AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez

deux petits agneaux qui ont besoin de parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valentin Lewilton
Valentin Lewilton
Fléau de moelle-noire
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Giphy
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200w
J'ai commis des meurtres, environ : 438 Je suis : Le dieu de la magie (Heka/Hécate/Zirnitra) Je suis âgé de : La trentaine physiquement, plusieurs millénaires réellement Ce qui me démarque des autres c'est : Amplifier ou Annihiler les pouvoirs. Maître en Sorcellerie. Je dirige le Coven Bénéfique de Sunnydale avec Dawn et Willow. À l'Université, il parait que : Bibliothécaire du Lycée de Sunnydale
On dit de moi que je suis : Bienveillant, sensible, attentionné, fidèle, intègre, déterminé, combatif Mais aussi que je peux être : Têtu, curieux, taciturne, désabusé, cynique, ronger par le passé Je crèche au : Quartier Nord Je suis en amour avec : Nick Solomon : Tel un poison auquel je suis accro... On me voit souvent avec : Buffy Summers : Mon amie la plus proche, ma confidente. J'ai une confiance entière en elle. 21 ans l'un auprès de l'autre à tout affronter, y compris les ténèbres les plus noirs. Je n'oublierai jamais tout ce que je te dois. On s'est toujours soutenu, plus qu'une amie, tu es pour moi ma vraie famille.
Daniel Osbourne : Il est le grand amour de ma meilleure amie. Il était aussi le meilleur ami de mon défunt époux. Depuis la mort de ce dernier notre amitié à grandit. Aujourd'hui il compte parmi les personnes auxquels je tiens le plus.
Dawn Summers : Elle est devenue une amie. On a progressé ensemble en magie, avec Willow. Elle m'a prêté main forte plus d'une fois, je sais que je peux compter sur elle, qu'importe le soucis à surmonter.
Alec Summers : Il est comme un neveu pour moi. Je l'ai vu naître et grandir, devenir un formidable jeune homme. Je garde un oeil sur lui dans ce monde pas toujours tendre. Je l'aide à s'accepter et à prendre confiance en la personne qu'il est.
Yue Maelys : Il est mon confident, presque comme un jumeau pour moi. On se ressemble énormément, on a évolué et grandit ensemble. Je sais que je peux tout lui dire, que je peux me confier à lui.
Tara Maclay : C'est elle qui fut mon mentor, elle qui m'apprit ce que je sais en magie. Aujourd'hui encore elle continue de me guider et de m'aider. Mais au delà de cette figure presque maternelle, c'est une véritable amie.
Willow Rosenberg : à venir
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell : Torture, sadisme, meurtre d'une de mes plus proches amies... Un cauchemar. ◭ DC : Matthias Collins

Je ressemble à : Nick Bateman
Je dois mon avatar à : Buffy Summers


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptyVen 16 Nov - 16:03

Cette femme était le diable en personne. Elle jouait avec nos nerfs. Un verre vola et se brisa contre le mur. Je sursautais et me figeais de terreur. Mon histoire ne lui plaisait pas. Je craignais le pire, cette psychopathe était capable de tout. Je frémis lorsque je la vie attraper les ciseaux, qu'allait-elle faire? Elle était tellement imprévisible. Elle s'approcha de Tom et attrapa sa langue. Fermant les ciseaux. Mon coeur s'arrêta et un cris m'échappa,

-Noooon!

Elle avait simuler la coupe de sa langue. Elle éclata de rire, elle était terriblement diabolique, elle se moquait de nous. J'en venait à la haïr bien plus que Tom. Même à lui, je ne lui souhaitais pas les tortures qu'elle nous infligeait. Mais je n'avais pas d'autres choix que d'accéder à ses désirs. Sans feindre la moindre entourloupe. Je devais être honnête et ouvrir mon coeur. Parler sans détour. Sinon dieu seul sait ce qu'elle pourrait nous faire si je la mettais à nouveau en colère. Elle s'impatientait, je devais me dépêcher. Je fermais les yeux pour tenté d'oublier tout le reste. Oublier cette endroit atroce. Oublier cette folle. Oublier Tom. Oublier la tromperie. Ne penser qu'à mes souvenirs... Je pris une grande inspiration pour calmer les battements de mon coeur palpitant. Puis je me lançais à corps perdu,

-D'accord. J'ai rencontré donc Jeremy à la plage. C'était comme dans un rêve, le ciel bleu, le sable chaud, l'immensité de l'océan. Dès que j'ai posé mon regard sur lui, j'ai tout de suite su qu'il était le bon, celui que j'aimerai pour l'éternité, quoiqu'il m'en coûte. Nous avons passé sans doute une journée des plus banales, mais pour moi, c'était l'une des plus belle journée de ma vie. Son sourire, sa peau... J'aimais et j'aime tout de lui. On a échangé des banalités pour apprendre à se connaître, mais j'aimais le découvrir, il me passionnait, je buvais le moindre de ses mots. A un moment on est allé dans le magasin d'une amie à lui, pour qu'il se change. C'est là bas que nous avons échanger notre premier baisé. Je ne l'oublierai jamais. Ses lèvres si douce, le goût de sa langue. Nos corps l'un contre l'autre, j'étais tout excité et je sentais que lui aussi. C'était juste un moment parfait. Nous avons continué à nous embrasser sans arrêt, c'était devenu comme une drogue pour moi. J'aimais sentir sa force, je me sentais pleinement en sécurité avec lui.

Puis le moment douloureux venait. Une larme coula le long de ma joue.

-Mais il prit peur quand je lui dis que je vivais en foyer. Il était aussi passé par là et n'avait pas envie de revivre ça. Il est parti en me laissant juste son numéro. Je me souviens avoir courut à en perdre haleine. Du cente ville jusqu'à la plage. Puis j'ai hurlé de douleur face à l'océan. Je me sentais abandonné et ça m'étais insupportable. Je tombais éperdument amoureux de lui et voilà qu'il fuyait.

Je respirais un bon coup pour me ressaisir et continuer. Un sourire apparu alors sur mon visage en pensant à la suite des événements.

-Je me suis donc rendu chez lui une semaine plus tard. Lorsqu'il a ouvert la porte, j'ai cru revivre. Comme si tout retrouvait son sens. Il me fit entrer, il n'avait pas l'air bien. Il avait été blessé durant le réveillon... On échangea quelques banalités à nouveau, pur continuer à se connaître. Moi cette simplicité me suffisait, c'était tout simplement lui. J'entrais peu à peu dans son foyer, dans son quotidien, ça n'avait l'air de rien, mais pour moi c'était tout mon monde qui prenait vie. Il s'est excusé pour la fois à la plage, on s'est balancé des petites piques. Son humour était comme du miel pour moi qui vivait un moment difficile à cet période. Tout était parfait en lui au fur et à mesure que je le découvrais. J'en venais même à aimer ce que d'autres auraient pu trouver de défauts.

Je rougis légèrement. Me mordillant la lèvre inférieur. La voix un peu tremblante,

-Il m'a fait descendre dans son jacuzzi qu'il avait installé dans son sous-sol. C'est là qu'on a fait l'amour pour la première fois. Que j'ai fait l'amour pour la première fois. Je n'ai pas eu mal, Jeremy savait y faire, une parfaite harmonie entre la douceur et la force. Je le sentais en moi, c'était magique. Je m'abandonnais entièrement à lui, je voulais lui appartenir. Il semblait ailleurs, dans un autre monde et j'étais ce monde. Son sexe en moi, il n'y a pas de mot pour expliquer qu'elle sensation merveilleuse il me procurait. Puis il m'avait proposé juste avant ça d'envisager de venir vivre avec lui. Donc j'étais sur que ce n'était pas que pour le sexe. J'avais raison. J'ai depuis ce jour vécu avec lui. Un bonheur presque sans nuage...

Mon visage s'assombrissait, j'ouvris les yeux et les posa sur Tom. Tout sourire avait disparut. Je serrais les dents. Et je terminais ce récit, les poings serrés.

-Jusqu'à ce que Tom arrive, que je découvre que j'étais en réalité un dieu... Que je perde le peux de contrôle que j'avais en fait sur mon existence et que tout ce que je croyais vole en éclat.

J'en avais marre de tout ça. Cela m'avait fait du bien, mais le retour à la réalité n'était que plus brutal. Ma gorge se nouée, mon estomac aussi. Je voulais juste sortir d'ici une bonne fois pour toute. Comment faire avec cette tarée qui voulait nous tuer? J'attendais le verdict. En priant pour qu'il soit favorable. J'avais donné tout ce que j'avais pu au vu des circonstances. Certes j'aurai pu m'épancher encore des heures si j'avais été en confiance et entouré d'amis que ça intéressé vraiment. Mais là, j'avais totalement ouvert mon coeur, je ne voyais pas comment faire mieux...

_________________


Keep me close to you
Justayne

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327598532
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptyVen 16 Nov - 16:39

Lorsque Béatrice approcha de moi pour me demander d'ouvrir la bouche. Je la fixais et j'étais réticent, Mais je savais que si je ne m'exécutais pas, elle me tuerait. J'ouvris la bouche et elle prit ma langue à nouveau la posant entre les deux âmes des ciseaux en mentionnant qu'il avait le droit à sa récompense. Ma douleur et ma souffrance était donc la récompense de Valentin. Non mais elle se prenait pour qui cette conne. Elle ferma les ciseaux laissant à la dernière seconde ma langue entré dans ma bouche. Je soupire d'un long souffle, heureux de ne pas avoir eu la langue coupé. J'avais peur, j'étais en état d'alerte rouge. Je me demandais comment j'allais faire pour sortir d'ici et Faith ne se réveillait toujours pas. On avait bien besoin d'une tueuse, mais enchainée comme elle était ce n'était vraiment pas ce qui nous aiderait de toute façon. Un puissant coup de poing dans mon ventre me fit geindre de douleur ensuite. C'était donc ça, à chaque histoire il aurait le droit à une récompense qui était de me voir souffrir. J'avais compris le jeu malsain dans lequel Béatrice s'embarquait.

J'écoutais à présent Valentin qui avait peur pour sa vie raconter toute son histoire avec Jeremy jusqu'au moindre détail de son sexe qui l'avait pénétré. Non mais merde, il fallait vraiment que j'entende toutes ces conneries. Elle était vraiment folle, le diable en personne. Elle était le pire vampire que j'avais connu de toute ma vie. Étant le cousin de la tueuse, j'en avais vu, mais elle, elle dépassait de loin les buveurs de sang de base. Elle aimait jouer avec ses victimes comme dans un film d'horreur. Après chaque paroles de Valentin, je sentais la douleur qui s'en venait.

Non, mais ferme ta gueule putain. Tu ne te rends pas compte que ta récompense c'est que moi je me fasse torturer. Tu embarques dans son jeu et bientôt ce sera toi qui mangera les coups quand ça sera à moi de parler. T'es encore plus bête que tu en as l'air... Je crache le sang de ma bouche par terre toujours en ressentant cette douleur sur mes abdominaux. J'avais envie de crier, mais ça ne servait à rien. Je voyais Béatrice se délectait de l'histoire. La simple idée de voir Béatrice me couper la langue et de se la passer sur son anatomie féminine me répugnait. Ce serait bien la première fois que cette langue gouterait à une femme. Mais bon, ce n'était pas le temps de rester sur cette phrase obscène et dégoutante. Je n'étais plus capable d'entendre les histoires de Valentin, je n'en pouvais plus, j'avais hâte que ça cesse. C'était une douleur complètement ridicule. Elle nous torturait mentalement avant de nous achever physiquement. C'était presque de l'art.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptyVen 16 Nov - 22:57

Je me lève de mon lit en étendant les paroles de Tom. J'avance vers lui et le prend par sa gueule parfaite pour le regarder en le menaçant du regard. Ici ! C'est moi qui décide qui ferme sa gueule. C'est clair pétasse ! Cette histoire m'avait touché. C'était beaucoup mieux. Il y avait de l'émotion, de l'amour, de la tristesse, du sexe. Je fais claquer mes talons lentement vers Valentin en hochant la tête comme une maniaque faisant descendre et monter mes yeux lentement l'analysant avec incertitude. Tu m'as mentis par contre tout à l'heure au sujet de la domination. Mais puisque tu as été gentil de me raconter toute ton histoire, je ne te ferai rien. Ce sera ton pardon, mais ne me mens plus jamais si tu veux survivre, d'accord mon poulet ? Je pose ma main sur la chaine qui lui tenait le bras la caressant lentement laissant mes doigts et mes ongles effleurés celle-ci pour entendre un bruit de grincement et en retournant vers mon lit.

Suivant. Tom Lehane. Tu vas nous raconter ta nuit avec Jeremy et si tu ne le fais pas c'est Valentin qui sera blessé. Et en guise de récompense et bien... Eum.... Je te laisses la vie sauve, je vais jouer avec toi un peu plus longtemps. Je me vois bien passée une magnifique nuit avec toi qui me chante une petite balade pour m'endormir. Ça te dirais de chanter un peu, car je te jures que je peux te faire hurler de plaisir Tom. Un sourire vicieux et coquin était de façon constante sur mon visage. J'aimais jouer avec mes petits jouets avant de les exécutés. Et cette fois-ci ce serait encore plus douloureux psychologiquement pour Valentin d'entendre l'histoire qui a fait de lui un cocu et de son copain un infidèle. J'avais envie de voir la  tristesse dans ses yeux et de la ressentir. C'était tellement bon de lire dans les pensées. Je pouvais ressentir les émotions que vivaient les humains. Ces émotions que moi je n'avais plus étant vampire. Ils me rappelaient qui j'étais avant. C'était si bon de se servir des humains pour ressentir à nouveau la tristesse, la joie, l'amour.

Je voyais bien que Tom ne semblait pas vouloir parler, il avait crier à son petit copain de torture de la fermer. Valentin avait beaucoup donné de lui dans ces dernières paroles. Son histoire était magnifique Tom. Il allait devoir m'impressionner encore plus que Valentin s'il voulait survivre et ne pas trop faire souffrir Valentin physiquement. C'était la douleur psychologique ou la physique pour Valentin, et la décision revenait à Tom. Il devait décidément comment il allait faire souffrir Valentin. Je n'avais même pas besoin de choisir. J'aimais cette situation, je me sentais en pleine forme. Et ce n'était que le début de la nuit...

_________________
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Valentin Lewilton
Valentin Lewilton
Fléau de moelle-noire
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Giphy
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200w
J'ai commis des meurtres, environ : 438 Je suis : Le dieu de la magie (Heka/Hécate/Zirnitra) Je suis âgé de : La trentaine physiquement, plusieurs millénaires réellement Ce qui me démarque des autres c'est : Amplifier ou Annihiler les pouvoirs. Maître en Sorcellerie. Je dirige le Coven Bénéfique de Sunnydale avec Dawn et Willow. À l'Université, il parait que : Bibliothécaire du Lycée de Sunnydale
On dit de moi que je suis : Bienveillant, sensible, attentionné, fidèle, intègre, déterminé, combatif Mais aussi que je peux être : Têtu, curieux, taciturne, désabusé, cynique, ronger par le passé Je crèche au : Quartier Nord Je suis en amour avec : Nick Solomon : Tel un poison auquel je suis accro... On me voit souvent avec : Buffy Summers : Mon amie la plus proche, ma confidente. J'ai une confiance entière en elle. 21 ans l'un auprès de l'autre à tout affronter, y compris les ténèbres les plus noirs. Je n'oublierai jamais tout ce que je te dois. On s'est toujours soutenu, plus qu'une amie, tu es pour moi ma vraie famille.
Daniel Osbourne : Il est le grand amour de ma meilleure amie. Il était aussi le meilleur ami de mon défunt époux. Depuis la mort de ce dernier notre amitié à grandit. Aujourd'hui il compte parmi les personnes auxquels je tiens le plus.
Dawn Summers : Elle est devenue une amie. On a progressé ensemble en magie, avec Willow. Elle m'a prêté main forte plus d'une fois, je sais que je peux compter sur elle, qu'importe le soucis à surmonter.
Alec Summers : Il est comme un neveu pour moi. Je l'ai vu naître et grandir, devenir un formidable jeune homme. Je garde un oeil sur lui dans ce monde pas toujours tendre. Je l'aide à s'accepter et à prendre confiance en la personne qu'il est.
Yue Maelys : Il est mon confident, presque comme un jumeau pour moi. On se ressemble énormément, on a évolué et grandit ensemble. Je sais que je peux tout lui dire, que je peux me confier à lui.
Tara Maclay : C'est elle qui fut mon mentor, elle qui m'apprit ce que je sais en magie. Aujourd'hui encore elle continue de me guider et de m'aider. Mais au delà de cette figure presque maternelle, c'est une véritable amie.
Willow Rosenberg : à venir
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell : Torture, sadisme, meurtre d'une de mes plus proches amies... Un cauchemar. ◭ DC : Matthias Collins

Je ressemble à : Nick Bateman
Je dois mon avatar à : Buffy Summers


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 8:05

Tom était décidément un parfait idiot. Je ne savais plus que faire avec lui. C'est lui qui ne comprenait pas qu'elle nous torturait particulièrement quand on refusait de lui obéir. A force de l'ouvrir et de jouer sa starlette, il allait finir par nous faire tuer en l'énervant. Pourquoi fallait-il que je me retrouve avec ce mec? Seul, j'aurais certainement pu m'en sortir, mais avec lui dans le jeux, j'avais l'impression que c'était perdu d'avance. Tom avait un orgueil mal placé, c'était certain et avec une psychopathe mégalomane, ça ne le faisait pas du tout. Si il continuait, elle allait le faire souffrir sans que je n'ai besoin de faire quoi que ce soit. Je ne lui répondis même pas, j'entrais dans une sorte de blasement vis à vis de sa personne. Il voulait jouer au coq et finir dévoré, grand bien lui fasse, mais qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai rien tenté. A chaque fois que j'essayais de faire au mieux pour nous, cet enfant gâté râlait.

D'ailleurs, la vampire lui fit bien comprendre qu'il n'avait pas à me dire de me taire. Si je n'avais pas aussi peur, j'aurai sans doute rigolé, mais la panique m'en empêchait. Puis elle se tourna vers moi, me reprochant d'avoir menti. Mais comme j'avais fini par répondre à ses attentes, elle ne me fit rien. Je soupirais fort de soulagement. Un peu de répit ne me ferait pas de mal, mais je savais que rien n'était gagné et que le pire pouvait encore surgir à tout moment. Je me sentais tellement impuissant, c'était tellement difficile de rester en alerte, elle était tellement imprévisible. Je cherchais un moyen de nous sortir de là. Elle était trop intelligence pur que flatter son orgueil suffise. Et quelque chose me disait que peu à peu, faire ce qu'elle nous disait se retournerait contre nous.

Puis elle demanda à Tom de raconter sa nuit avec Jeremy. Je me figeais, tout mes pas ça. Je n'avais pas envie d'avoir de détail, le simple peu fait de le savoir était déjà une torture assez grande. Je ne savais pas si j'allais pouvoir tenir le coup si il se décidait à parler. Si il refusait, elle me torturait physiquement, qu'est ce qui était le pire, je n'en savais rien. J'avais le choix entre la peste et le choléra... J'étais obligé d'écouter, les yeux se ferment si ce qu'on regarde ne nous plaît pas, mais on ne pouvait fermer ses oreilles, surtout lorsqu'on était attaché comme nous. J'allais être obliger d'écouter ça. Alors je serrais les dents, détournant mon regard de Tom. Les poings serraient, j'essayais de fixer mon attention sur autre chose, en regardant la flamme d'une bougie. Mais je savais pertinemment que ça ne servirait à rien. J'allais devoir entendre l'abjecte.

_________________


Keep me close to you
Justayne

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327598532
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 11:27

Bien que je détestait Valentin et que je prenais un malin plaisir à le voir souffrir. Je n'avais pas envie de lui raconter mes ébats sexuels avec Jeremy. Je n'avais pas envie de lui raconter ma vie sexuelle et je regardais cette vampire follement dingue attendre après moi histoire. Elle pouvait toujours rêver. Je crache vers sa direction pour qu'elle reçoive mon sang au visage. Tu peux toujours rêver connasse ! Tu crois qu'on a du plaisir à se raconter nos ébats sexuels avec Jeremy devant l'autre. Je l'ai déjà fait assez souffrir. Je ne vais pas lui raconter tout ce qui c'est passé avec son mec en plus avec les détails. Non, mais tu te prends pour qui pour nous faire ça sale traînée !?

Je tirais de nouveau sur mes chaines en essayant de sortir d'ici. S'il fallait que je me casse le poignet et les chevilles pour réussir à me libérer pour aller libérer Faith, j'étais prêt à le faire. Si elle ne nous avait pas déjà tué, c'est qu'elle attendait quelque chose de nous. Elle voulait jouer et être plus intelligente, mais jamais je ne mourrai en étant faible et en écoutant les ordres d'une pauvre conne blonde et écervelée. Crève en enfer pouffiasse... Allez tues-moi j'en ai plus rien à foutre. Même dans tes rêves les plus obscènes, tu ne me ferais même pas bander pauvre conne.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 12:54

Je n'en croyais pas mes oreilles quand ce chanteur de merde m'insulta. Je croyais halluciner putain... Je reçu sa salive et du sang sur mon visage. J'étais insultée et dans une colère qui allait dépassée les limites de l'imaginable. Il allait se rappeler de cette torture pour le reste de sa vie et il allait apprendre à fermer sa gueule. Je me lève de mon lit très tranquillement en avança vers lui le plus lentement possible pour créer une espèce d'ambiance douteuse et imprévisible. Mon cerveau était entrain d'exploser dans ma tête. J'essuie la salive sur ma joue en fixant le chanteur dans les yeux. Oubliant presque la présence de Valentin et de la tueuse. Plus rien n'existait que ce pauvre idiot. Oufff..... tu viens d'enfreindre l'impossible. Tu viens de m'insulter. Est-ce que j'ai bien entendu ? J'arrive près de lui posant mes doigts sur son oreille en la pressant fortement entre mes doigts presque à en faire détacher celle-ci de sa tête le faisant se tordre de douleur et s'agenouiller devant moi. Je reste à ces côtés maintenant son oreille pour qu'il s'apitoie sur sa misérable vie.

RÉPÈTE CE QUE TU AS DIS PUTAIN ! EST-CE QUE J'AI BIEN ENTENDU !? TU AS OSÉ M'INSULTÉ !!!!!!!!

J'étais dans une rage folle, je ne pouvais pas croire que moi Béatrice Melinda Lowell venait de se faire insulter comme une pauvre merde. Une pauvre chose à qui on ne devait pas le respect. Je recommençais à pouvoir lire dans les pensées, le pouvoir du dieu s'affaiblissait au fur et à mesure que le sang de son torse coulait. Posant mes yeux vers le plafond en prenant une grande respiration pour me calmer et entré dans sa tête. Je lâche son oreille d'une manière forte et douloureuse. Je vais te dire moi ce qui c'est passé avec Jeremy, laisse moi entrer dans ta tête de salope. Tu es allé chanter dans un bar, tu as ramassé Jeremy à la dérive alors qu'il était complètement bourré. Il était entrain de s'apitoyer sur son sort. D'ailleurs présentement si je me concentre assez fort je peux savoir à quoi il pense. Il est devant un miroir, il est entrain de penser s'ouvrir les veines avec une lame de rasoir et il vient de casser le miroir de sa salle de bain. Désolé Valentin de t'apprendre ça je sais que tu as souffert et j'ai beaucoup souffert de la compagnie des hommes aussi, alors je t'apprécies bien finalement. Ton histoire m'a touchée tu auras donc la vie sauve pour ce soir contrairement à cette arrogant, contrariant et insultant petit chanteur de merde. J'étais entrain un peu de m'égarer sur mon histoire, il fallait revenir à la réalité, alors je pris un couteau prenant Tom par les cheveux le levant du sol laissant ses pieds dans les airs à quelques centimètres de celui-ci le tenant fermement par ses cheveux bruns pointant mon couteau sou son cou de l'autre main.

Tu as profiter de la situation, tu as pensé ramener Jeremy chez lui pour qu'il soit avec Valentin. Cependant tu l'as ramener chez toi, car il t'a dit. Il t'a dit qu'il avait envie de se laisser aller pour un autre verre. Tu lui as servi de l'eau, de l'aspirine, comme un ami le ferait. Cependant tu as posé ta main sur sa cuisse. Tu as éveillé l'excitation en lui en posant tes lèvres contre les siennes une fois qu'il était complètement ivre. Tu as profité de sa faiblesse sans même qu'il t'ai dit ce qu'il vivait réellement. Tu n'es qu'un simple profiteur de merde. Tu entends ? Tu n'es pas capable de me raconter ton histoire et bien moi je vais te raconter la mienne enfoiré. Et si tu penses encore que je suis folle après que je te l'ai compter et bien tu n'as même pas idée comment je suis une vraie psychopathe finalement.

Je lâche ses cheveux je l'adosse au mur et j'enfonce mon couteau dans son épaule afin de transpercer son corps et que le couteau s'enfonce dans le mur de façon à ce qu'il en puisse plus bouger et qu'il ne puisse pas le retirer sans douleur de son autre main enchainée. Je me retourne pour marcher vers mon lit pour m'asseoir sur le bout de celui-ci regardant à présent les deux pour leur raconter mon histoire. C'était à mon tour de me sentir soulager et comprise.

Racontons plutôt ma mort que ma vie. Je suis morte à 23 ans il y a maintenant plusieurs siècles que c'est passé cette évènement tragique. J'étais entrain de faire le trottoir, car oui j'étais une fille de charme. Comme j'aimais dire dans une tournure de phrase emphatique pour les filles qui vendaient leurs corps. Un vampire me viola, me tortura pendant plusieurs semaines et il termina le travail en me transformant. Aussitôt que je me suis transformer j'ai fais semblant que je l'aimais et une nuit je l'ai attaché avec des cordes trempées d'eau bénite et je l'ai torturé et privé de sang pendant plus d'un an. Il a fini par se dessécher et j'ai fini par lui transpercé le coeur avec un pieu. Il n'a pas fait long feu. Depuis ce jour je me suis toujours dit que je tuerai tout homme qui essayerait de s'approcher de moi. Ensuite j'ai rencontré celui qui a fait de moi, une reine vampire, régnant pendant plus d'un siècle sur une dimension infernale avant de me faire jeter comme un pauvre déchet par cet homme que j'aimais plus que tout. Il s'appelait Satan, il était si beau si fort et il avait un corps à en baver. Encore plus beau que votre petit Jeremy. Des bras de fers, un torse de pierre, une barbe parfaite. Un peu de poil de torse, un peu de poil pubien, sa queue était au delà de la perfection, vous ne pouvez même pas l'imaginer. Ce mec était tellement beau que je ne pouvais même pas en trouver les mots. Nous avions régner ensemble pendant plus d'un siècle comme je le disais avant de me rappeler de son corps. Et bien il m'a trahi, il trouvait que sa femme devenait trop forte. Et il m'a banni de ma dimension m'envoyant à Sunnydale ici, seule et abandonnée à moi-même après avoir régner pendant cent longues années. Il m'a torturé psychologiquement pendant encore cent longues années. Il m'a détruite, je donnerai tout pour rentrer à la maison. Des larmes de folie montait dans mes yeux et firent couler le mascara et le eye-liner sous mes yeux. Mon visage était couverte de coulisses noir. Je me relève du lit en les regardant.

Et maintenant je suis soumise à tuer de pauvres petits humains qui pleurent pour un mec qui ne mérite même pas leur attention. Vous comprenez !? Vous êtes tellement stupide de pleurer d'un rien. Je me suis fais violer, je me suis faite tuer, je me suis fais ramasser à la petite cuillère par un homme qui m'a ensuite banni de chez moi et de chez lui. Et vous vous êtes là à pleurnicher pour une histoire de pénis. Je trouves ça vraiment insultant. Je m'avance vers Valentin et je lui fou une gifle bien forte. Vous ne méritez même pas ma simple présence et vous osez m'insulter !? Je crois rêver... Je me dirige ensuite vers Tom pour reprendre le couteau qui était planté dans son épaule. Le retirant d'un coup sec sans prévenir pour qu'il ressente la douleur. Laissant son sang coulé sur son torse... Si j'entend une autre insulte à mon égard, je vous décapite et je donne votre tête aux démons qui habitent les égouts. Est-ce que je me suis fait bien fait comprendre !?

_________________
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Valentin Lewilton
Valentin Lewilton
Fléau de moelle-noire
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Giphy
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200w
J'ai commis des meurtres, environ : 438 Je suis : Le dieu de la magie (Heka/Hécate/Zirnitra) Je suis âgé de : La trentaine physiquement, plusieurs millénaires réellement Ce qui me démarque des autres c'est : Amplifier ou Annihiler les pouvoirs. Maître en Sorcellerie. Je dirige le Coven Bénéfique de Sunnydale avec Dawn et Willow. À l'Université, il parait que : Bibliothécaire du Lycée de Sunnydale
On dit de moi que je suis : Bienveillant, sensible, attentionné, fidèle, intègre, déterminé, combatif Mais aussi que je peux être : Têtu, curieux, taciturne, désabusé, cynique, ronger par le passé Je crèche au : Quartier Nord Je suis en amour avec : Nick Solomon : Tel un poison auquel je suis accro... On me voit souvent avec : Buffy Summers : Mon amie la plus proche, ma confidente. J'ai une confiance entière en elle. 21 ans l'un auprès de l'autre à tout affronter, y compris les ténèbres les plus noirs. Je n'oublierai jamais tout ce que je te dois. On s'est toujours soutenu, plus qu'une amie, tu es pour moi ma vraie famille.
Daniel Osbourne : Il est le grand amour de ma meilleure amie. Il était aussi le meilleur ami de mon défunt époux. Depuis la mort de ce dernier notre amitié à grandit. Aujourd'hui il compte parmi les personnes auxquels je tiens le plus.
Dawn Summers : Elle est devenue une amie. On a progressé ensemble en magie, avec Willow. Elle m'a prêté main forte plus d'une fois, je sais que je peux compter sur elle, qu'importe le soucis à surmonter.
Alec Summers : Il est comme un neveu pour moi. Je l'ai vu naître et grandir, devenir un formidable jeune homme. Je garde un oeil sur lui dans ce monde pas toujours tendre. Je l'aide à s'accepter et à prendre confiance en la personne qu'il est.
Yue Maelys : Il est mon confident, presque comme un jumeau pour moi. On se ressemble énormément, on a évolué et grandit ensemble. Je sais que je peux tout lui dire, que je peux me confier à lui.
Tara Maclay : C'est elle qui fut mon mentor, elle qui m'apprit ce que je sais en magie. Aujourd'hui encore elle continue de me guider et de m'aider. Mais au delà de cette figure presque maternelle, c'est une véritable amie.
Willow Rosenberg : à venir
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell : Torture, sadisme, meurtre d'une de mes plus proches amies... Un cauchemar. ◭ DC : Matthias Collins

Je ressemble à : Nick Bateman
Je dois mon avatar à : Buffy Summers


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 13:56

Tom venait de perdre complètement la tête?! Voilà qu'il l'insultait! Mais c'était quoi son problème? Il allait nous faire tuer ce con! Visiblement lui aussi était à bout, mais il ne savait pas gérer ses émotions... Normal venant d'un mec qui était habitué aux courbettes. Comme il fallait s'y attendre, la reine des vampires entra dans une rage folle. Je me disais que ça y était, on allait y passer. Elle lui hurla dessus et le souleva par les cheveux au dessus du sol. C'est là qu'elle nous apprit qu'elle pouvait lire dans notre esprit. J'en frémis rien que d'y penser. Elle commença a raconté leur début de soirée, je n'avais pas envie d'écouter. Puis elle mentionna Jeremy qui visiblement était entrain d'avoir des idées très sombres. Mon coeur s'emballait, je ne pouvais pas resté ici alors que Jeremy comptait se suicider?!

Puis elle posa Tom et lui planta un poignard dans l'épaule. Un cris de surprise sortie de ma bouche. C'était dingue, pourquoi on se retrouvait dans une telle situation? Il fallait à tout pris que l'on sorte d'ici et au plus vite. Plus on restait, plus on s'approchait de notre mort et des tortures qu'elle nous infligeait. Elle continua son récit, le mal être de Jeremy, comment Tom l'avait séduit... J'avais envie de vomir. Ce mec me répugnait... La rage montait peu à peu dans un dernier élan de force. Ma raison vacillait. Mes yeux se tintaient de plus en plus de cette couleur dorée. Ma respiration s'accélérait, je bouillonnait littéralement de l'intérieur. Ma part divine tentait commençait à s'emparer à nouveau petit à petit de mon corps et de mon esprit.

Puis la vampire décida de nous raconter son histoire, faisant redescendre très légèrement ma fureur, mes yeux redevinrent un peu plus bleus. Je soufflais pour tenter de me contenir, ce n'était pas le moment. J'écoutais alors sans dire un mot sa triste histoire. Effectivement elle en avait bavé, il y avait de quoi devenir dingue. Lorsqu'elle mentionna son bannissement, un flash me pris alors soudainement. Ma tête tournait, je voyais des images, toujours ces images égyptiennes, mais cette fois-ci j'étais dans une sorte de tribunal... J'étais jugé sans doute par d'autres dieux. Je ne comprenais pas trop, tout allait si vite dans ma tête que ça me brûlait presque le cerveau. Puis un noir et je revins à moi. J'étais sous le choc de ce qui venait de se produire. Il me fallut quelques secondes pour revenir à la réalité et au récit de la blonde psychopathe.

Elle pleurait, jamais je n'aurai pensé qu'elle puisse en être capable. Elle vint ensuite vers moi et me mis une gifle monumentale et violente. Ma rage revint alors et mes yeux devinrent entièrement dorés, le blanc de mes yeux, le bleus de mon iris, le noir de ma pupille, tout avait disparut pour ne laissé que des orbites scintillantes et d'or. Je serrais les dents, j'avais du mal à contenir ma nature divine alors qu'elle nous menacée. J'en étais incapable et je relâchais toute mon aura,

-CA SUFFIT!!!!

Mon pouvoir d'amplification s'activa alors dans toute sa splendeur, amplifiant d'un coup le don de télépathie de la vampire. La submergeant d'un chaos psychique, toutes les pensées de tous les habitants de Sunnydale et des environs entraient dans sa tête en une fraction de seconde en même temps. Un choc psychique particulièrement puissant. Je ne contrôlais plus rien, c'était la première fois que cela m'arrivait. J'étais épris entièrement de ma nature divine.... Toute cette souffrance venait de me faire perdre pied.

_________________


Keep me close to you
Justayne

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327598532
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 14:33

J'avais complètement péter les plombs sous la pression de raconter mon histoire avec Jeremy. Je ne voulais pas blesser Valentin avec cette histoire et pourtant c'était revenu contre moi. La reine s'avance vers moi et je crains le pire. La peur m'envahie et mon corps en tremble. Je serrais les dents, je tremblais.

Non, pitié, lâchez-moi. Je suis désolé...

Elle me souleva par les cheveux. La douleur était tellement intense que quand le couteau se posa sur ma gorge je ne sentis rien. Mon oreille était terriblement douloureux, c'était comme si elle me l'avait arraché. C'était comme si elle m'avait carrément coupé l'oreille et perforé mon tympan. Elle me lâcha. Son couteau se planta dans mon épaule me clouant au mur. La douleur était tellement intense que je cria de toutes mes forces.


J'écouta son histoire aussi horrible que sa propre personne et que ce qu'elle nous faisait subir. Elle n'avait donc pas appris de la vie. Ce démon en elle était pire que Satan en personne, elle était encore pire que l'homme qui l'avait banni de sa dimension. J'essayais de tomber à genou sur le sol, mais les chaines me soutenait dans ce vide. Je ne voyais plus rien tellement j'avais mal. Je cracha à nouveau du sang par terre. J'avais mal à un point insurmontable. Je m'abandonna en m'évanouissant tout simplement. Je ne voyais pas ce que Valentin fit par la suite. Cette douleur était simplement insupportable et je ne pouvais plus la ressentir. J'étais maintenant inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Béatrice Lowell
Béatrice Lowell
Seigneur du désordre
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 C4cc95074c8c27203a94de53a76ca51577aec24a
J'ai commis des meurtres, environ : 730 Je suis : l'ancienne reine des vampires maintenant dôtée d'une âme. Je suis âgé de : 259 années Ce qui me démarque des autres c'est : que je détiens le don de la télépathie, j'ai aussi réussi à retrouver le joyau d'amara je peux donc être exposé aux rayons du soleil, ce qui ne veut pas dire que je m'y plais. ah oui! J'ai aussi une putain d'âme. Mon domaine c'est : les vols de banque bien sanglants.
On dit de moi que je suis : une peste détestable et détestée, ça n'a pas changé... Mais aussi que je peux être : complètement folle, vicieuse et sans pitié, bon... j'ai une âme maintenant, j'essaie de me calmer. Je crèche au : Palace Sunnydale Hotel dans la suite présidentielle, j'ai dragué l'hôtesse, je lui ai fourrée ma main au pâté et je l'ai hypnotisé ensuite j'ai volé la carte magnétique et boum je l'ai tué. Je suis en amour avec : Lorie Summers On me voit souvent avec : Qui pourrait croire qu'avec Lorie Summers on se la jouerais Angel et Buffy. Buffy Summers : Par le passé, elle était ma pire ennemie, maintenant je suis amoureuse de sa fille. À quoi bon lutter... Je vais l'aider. Juliette St-James : Salut toi, petite nouvelle. Attention, je pourrais te croquer. Faith Lehane : Ça fait longtemps que tu me cours après pour toutes sortes de raisons... J'en sais encore rien pourtant. Je me bagarre souvent avec : Un peu tout le monde, on dit que je suis plutôt chiante. Je comprends pas pourquoi? Yue Maelys : Il m'en veut toujours d'avoir transformé sa meilleure amie. Peu importe, j'en ai absolument rien à foutre. ◭ DC : Aucun

Je ressemble à : Avril Lavigne
Je dois mon avatar à : fayrell


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 15:11

Des pensées, il n'y avait que des pensées qui se faisaient entendre dans ma tête. De plus en plus forte, sans cesse et sans arrêt. Je commençais à entendre, des rires, des pleures, des combats, de la souffrance, du sexe, du désir, du plaisait, de la tristesse, de la douleur. M'accroupissant sur le sol en posant mes mains sur ma tête en pressant fortement et en criant de toute mes forces. Je me lève en criant, mes yeux étaient devenu noir. Mon visage vampirique était réapparu, je ne me contrôlais plus. Je me lance sur Valentin pour prendre les chaines et le détacher. En tenant l'une des chaines qui était à son poignet. Je le trainais par terre comme un pauvre chien. Avec force je soulevais la chaine ainsi que son corps afin de le propulser contre un mur de pierre en prenant soin de ne pas lâcher la chaine pour qu'il puisse retomber sur le sol et je recommence à nouveau m'approchant de lui plantant mes crocs dans son cou pour boire son sang de dieu qui était délicieux.

M'arrêtant de boire pour ne pas le tuer, je recommence à nouveau à le propulser contre un mur en tenant la chaine le faisant se tordre de douleur. Ça suffit, arrête moi ce putain de pouvoir maintenant sinon je te fini. Je bois jusqu'à la dernière goûte de ton foutu sang ! J'étais fatigué de jouer, je n'avais plus envie de jouer avec eux. Ils étaient décevants à la longue, je ne m'amusais plus du tout. Je traine Valentin par terre sur le sol lui cognant la tête à quelques reprises contre des objets jusqu'à Tom et je l'attache à Tom, poignent à poignet. Je te jure que si tu n'arrêtes pas ce pouvoir je vous tue. JE VOUS TUE C'EST CLAIR ! D'un coup de main j'arrache son pantalon et ses sous-vêtements pour qu'il se retrouve nu. Face à Tom qui était maintenant dans les pommes. Complètement inconscient. Je lance ses vêtements sur mon lit et je déshabille Tom complètement en les attachant face à face par les pieds et en libérant leurs mains. Je me recule et je commence à tout casser dans la pièce. Chaque meuble queue voyais, je le brisais, ce mal de tête me rendait complètement folle. Je change de pièce refermant la porte derrière moi pour aller plus loin me mettre à genou devant un autre humain enchainé à un mur que je commence à vider des quelques dernières goûtes de sang qui lui restait. Le sang me réconfortait peu à peu coulant dans mes veines.

_________________
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327270395
Revenir en haut Aller en bas
Valentin Lewilton
Valentin Lewilton
Fléau de moelle-noire
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Giphy
deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200w
J'ai commis des meurtres, environ : 438 Je suis : Le dieu de la magie (Heka/Hécate/Zirnitra) Je suis âgé de : La trentaine physiquement, plusieurs millénaires réellement Ce qui me démarque des autres c'est : Amplifier ou Annihiler les pouvoirs. Maître en Sorcellerie. Je dirige le Coven Bénéfique de Sunnydale avec Dawn et Willow. À l'Université, il parait que : Bibliothécaire du Lycée de Sunnydale
On dit de moi que je suis : Bienveillant, sensible, attentionné, fidèle, intègre, déterminé, combatif Mais aussi que je peux être : Têtu, curieux, taciturne, désabusé, cynique, ronger par le passé Je crèche au : Quartier Nord Je suis en amour avec : Nick Solomon : Tel un poison auquel je suis accro... On me voit souvent avec : Buffy Summers : Mon amie la plus proche, ma confidente. J'ai une confiance entière en elle. 21 ans l'un auprès de l'autre à tout affronter, y compris les ténèbres les plus noirs. Je n'oublierai jamais tout ce que je te dois. On s'est toujours soutenu, plus qu'une amie, tu es pour moi ma vraie famille.
Daniel Osbourne : Il est le grand amour de ma meilleure amie. Il était aussi le meilleur ami de mon défunt époux. Depuis la mort de ce dernier notre amitié à grandit. Aujourd'hui il compte parmi les personnes auxquels je tiens le plus.
Dawn Summers : Elle est devenue une amie. On a progressé ensemble en magie, avec Willow. Elle m'a prêté main forte plus d'une fois, je sais que je peux compter sur elle, qu'importe le soucis à surmonter.
Alec Summers : Il est comme un neveu pour moi. Je l'ai vu naître et grandir, devenir un formidable jeune homme. Je garde un oeil sur lui dans ce monde pas toujours tendre. Je l'aide à s'accepter et à prendre confiance en la personne qu'il est.
Yue Maelys : Il est mon confident, presque comme un jumeau pour moi. On se ressemble énormément, on a évolué et grandit ensemble. Je sais que je peux tout lui dire, que je peux me confier à lui.
Tara Maclay : C'est elle qui fut mon mentor, elle qui m'apprit ce que je sais en magie. Aujourd'hui encore elle continue de me guider et de m'aider. Mais au delà de cette figure presque maternelle, c'est une véritable amie.
Willow Rosenberg : à venir
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell : Torture, sadisme, meurtre d'une de mes plus proches amies... Un cauchemar. ◭ DC : Matthias Collins

Je ressemble à : Nick Bateman
Je dois mon avatar à : Buffy Summers


deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: deux petits agneaux qui ont besoin de parler  deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 EmptySam 17 Nov - 17:49

Tout ce passa si rapidement. Cette vampire qui voulait tellement ressentir quelque chose n'appréciait visiblement pas de recevoir autant de pensées d'un coup dans son esprit. Elle avait reprit sa forme monstrueuse et me détacha d'un coup puis le propulsa contre le mur. Si je n'avais pas été de nature divine, j'en serai probablement mort tant la violence de l'impacte était puissant. J'en était tout chamboulait, ayant du mal à respirer, la douleur qui m'avait pris tout le corps. Elle se jeta sur moi, me mordant et bu mon sang. Je un gémissement de douleur, mais trop secoué par le choc pour riposter. Elle était furieuse. Elle m'envoya balader à nouveau contre un mur. Mes os me firent atrocement souffrir, était-ce la fin? Elle me traîna, j'étais sonné et ne pouvais pas réagir. Elle m'attacha alors les pieds à ceux de Tom qui avait perdu connaissance. Elle arrachait nos vêtements. Même dans un moment pareil, elle restait folle et perverse, je ne comprenais pas où elle voulait en venir et je ne voulais pas le savoir. Elle partit alors se désaltéré de sang dans une autre pièce pour ce remettre de ce que je lui avais fait subir.

C'était maintenant ou jamais. L'instinct de survie pris le dessus, l'adrénaline emplie tout mon cerveau. C'était notre unique chance. J'attrapais un morceau de bois d'un des meubles cassés et je jouais avec la serrure de nos verrous, j'étais pleinement concentré dessus. Seul comptait de vivre en cet instant, je ne pensais à rien d'autre. Ils finirent par céder. Tom, par la gravité, tomba sur moi. Je le poussais puis attrapa ses deux mains. Elle n'était toujours pas revenu. Ne cherchant pas plus loin, l'adrénaline aidant, je traîner alors le corps de Tom de toutes mes forces. Ce qu'il pouvait être lourd ce mec! Dans tous les sens du terme. Je marchais le plus vite possible. Il aurait probablement quelques hématomes, mais au moins il aurait la vie sauve.

Je montais les escaliers péniblement, le prenant sous les bras pour éviter que sa tête ne se cogne aux marches. Nous sortions enfin de la crypte. Mais je m'attendais à tout moment à ce que cette folle nous poursuive. Alors je ne lâchais pas l'effort, nous n'étions pas encore en sécurité. Je le mis avec difficulté sur mon dos et me mis à courir en zigzagant sous son poids. C'était pénible, j'avais mal partout. Si je n'avais pas fuit la mort certaine, si je n'étais pas en pleine panique, jamais je n'aurais pu faire preuve d'une si grande force et endurance physique. Mais dans les moments de détresse extrême, on oubliait la douleur et la difficulté, seul comptait la survie.

Je sortis du cimetière et arrêter la première voiture que je vis. La personne freinait sec, manquant pour peu de nous renverser. Tout le monde était à présent au courant pour les vampires, aussi la personne du comprendre rapidement ce qui devait se passer en voyant nos blessure. Il nous fit monter et fonça à l'hôpital. Une fois arrivé, je savais que Tom ne risquait plus rien et alors que les médecins accouraient, je sortais par l'autre porte. Embarquant un pantalon d'infirmier qui traînait sur une civière. Je n'avais qu'une idée en tête, rentrée. Pas question de me coltiner encore l'hôpital.... Ce cauchemar prenait fin. Je me traînais avec douleur jusqu'à chez moi. Je rampais presque sous le poids des blessures et de l'horreur que nous venions de vivre. J'étais vraiment comme dans un état second, ne me rendant pas compte de tout ce qui venait juste de se passer.

_________________


Keep me close to you
Justayne

deux petits agneaux qui ont besoin de parler - Page 2 200521083327598532
Revenir en haut Aller en bas
deux petits agneaux qui ont besoin de parler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::   :: 1997-2003 :: ana,béatrice&candice-