AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

à la recherche de sa meurtrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyLun 3 Déc - 17:32

Je marchais dans cette sombre nuit avec l'espoir de trouver celle qui m'avait torturé. Après une aussi longue torture, le lien qui se créait entres-nous devait être fort. Elle connaissait le goût de mon sang. Elle savait qui j'étais et elle devait sans doute entendre mes pensées, car j'étais tout prêt de sa crypte. Je me disais, viens me transformer vampire, viens à moi ma reine. Je ne suis plus capable de vivre dans ce monde qui ne m'apporte rien. Je n'en peux plus d'endurer cette douleur. Je n'en peux plus de me faire torturer l'esprit par un vampire qui me contrôle. Je veux être libre de mes actes. Je ne veux plus être humain. Je t'en supplie viens me prendre.

Posant mes genoux sur le sol, je regardais une pierre tombale en me disant que ça pourrait être la mienne. Touchant cette pierre froide du bout de mes doigts. Je n'en pouvais plus de supporter ce monde où seul la musique m'apportait un instant de bonheur. J'avais été violé et abusé par un vampire. Je n'avais plus aucune fierté pour ma personne. Je me détestais d'avoir couché avec Jeremy. Je me détestais d'être qui j'étais. Je ne voulais plus faire partie de ce monde. Je voulais le détruire. J'envoyais toutes ces pensées négatives à Béatrice pour qu'elle comprenne que le jour était venu. Le jour de ma transformation était arrivée. Je ne pouvais plus continuer de respirer sans que mes poumons se crispent de douleur.

S'ils-vous-plait, s'il y a un dieu dans ce moment. Venez me cherchez je vous en pris. Mon heure a sonnée. Ça ne peut plus continuer.

Dis-je rempli de haine et de pleure saccadés. J'étais en peine et mon âme était définitivement perdu en ce moment même. Je ne ressentais que douleur et tristesse. Je voulais que ça s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
à la recherche de sa meurtrière C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyLun 3 Déc - 19:02

Était-il possible de rester en vie avec des pensées aussi triste. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais rien ressenti que cette nuit-là, la douleur qui serrait mon coeur était atroce. Ces pensées suicidaires m'envahissaient l'esprit. À genou sur mon lit en tenant ma tête entres mes mains je ressentais sa douleur. Celui que j'avais torturé, ce couteau dans son épaule semblait beaucoup moins douloureux que le fond de ses pensées. Il semblait si torturé, il voulait en terminer avec sa vie et il me le faisait comprendre. Il attendait la créature maléfique, sanguinaire que j'étais pour le faire. Son esprit ne semblait plus le même que celui que j'avais torturé dans ma crypte. Une créature contrôlait son cerveau, ses pensées interféraient avec d'autres. Il y avait tellement d'interférences entres ses pensées et celui de qui le contrôlait que je n'arrivais pas à savoir si la créature qui le contrôlait le poussait vers ce piège, ce suicide dans lequel il se lançait ou bien si lui-même voulait en terminer avec sa vie.

Un vampire torturé, troublé, rempli de haine et de soif de vengeance. C'était le genre de nouveau-né qu'on voulait voir faire ses premiers pas et dont on voulait être la fière créatrice et mère. Prenant un long manteau noir sur le coin de ma porte, je sors de ma crypte en partant à la conquête de cette futur créature de la nuit. Ça ne me prit que quelques minutes pour arriver derrière cette tombe ou sa main était. Posant ma main sur la sienne, ressentant sa douleur et le froid de la nuit contre sa peau. Mon visage en apparence humain, j'ôchais la tête en le regardant, attristé. Les larmes aux yeux. Il me faisait ressentir sa peine à travers ses pensées. Il y a tellement longtemps que je n'avais pas vécu d'émotions, qu'il fallait que je prenne le temps de savourer ce délicieux moment qui s'offrait à moi. Tirant sur son poignet pour qu'il se relève et s'approche de moi. Il était mou, il se laissait aller à mes pulsions sans se retenir. Je sentais la présence de ce vampire qui possédait son âme et son esprit.

Tu es venu à moi pour trouver la paix intérieure... Tu sais Tom, je ne suis pas le genre de vampire à transformer paisiblement mes enfants. Tu sais, que ce sera douloureux, cependant je sais qu'aucune douleur ne sera aussi intense que celle que tu ressens présentement. J'ai connu le viol, le contrôle d'un homme. Je sais ce que ça peut faire. Viens mon cher enfant, la nuit de ta transformation est enfin arrivée. Ta libération. Je vais donner un sens à ta vie. Celle que tu as envie de quitter.

Je me dirigeais de nouveau vers ma crypte. Le vent emportait le bas de mon long manteau dans les airs. Amertume, poésie frénétique que portait cette douce nuit de transformation. Pénétrant dans la noirceur de ma crypte. Je pouvais sentir sa nervosité qui allait devenir une soif de sang inassouvi. J'allais être aux premières loges de sa première rencontre avec un humain. Je voulais le voir se nourrir. Valentin ou Jeremy serait sans doute à qui il penserait en premier. On allait bien s'amuser. Arrivant dans ma crypte, je me pose derrière lui en prenant mon visage vampirique. Approchant ma bouche de son oreille.

Tu es prêt mon chéri ? Ce sera très douloureux, je préfère te prévenir.

Je porte ma main à son cou pour le faire craquer. Une fois inconscient, je grimpe sur cette échelle pour l'attacher à des chaines au plafond. Le métal à ses poignets le suspendait dans le vide. Je me couchais dans une robe blanche sur mon lit. Une longue faux était à mes côtés. Quand il ouvrit les yeux, il était apeuré, je pouvais sentir sa peur et je ressentais toujours cette douleur au fond de lui. Son âme était prête à être remise aux enfers. J'empoigne cette faux de main experte et délicate, levant la lame en forme de demi-lune vers le cou tendre et magnifique de Tom Lehane. Tranchant sa gorge lentement, laissant couler le sang doucement sur mon corps et ma robe blanche. Je prenais un bain de sang en jouissant de ce moment aussi morbide que délicieux. Sa gorge ouverte coulait à l'extrême sur ma robe  qui était maintenant d'un rouge foncé. Je dépose la faux en regardant ses yeux. Je le voyais se tordre de douleur, il ne pouvait pas bouger, ses quatre membres enchainés au plafond. Il me fixait se voyant se vider de son sang. J'expérimentais la première fois un bain de sang au sens propre du terme. Mon visage vampire et ma langue sorti pour savourer ce sang délicieux qui coulait désormais dans mes entrailles. La dernière lueur de sa vie mortelle faisait son apparition dans ses yeux. Me redressant sur mon lit, je sautais au plafond presque en volant dans les airs. M'agrippant aux racines et aux chaines du plafond je fixais son dernier regard humain. Lorsqu'il allait se réveiller. Tout allait être différent, cette humanité et cette douleur auront disparu à jamais, c'était la dernière fois que je la voyais et qu'il la ressentait. Plantant mes crocs férocement dans la coupure que je lui avais fais subir, je le vidais complètement de son sang.

M'ouvrant le poignet avec mes crocs, je lui posais celui-ci sur le bord de ses lèvres pour qu'il s'abreuve comme il se doit. Cassant les chaines qui le soutenait dans les airs. Nos deux corps tombèrent sur le sol, moi par dessus lui, lui faisant boire des litres de mon sang pour que la transformation se fasse des plus rapidement. Arrêtant l'engendrement à un moment précis. Je retire mon poignet de ses lèvres. Soulevant le corps de mon invité, mon nouvel enfant, la créature de mes entrailles. Le déposant dans son propre sang, sur mon lit le recouvrant d'un drap blanc. Je me retourne vers une petite chaise au fond de ma crypte pour m'y asseoir en attendant le réveil imminent de mon plus cher enfant.

_________________
à la recherche de sa meurtrière 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyMar 4 Déc - 0:12

Une main douce et froide effleura la mienne. Mes yeux se levèrent dans la direction du regard de ma compagne. Au contact de sa main, je ne savais pas pourquoi, mais je me sentis tout à coup rassuré. Ma technique avait fonctionné. Cette nuit, elle fera de moi qui je suis destiné à devenir. Je trouvais un réconfort dans le contact de sa main sur la mienne et pourtant je savais que ça allait être la pire nuit de toute ma vie. Je savais beaucoup trop que Béatrice n'était pas le genre de vampire à faire les choses à la légère. Mon regard plonge dans le sien. Ce regard qui voulait dire, je suis prêt, emporte-moi. Je n'avais pas besoin de parler. Elle me comprenait, comme si la torture qu'elle m'avait fait subir avait crée un lien fort et puissant entre-nous. Un lien difficile à comprendre. Elle me racontait qu'elle aussi avait été violée et abusée. On s'était jouer d'elle. Je me rappelle très bien de son histoire et surtout du couteau qui m'avait transpercée l'épaule suite à sa dictature.

D'une force hors du commun, elle tira sur mon poignet me faisant approcher d'elle pour y plonger son regard pénétrant et effrayant dans le mien. Habituellement, j'aurais eu peur. Mais pas cette nuit. Je ne ressentais plus rien. J'avais soif de la mort, de ma mort. Elle se retourna en commençant à marcher à contre sens, retournant vers sa crypte, m'entrainant dans les entrailles de ma mort. Le vent soufflait sur son manteau. Je voyais pour la dernière fois, le drapeau noir de ma vie voler au vent. Comme si c'était un signe. L'ambiance était douloureuse et à la fois si apaisante. Arrivés à sa crypte, je sentis son souffle vampire et ses crocs derrière ma tête frôler mon cou. Elle posa sa main sur mon cou le faisant craquer. Je tombais inconscient, me laissant border par ses mains expertes et son esprit imaginatif.

À mon réveil, j'étais accroché au plafond. Les mains enchainés, les chevilles enchainés et je pendais dans le vide. Je la voyais allongée sur son lit vêtue d'une simple robe blanche et d'une longue faux. Elle était la mort incarnée, il ne manquait que la cape noir. Je pouvais ressentir en elle, cette soif d'engendrer. Elle allait me donner une deuxième chance, la chance de vivre la vie que j'avais toujours voulu. L'immortalité, sans se soucier de quoi que ce soit. N'avoir aucune émotion, aucun sentiment, ne pas avoir aucun ressenti ni subconscient. La liberté d'esprit. J'avais peur, mes yeux démontraient que j'étais terrifié par la vue horrifique de cette longue faux avec laquelle elle me trancha la gorge. Laissant s'échapper des bruits rauques et des bruits de respirations coupées. L'air ne se rendait plus jusque dans ma bouche et ne rentrais plus. Je me sentais mourir petit à petit. Mon sang lui coulait dessus, recouvrant sa robe d'un rouge qu'elle semblait apprécier. Elle jouissait de ce moment et je pouvais le vivre avec elle. Je pouvais y vivre ma mort. Ma vue se dissipait peu à peu, laissant mon dernier souffle saccadé sortir de ma bouche et mes yeux se fermer.

Mes yeux s'ouvrirent. Je sentais sur mon front des plis énormes. Posant ma main sur ma gorge qui était à présent guérit, comme si je n'avais jamais eu cette coupure. Je pouvais encore sentir la lame qui avait tranchée ma gorge pourtant. Mon réflex fut de me lever drastiquement, laissant tomber le drap blanc sur le sol en essayant de rechercher un miroir sur les murs pour regarder si j'avais une cicatrice sur ma gorge, je ne voulais pas être défiguré. La beauté restait mon principal atout. Pourtant sous mes doigts, je ne sentais aucune cicatrice, ni en profondeur, ni en surface. Cette sensation de nouveauté me rendait totalement euphorique. Je sentis l'odeur du parfum de ma créatrice, de ma reine. Un grognement bestial, un rugissement. Mon regard se retourne vers elle. Au contact de son regard, je me sentais tout petit. Je savais qu'elle était puissante. Je ne ressentais plus la peine, ni la tristesse, ni le contrôle du vampire sur mon esprit. Je me sentais libre.

Une rage profonde enfouie me disait de me rendre chez Jeremy et Valentin afin de les réduire en paquet de sang. On allait me surnommer le boucher quand j'en aurais terminé avec ces deux êtres que je détestais du plus profond de mon absence d'âme. Ces deux-là allaient respirer leurs derniers souffle cette année. J'avais soif de sang, ma gorge était sèche comme une feuille d'automne tomber depuis quelques semaines. J'avais envie de planter mes crocs dans mon premier humain et de le vider. Je regardais Béatrice en avançant vers elle.

Je ne ressens plus rien ma reine. Jamais je ne pourrai vous remerciez, je suis à votre disposition pour le reste de mon existence. J'ai soif maintenant. Je veux me rendre chez Jeremy et Valentin. Qu'en dites-vous, vous venez avec moi ? Je connais le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
à la recherche de sa meurtrière C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyVen 7 Déc - 7:54

Mon corps recouvert de son sang humain, je me disais bien aussi qu'il aurait soif à son réveil. Je l'avais tellement vider qu'il ne pourrait pas penser à autre chose. Ça faisait plus d'un an que je n'avais pas engendrer. Rare était les fois que je prenais la décision de transformer un humain. Il fallait que cet humain m'inspire quelque chose de cruel et une histoire. L'histoire de Tom semblait m'intéresser. L'esprit de vengeance, je savais qu'il serait très rancunier, sa vie humaine était remplie de rancoeur et de potins de stars. Il avait des choses de la réalité à rattraper le petit. Il allait se rendre compte que la vie n'était pas ce qu'il pensait. Champagne et chatons... Ce n'était pas tous les jours que cette petite Paris Hilton pouvait vivre à Sunnydale sans soucis.

Mon protégé se réveilla enfin. Se levant du lit, faisant tomber le drap blanc qui le recouvrait. Ma robe et mon visage était encore recouvert de son sang. Il me parlait de Jeremy et de Valentin à la seconde après son réveil. Je me doutais bien que ce serait le premier sujet entreprit par Tom. Mais il était beaucoup trop tôt pour se montrer sous son nouveau jour. J'avance vers lui lui doucement passant ma main dans ses cheveux et en approchant mon visage du sien.

Tom Lehane en vampire. Ahahah. Ce que tu peux être prévisible. Ce qui causera ta perte.

Je me retournes sans rien ajouter, faisant claquer mes talons jusqu'à la porte d'entrée. À mon arrivé, je tourne la tête et mon regard vers lui. Allez viens. Je t'emmène manger, on discutera d'un vrai plan pour Valentin et Jeremy en trouvant ton premier repas. Il ne fallait pas qu'il se montre tout de suite. C'était beaucoup trop tôt. Je voulais qu'il fasse une entrée spectaculaire. Pourquoi attaqué tout de suite quand il avait la vie devant lui... La vie éternelle se méritait et se glorifiait par le meurtre légendaire qu'il commettrait ce soir. Il avait tout son temps pour foutre le bordel dans ce petit couple des plus lassant...

Enfin à l'extérieur je marchais à ses côtés dans cette nuit sombre qui donnait l'envie de chasser. Nous nous dirigions plutôt vers les ruelles de la ville. Les tueuses seraient sans doute au cimetière et je n'avais pas envie d'en croiser une, alors que j'étais en pleine séance de tutorat avec mon bébé. De jeunes gens se promenaient partout. Je pris le bras de Tom pour le contrôler, je voyais son visage qui commençait à changer par l'envie de la soif de sang qui l'appelait.

Contrôle-toi. Première leçon, tu dois toujours te contrôler et garder une apparence humaine. Leçon de survie numéro un.

_________________
à la recherche de sa meurtrière 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyDim 9 Déc - 15:56

Même après m'avoir transformé, elle continuait de rire de moi. Décidément cette fille se foutait des gens même de sa progéniture. Finalement non, elle voulait m'amener dîner. Elle voulait discuter avec moi d'un vrai plan pour Valentin et Jeremy. J'adorais sa façon de penser, mais j'avais tout de même une rage intérieure qui voulait les torturer, les tuer. J'avais envie de les voir souffrir. Ces deux cons. J'avais tout simplement envie de les tuer et de ne plus jamais les croiser à Sunnydale. Ils méritaient la pire mort qu'on puisse s'imaginer. Béatrice se dirigeait vers la sortie, prenant une longue tunique noir au passage. Je marchais à ses côtés, je me sentais protégé, je me sentais en confiance. Je savais qu'avec elle rien ne pouvait m'arriver. Elle était là comme une mère ours qui me protégeait.

En t'en que nouveau né, c'était plutôt génial de savoir qu'on était protégé et que quelqu'un serait toujours derrière nous pour rattraper nos mauvais pas. Je regardais tous ces humains dans les rues. J'avais tellement envie de boire du sang que mes canines apparaissaient toutes seules. Ces humains me donnaient tous envie de les bouffer. La main de Béatrice m'arrêtait. Sa voix qui me disait de garder une apparence humaine. J'essayais de me contrôler, mais c'était difficile. J'entendais les coeurs battre avec une puissance quasi surnaturel. J'entendais le sang couler dans leurs veines. J'en sentais l'odeur je pouvais même en sentir le goût. Je ne savais pas si j'allais tenir très longtemps.

J'essaie, mais c'est difficile, j'ai faim mère. Je dois manger, je dois absolument manger.

Une humaine venait vers nous et sans faire exprès. Elle accrocha mon épaule. Je me sentis possédé d'une rage inassouvie. J'étais en colère qu'elle ait accroché mon épaule. Elle avait blessé mon égo de célébrité. J'avais envie de la tuer juste à cause qu'elle m'avait heurté. Échappant au contrôle de Béatrice. J'empoigne la chevelure de la jeune femme. La trainant par terre en plein milieu de la rue. Tout le monde commençait à crier. Des hommes essayaient de venir aider la jeune femme. Je les repoussais tous, en tuant quelques uns au passage. Je trainais la jeune femme sur l'asphalte de la rue jusqu'à un coin sombre ou je la relève dans les airs pour y planter mes crocs dans son cou, la vidant de son sang et la laissant tomber par terre. Ça me faisait un bien fou, un premier repas en tant que nouveau moi.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
à la recherche de sa meurtrière C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptyMar 11 Déc - 12:16

J'étais d'un calme légendaire. Ma longue cape noir qui trainait sur le sol derrière moi. Je sentais que le pire allait arriver. Je m'y étais mentalement préparé. Un nouveau vampire, c'était normal qu'il avait des envies à assouvir. J'étais là pour essayer de le calmer pour ne pas attirer l'attention des tueuses, mais il était trop tard. Je savais qu'à l'instant où la jeune femme lui avait accroché l'épaule, qu'il était déjà trop tard. Tout le monde commençait à hurler dans la rue. Voyant la jeune femme se faire trainée par terre sur l'asphalte. Sa peau saignait et elle laissait des traces. Je continue de marcher au milieu de la rue. Calme, posant mon regard sur certaines personnes. Je ne ressentais rien. Ni peur, ni crainte. J'inspirais le calme et la détente.

Tout le monde me regardait comme si je venais d'une autre planète. Ils se demandaient tous pourquoi je ne criais pas et je ne courais pas dans tous les sens. Leurs pensées étaient tellement plaisantes à entendre. Regardez-là, regardez cette folle. Qui est-elle ? Va-t-elle tous nous tuer. Je m'avançais doucement vers la ruelle où le corps avait été emporté. Voyant Tom entrain de la vider, mon visage de vampire fit son apparition. Je plante mes crocs dans le poignet de sa victime pour l'aider à la vider de son sang la laissant tomber par terre suite à sa mort. J'essuyais mes crocs avec le revers de ma main en regardant Tom dans les yeux.

Tu as été très vilain Tom......... J'ai adoré. Tu vois ce couple qui est entrain de s'embrasser l'autre côté de la rue. Tu t'occupes de la femme, je m'occupes de l'homme. J'ai bien envie de lui arracher la queue avec mes dents et de le laisser mourir au bout de son sang. Allez, on vas s'amuser....

Je me dirige vers l'autre côté de la rue calmement en tenant la main de Tom. Encore du sang coulait sur le bord de mon menton. Le couple se met à crier. Ce qui me faisait rire. Ils étaient tellement mignons. De vrais petits animaux à chevaucher. J'empoigne la jambe de l'homme alors qu'il était entrain d'abandonner sa copine. Il voulait s'enfuir, le résultat de ce comportement misérable lui mérita de se cogner la tête contre le ciment du trottoir.

Allons, allons, tu allais abandonner ta femme ? Tu parles d'un homme. Un vrai... Comme on les aime... Tu es tellement courageux, non mais !? Tu as vu ça Tom !? C'est exactement le type d'homme qu'on veut dans notre lit.... Ah oui.... Il nous vient dedans et ensuite il prend la fuite, nous laissant seul un enfant à élever. C'est exactement ce genre d'homme que tu es pauvre con !

_________________
à la recherche de sa meurtrière 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptySam 15 Déc - 14:59

Mère, très chère mère, tu seras pour toujours et à jamais l'emblème même de la cruauté. Si un drapeau se faisait hissé au nom du sadisme, ton visage le recouvrirait. Ton nom serait partout. Béatrice, très chère mère, plantait ses crocs dans le cou de ma victime, doublant la vitesse à laquelle son sang était aspiré hors de son enveloppe charnelle. La pauvre victime tomba par terre, blanche, vidée, en sécheresse avec quatre petits trou sur son corps. Mère me disait que j'avais été vilain. Je m'attendais à une correction, me prosternant à genou devant tant de splendeur et de beauté.

Mais, non... Mère semblait avoir des idées beaucoup plus qu'amusantes.. Sanglantes... Au lieu de déchainer sa colère sur moi. Elle attrapa la jambe d'un homme qui tentait de s'enfuir. Celui-ci se laissant tomber contre le trottoir. Heurtant de sa tête le ciment, s'ouvrant le crâne qui laissait une traînée de sang. L'odeur m'attira rapidement pour exécuté les ordres de ma reine, ma chère créatrice.

Celle-ci tourmentait l'homme de la situation. Drôle de jeu de mot pour le décrire, mais l'ironie de ce qui lançait Béatrice comme insulte était parfaitement légitime à ce titre qui le représentait tout autant. La femme quant à elle était traumatisé, tremblotante, elle regardait son homme se faire démolir par Béatrice. Je tirais un sourire et une révérence devant la demoiselle en détresse. Lui prenant la main pour y déposer un doux baiser.

Tom Lehane. Le futur responsable de votre assassinat. Enchanté mademoiselle.Ce fut un véritable honneur de vous rencontrez.

D'une seule main qui venait se porter vers sa nuque. Je lui cassais le cou la laissant tomber par terre. La rue était maintenant déserte, aucune vie ni était. Tout le monde avait déserté pour aller se terrer dans la chaleur de leur foyer. C'était une sage décision quand on y pensait bien. Je m'avançais doucement, trainant le cadavre de la demoiselle par les cheveux et le posant sous les yeux de son mari qui était entrain de se faire insulter par mère.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
à la recherche de sa meurtrière C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


à la recherche de sa meurtrière Empty
MessageSujet: Re: à la recherche de sa meurtrière  à la recherche de sa meurtrière EmptySam 22 Déc - 12:08

Le fruit de mes entrailles n'était que le reflet de mon esprit. C'était un moment inoubliable et partagé. J'entendais le bruit de cette nuque, doucement se briser. Un vent de nouveauté, une vague de fraicheur allait bordée Sunnydale durant les prochaines nuits. Tom Lehane, ce chanteur connu qui était maintenant un être de la nuit. C'était assez ironique comme situation. Lui qui chantait ses chansons devant un publique en délire. Les fans allaient être servi, maintenant il allait sincèrement se soucier d'eux. On connait tous l'hypocrisie des célébrités, ils disent tous, ce qui nous tient en vie c'est l'amour de nos fans. Mon cul ouais, ce qui les tiens en vie, c'est le pognon de leurs fans. Leurs gigantesques maisons et même à ça ils se droguent comme des bons à rien, ils couchent avec n'importe quoi ou n'importe qui, bref j'en passe.... Maintenant Tom allait vraiment se soucier de ses fans et surtout de leur sang. Il allait vouloir s'en nourrir. Il aurait des salles entières de jeunes femmes et de jeunes hommes prêts à se donner corps et âme à lui. Il avait de la chance quand j'y pensais bien.

Le corps de cette connasse morte se posait devant les yeux de de compagnon de vie. Un sourire machiavélique sur mon visage apparu en le regardant. Je tirais les cheveux de l'homme en exposant sa nuque à mon enfant. Nous plongions tous les deux nos crocs dans le cou de cet homme qui ne regardait que sa femme assassinée devant ses pieds. Nous le vidions et le laissions pour mort, par terre dans la rue. Je regardais Tom ensuite pour venir essuyer du revers de ma main le sang sur mes crocs.

Je suis fière de toi Tom, mon enfant. Tu es maintenant l'un des nôtres. Bienvenue parmi-nous.

_________________
à la recherche de sa meurtrière 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
à la recherche de sa meurtrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: 1997-2003 :: ana,béatrice&candice-