elle me subjuguait. Je ne parlais pas d'amour, mais d'une certaine attirance prodiguée par son aura de puissance liée à sa grande beauté. Je savais sa violence, je savais ce qu'elle faisait, et j'en aurais frémis si je l'avais su mon ennemie. La Tueuse risquait d'avoir bien des complications face à cette Impératrice en puissance.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
bim badaboum pouf pouf C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyMer 12 Déc - 20:12


devil sisters

bim badaboum pouf pouf


Rouge colère... Sombre douleur... Robe noir, bijoux dorés. Que me fallait-il de plus pour l'aimer ? Sans aucun doute, c'était la propriétaire de la place. Elle n'avait pas besoin de se présenter. Lucina... Son prénom était joli tout autant que son habillement. Cette femme dégageait une exquise odeur de danger. Rien ne me tentait plus que d'accepter mes louanges prononcés par magnifique et mystérieuse Lucina. Elle claquait des doigts, aussitôt trois humains arrivaient en ligne devant moi. De plus en plus j'aimais cette femme de pouvoir. J'avais presqu'envie de lui tirer une révérence.

Je replaçais mes cheveux longs et blonds tout en hochant la tête et en regardant les trois hommes. Pourquoi priver les habitués de ces trois hommes. Je les regardais chacun leur tour de haut en bas. Le contour noir de mes yeux n'était qu'un avertissement pour annoncer la noirceur intérieure de mon âme. Je tousses quelques fois regardant la patronne de la place. Je n'avais pas encore parler. je profitais du moment et je laissais le mystère, autour de ma personne, plané. Je me pose devant juste au milieu et je me retournes vers le serveur qui portait le plateau de verre vide.

Vous ! Venez ici. Et déposer ce plateau à leurs pieds.

D'un geste brusque sans attendre, j'use de mon ongle vernis de blanc à l'horizontale. Un coup brusque et extrêmement rapide. Tranchant la gorge des trois hommes d'une seule ligne droite et courte. Le sang coulait par terre remplissant les verres de champagne à leurs pieds. Je me recule pour éviter de piler dans le sang. Je me penche et je prends deux coupes et en donne une à la propriétaire. Je cogne mon verre contre le sien en soutenant son regard.

Je vous trouve intéressante très chère, allons discuter dans le confort d'une assise, qu'en dites-vous ?

Ma façon de parler avait changer, habituellement j'étais plutôt vulgaire. Mais je me sentais comme une riche femme d'affaire tout à coup à cause de l'ambiance qui planait autour de nous. Ma puissance émanait de ma personne.

AVENGEDINCHAINS

_________________
bim badaboum pouf pouf 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyJeu 13 Déc - 12:31


devil sisters

badaboum pouf pouf


Le moindre mouvement de la reine me semblait sublimé. Quand elle replaça calmement une mèche blonde, cela fit refléter ses cheveux d'or quand ils ondulèrent. J'étais réellement curieuse de ses prochains gestes, et je ne fus pas peu fière de ce qu'elle accomplit : joueuse jusqu'à sa façon de marcher, elle ne tarda pas à réclamer comme une reine un plateau de verres vides, dans lequel elle laissa le sang s'écouler de blessures mortelles sur les cous humains. Ils tentèrent de boucher leurs artères sanglantes, desquelles débordaient leurs vies. La reine attrapa finalement deux coupes, dont je pris l'une d'elle avec un gigantesque sourire, impressionnée par son panache.

Je serais très heureuse de discuter avec vous. Elle dégageait quelque chose d'aussi attirant que la flamme pour le papillon. J'eus un petit soupir en claquant des doigts et en invoquant Hécate et ses pouvoirs guérisseurs. Les plaies se refermèrent, et d'autres serveurs vinrent aider les trois pâles mâles. D'un regard, je leur fis comprendre d'aller dans la pièce arrière. J'amenais ensuite la reine dans une alcôve avec un petit sourire. Je pense que vous devriez apprécier ce coin, sublime Reine et nous entrâmes dans une petite pièce coupée de la principale par de sublimes tentures. Des canapés de cuir, une décoration d'or et d'argent, de tableaux rares, de sculptures décadentes montrant corps nus et beaux. J'attendis qu'elle s'installe pour faire de même en face d'elle, croisant mes jambes d'une façon étudiée pour mettre mes cuisses nues en valeur. Ainsi, vous régnez sur la ville, Béatrice. Vous êtes reconnue ici comme une créature puissante, séductrice et mortelle. Ces mots vous définissent bien peu et ne montrent rien de votre beauté immortelle, ou de votre aura de grandeur. Ces rumeurs ne vous dépeignent que misérablement la flattais-je, admirant sa beauté de mes grands yeux de velours. J'avais toujours apprécié la grâce sous toutes ses formes. Cette vampire était magnifique. J'avais hâte d'apprendre à la connaître, et j'étais également flattée qu'elle m'ait remarquée. Je ne suis arrivée en ville que depuis peu. Je cherche volontiers quelques alliés, afin de semer le chaos ronronnais-je, avant de boire une gorgée du sang tiédi. Ni la première, ni la dernière fois où je boirais du sang. Autrefois, j'étais celle qui au dix-huitième siècle avait sussurré à Erzebeth Bathory, une vampire sanguinaire, de se baigner dans du sang de vierge. J'étais habituée au sanglant et aux actes horribles.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
bim badaboum pouf pouf C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyJeu 13 Déc - 21:49

Une créature puissante, séductrice et mortelle. C'est donc ce que les autres disaient de moi... Et bien, j'en appréciais les mots. Je m'installais confortablement dans le confort de cette pièce. Sombre, doré, argenté. Le luxe à l'état pur. Cependant je n'aimais pas le mélange du doré et de l'argenté ensemble. Ma vieille mère m'avait toujours mentionné qu'il ne fallait pas mélangé les bijoux en or. Bien entendu je parlais de mode et non de décoration, mais ce conseil avait marqué mon enfance. Je préférais cependant m'abstenir de tout commentaire négatif afin de me faire une nouvelle amie. Étonnante et fascinante, elle faisait planer le mystère dans toute la pièce.

Semer le chaos ? Vous m'intriguez. Vous êtes tomber sur la bonne personne, on dirait ce soir miss Lucina de Rougemont sorcière de votre état. Ajoutais-je en prolongeant d'un sourire cruelle.

Je ne pu m'empêcher de pénétré à l'intérieure de sa tête pour y trouver ressources à la conversation et l'informer à la fois de mon pouvoir de télépathie. Elle pensait au ravage qu'elle avait commis durant le dix-huitième siècle, surtout le moment où une vieille vampire, Erzebeth Bathory, s'était baigné dans un bain de sang de vierge. Une pensée vicieuse me venait en tête. Je ne connaissais pas ce vampire, mais je l'aimais déjà.

Devrais-je tuer cette Erzebeth Bathory ? Dois-je avoir peur que ma réputation s'éteigne en mentionnant la sienne ?

Je voulais simplement lui faire comprendre que ses pensées étaient les miennes et qu'elle pouvait tout me dire. Véritablement tout, car si elle me cachait quelque chose. Je le saurai un jour ou l'autre de toute façon. Je venais croiser mes jambes tout en la fixant en buvant une gorgée de sang. Attendant la réponse de cette gente sorcière. Je déposais cette coupe de sang sur la table. J'étais rassasié par mon repas que j'avais prise à l'extérieure. Mais le plaisir de tuer m'avait bien amusé.

_________________
bim badaboum pouf pouf 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyVen 14 Déc - 8:36


devil sisters

badaboum pouf pouf


L'admiration que je ressentais était une émotion rare et subtile. Elle mêlait la fascination pour sa grande beauté et la grâce qui s'exhalaient d'elle comme un parfum. Je clignais des yeux et sourit devant les paroles de la reine vampire - j'étais apparemment tombée, effecitvement, sur la bonne personne. Et sa façon de répéter mes paroles avait un quelque chose que je trouvais étrangement érotique. J'aime à semer les graines du chaos là où je passe. Violence, drogues, magie noire, tout est bon pour verser le sang et les larmes des mortels. Rien ne m'est plus agréable que les lamentations et les pleurs de créatures serviles et stupides fis-je avec un sourire en songeant que, au vu de sa réputation, elle devait reconnaître la douceur dans la violence qu'elle pour créer chez autrui. Toutes à mes pensées, je m'étais retrouvée il y avait longtemps, en compagnie d'Erzebeth. Amante d'un soir, malgré sa beauté rehaussée et vénérée à l'époque, elle n'était rien comparée à Béatrice. J'étais sensible à cette grâce diaphane qu'elle dégageait.

Ses mots ne me firent pas sursauter, mais j'eus une peur brusque, interne, l'espace d'un instant, avant de me dire que tout cela était extrêmement intéressant. De toute évidence, elle était soit capable de lire dans les pensées, et c'était là ma première hypothèse, ou alors avait le don de voir dans le passé, ou quelque chose de ce style. Buvant une nouvelle gorgée du sang de mon serveur, j'eus un sourire que mes lèvres rouges de maquillage et de sang ne rendirent pas moins amusé. Erzebeth est morte il y a longtemps, compagne de Dracula ayant souffert de la compagnie trop étroite avec une Tueuse déclarais-je en bougeant un peu sur mon siège, un peu troublée par ce souvenir. J'avais apprécié Erzebeth, nos tueries, nos nuits, notre longue amitié. Je ne cachais rien à la belle vampire, lui montrant combien j'avais été une reine aux côtés d'une autres, à cette époque qui n'était qu'un long hier. Il est rare de nos jours de trouver des femmes fortes dans votre genre. Je puis avouer que vous éclipsez Erzebeth, que ce soit votre beauté ou votre aura, cette soif de sang dis-je d'une voix douce, basse, musicale. Je n'avais pas peur, pas vraiment - j'étais au contraire un brin excitée qu'on puisse lire mes pensées, mes vices les plus profonds, de quelque manière que ce soit. Quelque chose de vrai, de sincère. Je ne sais quels peuvent être les buts d'une Impératrice nocturne telle que vous, mais je serais ravie de vous proposer mes pouvoirs si vous aviez un quelconque besoin d'aide dans vos plans tout en pensant qu'il m'aurait étonné qu'elle ait besoin d'aide pour quoi que ce soit, puissante comme elle était.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
bim badaboum pouf pouf C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


bim badaboum pouf pouf Empty
MessageSujet: Re: bim badaboum pouf pouf  bim badaboum pouf pouf EmptyVen 14 Déc - 13:09

Son visage me chantait des chansons malsaines. Elle dégageait une odeur de danger. Maléfique, crainte par ses servants, il lui suffisait de claquer de ses doigts de diablesse pour obtenir ce qu'elle voulait. Je ne pouvais que regarder le spectacle qu'elle m'offrait. J'avais l'impression d'être dans un burlesque des années 20. Chique, décontracté et surtout très romanesque. Il ne manquait plus que le blues et du jazz pour me faire sentir à Salem. Rougemont mentionnait le nom de Dracula, ma réaction était de tiré ma langue en affichant un sourire humoristique. Le Jack Sparrow des vampires... Ce vampire ne semblait pas vouloir mourir. Il trouvait toujours une solution pour revenir à la vie. Je buvais ses paroles en y prenant goût autant que j'aime boire du sang bien chaud.

Compagne de Dracula me dites-vous... Relation étroite avec une tueuse. Intéressant. Je venais porter mes doigts à mes lèvres en prenant ma lèvre inférieure entre ceux-ci pour venir la caresser tout en continuant d'écouter son histoire qui me passionnait, m'enivrait. Un rire qui commençait à être amical sortait de ma bouche. Arrêtez les compliments, je vous en pris. Vous ne vous êtes donc pas vu dans une glace ? Vous puez la beauté et la cruauté. Je dois dire que j'adore cette odeur. Alors dites-moi en plus très chère. Si je reste dans votre entourage. Finirais-je comme cette énième femme de Dracula. En cendres à cause d'une tueuse ? Ma question était vraisemblablement ironique, je n'avais pas peur des tueuses, ni des sorcières. Son histoire de drogues m'intéressait encore plus que la violence et la cruauté qu'elle avait mentionné. Magie noire me disait-elle ? Je croisais ma jambe pour continuer de soutenir son regard envoûtant.

De la drogue dites-vous ? Quelle genre de drogue ? Vous ne semblez pas le genre de femme qui se fait une ligne de poudre sur le coin d'un comptoir avec un billet de vingt dollars après avoir fait une fellation à un motard comme celui que j'ai croisé devant l'entrée magique de votre propriété. Vous devriez faire nettoyer la ruelle de ces saletés, vous avez raison, les mortels sont vraiment serviles et stupides. Et les hommes le sont encore plus. Les femmes comment dire... Elle sont différentes. Je ne crois pas aux coïncidences, la tueuse n'est pas une femme par hasard, je suis certaine que c'était un choix.

_________________
bim badaboum pouf pouf 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
bim badaboum pouf pouf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: 1997-2003 :: ana,béatrice&candice-