AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Épisode 11 : Portée disparue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jeremy Lewilton
Jeremy Lewilton
Seigneur du désordre
Épisode 11 : Portée disparue Tumblr_pp1ezdkLRJ1xpdwtoo1_540
Épisode 11 : Portée disparue Tumblr_phm4vxIgku1xpg1lio1_540

J'ai commis des meurtres, environ : 80116 Je suis : un humain Je suis âgé de : 23 ans Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis résistant à la douleur À l'Université, il parait que : Je fréquente l'Université de Sunnydale, je suis le capitaine des footballeurs et que je fais des études en affaires internationales & langues
Je crèche dans le bâtiment : Fisher avec les autres sportifs
Je suis en amour avec : Valentin Weber : Lui et moi ça fait un an qu'on est ensemble. On lutte pour notre amour malgré les épreuves que la vie nous met dans les pattes.
On me voit souvent avec : Buffy Summers : l'une de mes meilleurs amis, Agatha Doyle : c'est une fille que je trouve super, Daniel Osbourne : Mon meilleur ami et mon co-capitaine dans l'équipe de foot, Xander Harris : un ami du scooby. Candice Merteuil : elle est ma meilleure amie depuis un an.
Je me bagarre souvent avec : Tom Lehane : mon pire cauchemar j'espère qu'un jour il va me foutre la paix.
On dit de moi que je suis : gentil, attentionné, démonstratif, masculin, calme, paisible, drôle Mais aussi que je peux être : orgueilleux, j'ai été une fois infidèle, têtu, possessif, jaloux Je ressemble beaucoup à : Antoni Porowski Je dois mon avatar à : bazzart ◭ DC : Guillaume Louboutin, Willow Rosenberg
Statut : OR

Épisode 11 : Portée disparue Empty
MessageSujet: Épisode 11 : Portée disparue  Épisode 11 : Portée disparue EmptyMer 14 Nov - 10:09

Une force invisible s'en prend à l'entourage de Cordelia. Le Scooby-gang enquête et découvre qu'il s'agit d'une lycéenne portée disparue.

_________________

jeremy & pantoufle
Hier le campus était complètement vide, calme. Aujourd'hui il y a des jeunes partout, des insectes qui grouillent, qui remuent sans penser à autre chose qu'à eux-mêmes, détruisant implacablement ce qui les entoure, parfaitement inconscients de leur futilité.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Épisode 11 : Portée disparue Empty
MessageSujet: Re: Épisode 11 : Portée disparue  Épisode 11 : Portée disparue EmptyVen 14 Déc - 8:07

PROLOGUE :

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Cordelia marche dans le couloir avec son petit ami Mitch et Harmony.

CORDELIA : ah ! J’adore le printemps. Enfin, je vais pouvoir retrouver mes robes légères.
MITCH : Et les tenues de sport.
CORDELIA : Non, c’est la fin de mes cours de danse.
HARMONY : C’est la fin de tous les cours.
CORDELIA : décidément, c’est le meilleur moment de l’année. Et bien sur, ma robe est presque terminée. Les essayages me donnent des ailes.
MITCH : Et je parie qu’elle est bleue comme tes yeux !

Ils rigolent.

CORDELIA : Mes yeux sont noisettes mais c’est pas grave.
HARMONY : Tu as trouvé le prince ideal de la Reine de Mai pour la photo.
CORDELIA (flattée) : On verra. Je n’ai pas encore été élue Reine de Mai.

Ils arrivent devant la bibliothèque. Juste a ce moment la, Buffy en sort en courant. Elle les heurte et fait tomber son sac. Des armes s’étalent par terre. Buffy les ramasse vite.

CORDELIA : quelle arrivée en douceur !
BUFFY : Tu te demandes bien pourquoi je transporte tout ca avec moi, hein c’est bien ca.
CORDELIA (sourit) : Non pas du tout.
BUFFY : Ben c’est… pour le cour d’Histoire. C’est M. Giles. C’est un peu son hobbie, les collections… d’armes. C’est pour faire un expose… C’est un expose sur le cour d’Histoire… Voilà…
HARMONY : Je ne sais pas ce qui est le plus sinistre, le bibliothécaire ou la bibliothèque.

Ils partent. Buffy est toujours a terre.

CORDELIA : Ils acceptent n’importe qui dans ce collège. Je vous ai déjà raconte le jour ou elle m’a agresse au Bronze ? Et quand je dis débile, c’est vraiment débile.
Buffy les regardent, triste.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE COUR – JOUR

Mme Miller, professeur de Littérature, lit un extrait d’un livre devant toute la classe.

MME MILLER : « Si vous nous piquez, est-ce que nous ne saignons pas ? Si vous nous chatouillez, est-ce que nous ne rions pas ? Si vous nous empoisonnez, est-ce que nous ne mourrons pas ? Et si vous nous outragez, est-ce que nous ne nous vengerons pas ? »

Cordelia et Harmony sont attentives.

MME MILLER (sourit) : Voilà. A vous de vous exprimer. Pourquoi est-ce que ce que dit Shylock sur sa religion dans cette scène nous ramène sur la discussion sur la colère des exclus dans notre société ?

Plusieurs élèves lèvent la main dont Cordelia et Willow.

MME MILLER : Cordelia ?
CORDELIA : Et bien, je me sens justement totalement concernée.
MME MILLER : tu peux expliquer ?
CORDELIA : Oui. Shylock ne sait que geindre, geindre, geindre. Mais le monde ne tourne pas autour d’un seul homme. Il décide de la justice. Comme si prendre une livre de la chair d’Antonio c’etait la justice. C’est infect !
MME MILLER : Mais est-ce que Shylock n’a pas souffert ? Est-il dans sa place dans la société vénitienne ?
WILLOW : Tout le monde le regardait avec mépris.
CORDELIA : Et alors, ce n’est pas une raison. Shylock aurait du se surpasse. Ca me rend dingue, les gens qui croient qu’ils sont les seuls a avoir des problèmes.
Par exemple, un jour j’ai renverse une fille a bicyclette. C’etait sûrement l’évènement le plus traumatisant de toute ma vie. Et elle ne s’est préoccupée que de sa jambe. Et ma peine, elle s’en fichait.
MME MILLER : Bon. Cordelia nous a donne son point de vue. (la sonnerie retentit) Ainsi nous poursuivrons au prochain cour.

Les élèves rangent tous leurs affaires. Cordelia va vers le professeur.

CORDELIA : Mme Miller ?
MME MILLER : C’etait intéressant. Et c’est toujours agréable de voir que les élèves ont au moins lu l’ouvrage.
CORDELIA : Merci. Est-ce que vous pourriez me donner un petit coup de main ? C’est pour mon expose. Je pense à plusieurs arguments et j’ai peur qu’ils se contredisent les uns les autres.
MME MILLER : Oh oui, j’ai votre brouillon quelque part. Mais pourquoi est-ce que vos ne passez pas demain après les cours ? On verra ca.
CORDELIA : Volontiers. (Part) Merci beaucoup.
MME MILLER : Je vos en prie. On se voit demain.
CORDELIA : D’accord. Merci !

Elle rejoint Harmony dans le couloir.

CORDELIA : Harmony ! On m’a appelé pour me dire que ma robe est terminée. Mitch va craquer !

INT – DOUCHES DES GARCONS – JOUR

Mitch sort de la douche et prend sa serviette. Il va devant son casier en enroulant la serviette autour de la taille. Il se sèche et s’habille. Un garçon vient à cote de lui.

GARCON : Hé, Mitch, tu vas au Bronze ?
MITCH : Plus tard. D’abord, je vais chercher mon smoking. Tant que j’ai un look d’enfer pour le grand soir.

Un autre garçon les rejoint.

GARCON : Oh, c’est vrai. Cordelia a son bras, il va être charmant.
MITCH : Oh, y a pas qu’a son bras qu je veux plaire !

Il rigole. Les garçons partent. Mitch reste pour s’habiller. On entend quelqu’un marcher vers lui et un rire de fille. Mitch se retourne mais n voit personne.

MITCH : qui est la ?

La fille continue de rire.

MITCH : Ca y est, t’as bien rigolé. Montre-toi.

Il tend sa main vers la batte de base-ball qui est sur le casier mais la batte se soulève toute seule et le frappe au visage.

GENERIQUE

ACTE 1

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Buffy est devant son casier. Cordelia passe entre les élèves avec des chocolats. Elle en donne à un groupe.

CORDELIA (sourit) : Pour vous souvenir pour qui voter, pour la Reine de Mai.

Elle va vers Harmony qui se trouve à cote de Buffy.

CORDELIA : Salut, tu as vu mon arme magique ? Admire la grand stratégie.

Harmony prend un chocolat. Deux autres filles les rejoignent.

HARMONY (lit) : « C », comme Cordelia ?
CORDELIA : Non, « c » comme Wilma, pauvre pomme. Bien sur, « C » comme Cordelia. Ou bien comme chocolat ou comme le bon choix ! (S’avance) Qui veux un chocolat ?

Buffy s’apprête à en prendre un mais Cordelia recule le chocolat.

CORDELIA : Ah. Je ne crois pas avoir besoin des voix des débiles.

Elles regardent Buffy avec mépris et partent.

BUFFY (vexée) : Je… De toute façon, ca fait grossir ! Bravo, ca, c’est le plus pitoyable des arguments.

Alex et Willow la rejoignent.

ALEX : C’est à Cordelia que tu parles ?
BUFFY : Flagrant délit de corruption.
ALEX : Cordelia aime les honneurs plus que tout.

Soudain, Willow est pris d’un fou rire.

WILLOW (A Alex) : Oh mon Dieu, tu te souviens ? L’année dernière, pendant la campagne !
ALEX (rit aussi) : Le type qui avait sa ceinture brode.
WILLOW (prend une voix masculine) : « C’est moi le député. »

Buffy ne comprend rien et se sent exclu.

ALEX : et rappelle-toi, celui avec le chapeau !
WILLOW (rit encore plus) : Ah, le chapeau !
BUFFY : C’est sympa d’avoir une conversation avec vous.

Ils continuent de rire.

WILLOW : Pardon.
ALEX : C’est parce que… sui t’as pas vu, c’est pas drôle.
WILLOW : Oui, c’est même pas drôle.
ALEX : Même pas.
WILLOW : Cordelia a déjà un lourd passe dans la corruption.
ALEX : Faut vraiment être abruti pour vouloir être Reine de Mai.
BUFFY (range ses affaires dans son casier, triste) : Je l’ai été.
ALEX : Abruti ?
BUFFY : Non, Reine de Mai.
ALEX (gêne) : Oh, mais il a deux sortes d’abruti : les abrutis et les abrutis qui l’avouent.
BUFFY (ferme son casier) : Nous, on ne s’appelait pas Reine de Mai mais on faisait un couronnement. On dansait, on faisait la fête. On etait entre nous.
ALEX : Pour la fête, t’inquiètes pas, on est là.

Willow se remet à rire.

WILLOW (reprend une voix masculine) : « C’est moi le député »

Alex se met aussi a rire. Buffy est triste. Un élève court dans le couloir, paniqué.

ELEVE : venez, aidez-moi ! Mitch est blessé ! J’ai peur qu’il soit…

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Snyder parle à des élèves>

SNYDER :… mort ? Bien sur que non. Mort ! Vous etes des vautours. Il n’y a pas d’étudiant mort ici.

Des ambulanciers sortent Mitch sur un brancard des vestiaires.

SNYDER : Pas cette semaine. Laissez passer. Reculez-vous.

Buffy arrive à coté du brancard.

BUFFY : Mitch, qu’est-ce qui se passe ?

Le brancard s’arrête. Mitch est dans un sale état. Il est couvert de bleus.

MITCH : Je sais pas. Je… Il y a eu du bruit. J’ai essaye d’empoigner une batte. (rit) J’ai été assommé.
BUFFY : Par qui ?
MITCH : La batte… la batte, elle flottait dans l’air.

Buffy regarde Willow et Alex, étonnée.

MITCH : Elle m’a frappe.

Les ambulanciers tirent le brancard.

BUFFY : J’ai besoin d’y voir plus clair.

Elle va vers les vestiaires. Snyder la suit.

SNYDER : Ou pensez-vous aller ?

Buffy s’arrête et le regarde.

BUFFY : Mitch a besoin de son peigne. Il adore son peigne.
SNYDER : Je ne crois pas qu’il en ait l’usage pour l’instant. Ce que Mitch a besoin pour l’instant, c’est de soins médicaux. Quant a vous, j’aimerais que pour une fois, vous ne vous en mêliez pas.
WILLOW (A Alex) : Un procès ? Qu’est-ce que tu dis ? Mitch veut faire un procès au collège ?
SNYDER (va vers eux) : Un procès ? Qui ?
BUFFY (a Willow et Alex, chuchote) : A tout de suite.

Elle entre dans les vestiaires.

ALEX : C’est à dire que le père de Mitch est un avocat célèbre, ici.
SNYDER : Avocat ? Qu’est-ce que vous dites ?
ALEX : Avocat, son père. Vous ne le connaissez pas ?
WILLOW : On dit qu’il est imbattable.

INT – VESTIAIRES DES GARCONS – JOUR

Buffy marche dans les vestiaires. Elle regarde autour d’elle et voit la batte de base-ball par terre. Elle la pousse du pied puis elle va vers le casier de Mitch. Elle le fouille et voit quelque chose inscrit sur la porte. Elle ferme les portes de tous les casiers et y lit « Regarde ».

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / CAFETERIA – JOUR

Willow, Alex et Buffy sont autour d’une table et prennent leur déjeuner.

WILLOW : tu dis qu’il a juste écrit « Regarde » ?
ALEX : « Regarde », comme « Méfie-toi » ?
BUFFY : Peut-Être. En tout cas, c’est un message.
Giles les rejoint.
GILES : Alors, vous voilà.
BUFFY : Les monstres écrivent très rarement. En général, ils broient, ils tuent, ils écrabouillent. C’est très différent.
GILES (s’assoit) : Ah, là, elle marque un point.
BUFFY (contente) : J’adore quand vous dites ca. Vous avez une idée ?
GILES : Ah, j’ai l’impression d’être devant un puzzle. Je n’avais pas encore entendu parler de l’autonomie de la batte de base-ball.
ALEX : Le base-ball des vampires. (ils le regardent bizarrement) Bon, d’accord, c’est pas drôle.
GILES : Raisonnablement, il est peu probable qu’il s’agisse d’une batte ensorcelée. Il y a d’autres hypothèses. Comme la telekinesie, le pouvoir de déplacer des objets sans intervenir. Une créature invisible ou une sorte d’esprit mystérieux.
WILLOW : Un fantôme ?
GILES : Oui, et sans doute en colère.
BUFFY : Ca, c’est sur. Il a démoli les vestiaires.
WILLOW : Si c’est un fantôme, ca peut être l’esprit d’un élève disparu ?
BUFFY : Bien sur. Vous devriez établir la liste des élèves morts ou disparus. Ca peut être un début.
GILES (se lève) : Je vais rechercher toutes les possibilités. Y compris les fantômes. Heu… Alex, si tu n’as rien a faire, tu es le bienvenue.
ALEX (déconfit) : Ah bon, il y a des devoirs maintenant ? C’est nouveau, ca.
BUFFY : C’est le boulot, figure-toi. La chasse aux vampires, c’est de l’esclavage.
ALEX : Et toi, qu’est-ce que tu vas faire ?
BUFFY : Essayez d’en savoir plus sur Mitch. Le hasard, je n’y crois pas.
ALEX : Alors, je veux faire ce boulot.
BUFFY : très bien. Vas-y, fonce. Pose des questions, vois ses amis, parle à Cordelia.
ALEX (effrayé) : Parler à Cordelia ? (A Giles) Heu… je viens avec vous.

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / PREAU – JOUR

Cordelia boit de l’eau a la fontaine, sous le preau. Harmony la rejoint.

HARMONY : coucou.
CORDELIA (se retourne) : Ah, c’est toi.
HARMONY : Cordelia, pourquoi t’as loupe le cour ?
CORDELIA : Je suis allé à l’hôpital.
HARMONY : ah, Mitch. Tu l’as trouve mieux ?
CORDELIA (triste) : en fait, le médecin dit qu’il va bien et qu’il va pouvoir quitter l’hôpital des demain matin. Mais… il m’a fait de la peine et… Et en plus, il est plein de bleus. Tu verrais sa tête ! J’ai peur pour les photos ! Je me demande comment je vais bien pouvoir m’en sortir.
HARMONY : Oh, tu sais, avec un bon maquillage, on verra plus rien du tout.
CORDELIA : tu crois ?

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / PREAU – JOUR – Flash-Back.

Quelques semaines auparavant. Cordelia boit de l’eau a la fontaine et Harmony la rejoint, contente.

HARMONY : Coucou !
CORDELIA : salut ! T’as vu Mitch ? Y’a pas une minute qu’il a plaque Wendy et il est déjà en train de me draguer.
HARMONY : Quel tombeur !
CORDELIA : Et bien, moi, j’aimerais bien qu’il me fasse le coup de la panne un de ces quatre.

Elles rient.

VOIX FEMININE (V.O) : Hé, les filles !

On ne voit pas de qui il s’agit. Cordelia et Harmony la regardent, agacées.

CORDELIA : qu’est-ce que tu veux ?

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / PREAU – JOUR

De nos jours. Cordelia et Harmony marchent sous le preau.

CORDELIA : et tu penses vraiment qu’ils peuvent faire un maquillage qui puisse supporter assez longtemps…

Elles s’apprêtent à descendre les escaliers mais Buffy sort du bâtiment.

BUFFY : Cordelia, je peux te dire un mot ?

Cordelia et Harmony sont agacées.

CORDELIA : Oh, encore elle…
HARMONY : Pourquoi il faut toujours…

Soudain, elle est propulse en arrière. Elle tombe dans les escaliers et roule jusqu’en bas. Buffy et Cordelia descendent les escaliers en courant suivies par d’autres élèves. Le Principal Snyder va vers Harmony.

SNYDER : Oh, il ne manquait plus que ca ! Reculez, laissez-la respirer !

Harmony a mal partout et a du mal a respirer.

SNYDER (a une fille) : Vous ! Appelez l’infirmière ! Allez !
FILLE : Oui.

Elle part.

HARMONY (se tient la cheville) : Aie, ma cheville. Ca me fait mal.
BUFFY (a Harmony) : Qu’est-ce qui s’est passe ?
SNYDER : Hé ! Je suis le proviseur. Répondez.
CORDELIA : C’est fou, elle etait en train de parler et tout a coup, elle est tombe.
Elle est partie à la renverse.
HARMONY : Non ! On m’a poussé.

On entend un rire de fille. Buffy se lève et monte les escaliers. Snyder s’approche de Harmony et lui touche la cheville sans faire exprès.

HARMONY : Aie !
SNYDER : Pas de procès !

Buffy est en haut des escaliers et entend la voix de fille. La Porte d’une salle se referme. Buffy entre dans la salle.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE COUR – JOUR

Buffy entre dans la salle.

BUFFY : Y’a quelqu’un ?

Soudain, elle reçoit un coup a la jambe.

BUFFY (regarde autour d’elle) : Hé ! Qui est la ?

Elle entre dans une partie de la salle ou sont disposes des instruments de musique. Elle regarde autour d’elle.
On voit qu’une dalle au plafond se soulève.

BUFFY : je sais qu’il y a quelqu’un. Montrez-vous. Je vous veux pas de mal, je veux juste parler avec vous.

La dalle se referme. Buffy regarde encore autour d’elle et s’en va. On entend des pas provenir du plafond.

ACTE 2

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE – JOUR

La sonnerie retentit. Les élèves sortent du lycée.

GARCON (a un groupe) : He ! Attendez-moi !

Il rejoint le groupe et part. On voit qu’il y a deux hommes habilles en costume noir près d’un arbre. Buffy, Alex, Willow et Giles sortent du lycée.

BUFFY : Giles, vous avez déjà touche un fantôme ?
GILES : Non, d’après ce que je sais, c’est une sensation bizarre. Je n’ai pas eu l’occasion de faire cette expérience mais c’est, paraît-il, froid et sans consistance. Et ca… ca donne la chair de poule.
BUFFY (s’arrête) : C’est justement le problème. J’ai touche quelque chose de matériel. J’ai été bouscule, je l’ai bien senti. Et en plus, ce n’etait pas froid.
ALEX : La, tu nous parle de l’homme invisible, pas vrai ?
BUFFY : C’était une fille. Je l’ai entendu rire.
GILES : Une fille sur le campus qui pourrait se rendre invisible ?
ALEX : Ca, c’est cool !
WILLOW : Tu trouves ?
ALEX : Oui. Je donnerais tout pour être invisible. J’utiliserais mon pouvoir pour frapper les abrutis et pour protéger le vestiaire des filles.
GILES : Je me demande si ce genre de point de vue est… enfin, c’est un point de vue.
WILLOW : Comment y arrive-t-elle ? C’est une sorcière ? Parce que, nous, on s’y connaît en sorcellerie.
ALEX : selon un mythe grec, un manteau pouvait rendre invisible. Mais uniquement les Dieux. (ils sont surpris) Le problème, c’est que je n’ai pas ce manteau.
BUFFY : Cette fille n’est sûrement pas une déesse.
WILLOW : Elle veut se venger. Mais pourquoi sur Harmony ?
ALEX (réfléchit) : Le dénominateur commun entre Mitch et Harmony…
BUFFY : C’est Cordelia.
WILLOW : et ensuite ?
BUFFY : Demain matin, il faut apporter la fameuse liste des disparus.
WILLOW : Je te suis. A demain, alors.
BUFFY : Salut.
ALEX : A plus.

Willow et Alex partent ensemble. Buffy reste avec Giles.

ALEX (a Willow) : Et dis donc, tu veux pas venir dîner à la maison ce soir ? Maman fait de la soupe chinoise.
WILLOW : dis donc, on dirait qu’il n’y a pas de four chez vous.
GILES : Bon, je vais essayer de trouver un moyen de comprendre comment on déshabille un Dieu. Tu vas faire quoi ?
BUFFY : Cordelia va sûrement essayer sa robe de Reine de Mai, ce soir. Peut-Être un premier indice. En tout cas, je pars à la chasse.
GILES : Mais tu me diras comment on chasse une proie invisible.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

GILES (V.O) : Il va falloir que tu te guide au son.
BUFFY (V.O) : Très drôle.
GILES (rit) (V.O) : Je ne l’ai pas fait exprès.

Buffy entre dans le lycée. Elle va vers une salle ou Cordelia met sa robe. Des filles sont autour d’elle et ajustent sa robe.

CORDELIA (relève ses cheveux) : Vos pensez qu’il faut un chignon ou pas ?

Buffy la regarde à travers la vitre de la porte. Elle est triste.

CORDELIA (a une fille) : Et toi, qu’est-ce que tu penses ? La longueur ? Tu crois qu’elle est suffisamment longue ?

Buffy sourit en la voyant.

CORDELIA : Elle est magnifique.

Buffy s’apprête à repartir mais elle entend un son de flûte. Elle va vers le son.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Giles range un livre sur les étagères de la mezzanine. Il entend soudain le son de la flûte et s’arrête. Le son de la flûte a disparu, Giles reprend son chemin. Il entend une porte s’ouvrir.

GILES : Qui est la ?

Il regarde l’étagère en face de lui et voit son reflet. Il se retourne et tombe nez a nez avec Angel. Il sursaute. Il regarde à nouveau la vitre et ne voit pas le reflet d’Angel.

GILES (impressionne) : Les vampires ne se reflètent pas.
ANGEL : N’ayez pas peur. Je ne vous veux aucun mal.
GILES : Buffy m’a dit que vous ne vous nourrissez plus de sang humain.
ANGEL : Elle vous a dit la vérité.
GILES : C’est pour ca que vous etes la ? Pour la voir ?
ANGEL (gêné) : Je ne peux pas. C’est… trop douloureux pour moi de la voir.
GILES (sourit) : Un vampire amoureux… C’est très poétique et émouvant d’une certaine manière. Que puis-je… que puis-je pour vous ?
ANGEL : Je sais que vous recherchez le Maître.
GILES (range le livre) : Oui, le vampire suprême. J’essaie d’en apprendre le plus possible sur lui pour aider Buffy a l’affronter.
ANGEL : La machine est en marche. Une machine énorme mais j’ignore quoi. Vous avez tout lu sur la tradition des Elues ?
GILES : J’ai étudié l’œuvre d’extant en trois volumes, oui. Mais les publications les plus frappantes sur la matière ont toutes disparues. Le fameux Manifeste, le précieux Codex.
ANGEL : Le codex ?
GILES : Oui, il est réputé pour donner les renseignements les plus précis a propos du rôle des Elues chez les Anciens. On pense que le grimoire a été égaré au 15eme siècle.
ANGEL : Dérobé. Pas égaré. Je l’aurais.

Giles le regarde, surpris et ravi.

GILES : Ca pourrait être d’un grand secours. (montre des livres) Mes propres documents sont plutôt inutiles.
ANGEL (regarde le livre) : Effectivement.
GILES : Mon problème, c’est qu’il y a une fille invisible qui terrorise le collège.
ANGEL : Ce n’est pas vraiment mon domaine.
GILES : Le mien pas d’avantage. C’est cependant fascinant. Malgré tout, c’est un extraordinaire moyen de puissance.
ANGEL : Oh, je ne crois pas. (regarde la vitre) Regarder les miroirs et ne voir aucun reflet… n’a rien d’extraordinaire.

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / TOILETTES DES FILLES – JOUR – Flash- Back

Une jeune fille se regarde dans le miroir des toilettes. Cordelia arrive avec Harmony et d’autres filles.

CORDELIA : Quelle horreur ! Plus jamais on ne me fera venir à ce genre de conférence ! (elles vont près de la fille) Deux heures sur un voyage au Népal ! Non, mais t’as vu ca, ca n’intéressais personne.
FILLE : et vous avez vu son postiche ? On aurait dit un chou-fleur.
CORDELIA : et ses diapos ! « Voilà une montagne. C’est 4ne 0antagne. Et tiens, la, c’est encore une montagne. »
HARMONY : A mon avis, il a fait qu’une seule diapo et il nous les a passe l’une après l’autre.
FILLE : c’est vrai. Et vous avez vu son postiche, c’etait affreux !
HARMONY (méprisante) : qu’est-ce que t’as dis, la ?
CORDELIA (aux filles) : Oh ! Au fait, vous avez vu son postiche ? Ca faisait vraiment naturel ! On aurait dit un chou !

Elle part. Les filles la suivent sauf la jeune fille. Elle reste la, triste.

SNYDER (V.O) : Et j’ai le plaisir de vous présenter la nouvelle reine de mai !

EXT- LYCEE DE SUNNYDALE / COUR – JOUR

De nos jours. Snyder est sur une estrade installée dans la cour. Celle-ci est rouge. Cordelia monte dessus, ravie.

SNYDER : La magnifique Cordelia Chase ! Cordelia…

Les élèves applaudissent. Cordelia parle au micro.

CORDELIA : Merci d’avoir fait le bon choix et d’avoir montrer à quel point vos m’aimiez.

Willow et Alex sortent de la foule et vont vers Buffy qui est contre un poteau. Elle surveille Cordelia.

CORDELIA : L’amour que vous me portez ne me donne aucun droit mais une responsabilité. Et je compte bien la prendre très au sérieux. Mon premier projet est de…
ALEX (a Buffy) : alors, Madame la détective, on la joue lunettes noires ?
BUFFY : Hier je n’ai rien appris. Je pense que la clé, c’est Cordelia.

Willow lui donne une feuille.

WILLOW : Voilà la liste des élèves disparus. J’ai note leur classe, leur activité et même leurs records sportifs.
BUFFY : Bon boulot.

Willow voit les deux hommes en costume près de l’estrade.

WILLOW : est-ce que Cordelia aurait des gardes du corps, maintenant ?
BUFFY (regarde la feuille) : Ah, la, c’est interessant. C’est la dernière disparue, Marcie Ross. Disparu il y a 6 mois.
ALEX : Je ne la connais pas.
WILLOW : Moi non plus.
BUFFY : Sa seule activité, c’etait la musique. Elle jouait de la flûte.
WILLOW : et alors ?
BUFFY : Hier soir, quand je guettais, j’ai entendu une flûte mais personne n’a répondu à mon appel. Et c’est en salle de musique que j’ai perdu sa trace. Donc ca coïnciderait. J’ai une petite idée. A tout à l’heure.
WILLOW : super.
ALEX : Bon, ben, on se voit après la géométrie.

Alex et Willow partent. Buffy part dans la direction opposée.

CORDELIA : … et n’oubliez ce soir de porter vos plus beaux vêtements !

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE MUSIQUE – JOUR

Buffy entre dans la salle et regarde autour d’elle. Elle voit sur une chaise une marque de chaussure. Elle regarde au-dessus de la chaise et voit le plafond. Elle monte sur la chaise puis sur une armoire, soulève une dalle et monte sur le sous-plafond. Elle rampe entre les fils électriques. Elle voit un matelas et des affaires disposes sous une fenêtre. Il y a une flûte et des partitions sur le lit. Buffy s’assoit sur le lit et prend la flûte. On entend une respiration. Quelqu’un l’observe. Buffy prend un nounours et le regarde. La personne va lentement vers Buffy. Celle-ci trouve sous les partitions un almanach du lycée. Elle l’ouvre et regarde la première page.

BUFFY : Marcie Ross. Donc c’est toi.

On voit un couteau flotte dans le dos de Buffy. Elle referme le livre, le prend et part. Marcie s’éloigne avec le couteau. Buffy sort de la salle.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE LITTERATURE – JOUR

Mme Miller est devant son bureau et corrige des copies. On entend une porte claquer.

MME MILLER : Cordelia, c’est un miracle, vous etes a l’heure.

Elle regarde la porte mais ne voit rien. Elle reprend sa correction. On entend un rire de fille.

MME MILLER : Qui est la ?

Soudain, un sac plastique se met sur la tête de Mme Miller. Elle s’étouffe.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Cordelia va vers la salle de Mme Miller et tape a la porte. Elle ouvre la porte.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE LITTERATURE – JOUR

Cordelia entre.

CORDELIA : Mme Miller ?

Elle la voit inconscient sur la bureau, le sac sur sa tête.

CORDELIA : Oh mon dieu ! (va vers elle) Mme Miller ! (lui enlève le sac) C’est pas vrai !

Mme Miller reprend son souffle avec difficulté.

CORDELIA : Mme Miller ! Qu’est-ce qui s’est passe ?
MME MILLER : j’ai été attaquée. J’ai rien vu.

Cordelia voit alors une craie écrire sur le tableau « Ecoute ».

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Giles est appuyé sur la table.

GILES (surpris) : Une cachette ?

Buffy descend de la mezzanine en portant l’almanach. Alex et Willow sont autour de la table.

BUFFY : Et elle y est depuis un moment. C’est la que j’ai trouve ca.

Elle ouvre le livre et le montre a Alex et Willow.

BUFFY : Jetez un coup d’œil.

Elle montre la page juste après la couverture ou des élèves ont signes.

WILLOW : ah oui, fais voir.

Elle lit sur toute la page « Passe de bonnes vacances » écrit par tous les élèves.

WILLOW : Cette fille n’avait pas d’ami du tout.
GILES : Une fois de plus, je mesure à quel point je suis d’une autre époque.
BUFFY : « Passe de bonnes vacances », c’est ce qu’on écrit quand on ne sait pas quoi dire.
ALEX : C’est le baiser de la mort.
BUFFY (a Alex et Willow) : Vous ne connaissiez pas Marcie Ross ?
ALEX : Je ne la connaissais pas.
BUFFY : Et pourtant vous lui avez écrit.

Elle montre un endroit de la page.

ALEX (lit) : « Passe de bonnes vacances »
WILLOW : Et moi ?

Buffy montre un autre endroit.

WILLOW : Oh. « Je te souhaite de très bonnes vacances ». J’ai été originale.
BUFFY : Vous ne vous souvenez pas d’elle ?
ALEX : Non, je ne l’ai probablement vu que pour signer son bouquin. Y’a beaucoup de monde au collège !
WILLOW (lit une feuille) : Alex, l’année dernière, on avait quatre matières dans la même classe qu’elle.
BUFFY : On l’a ignore au point qu’elle est devenue invisible.
ALEX : Quoi ? Elle est devenue invisible parce qu’on ne l’a pas remarque ?
GILES (tape du poing sur la table) : Bien sur !

Ils le regardent tous. Giles se lève.

GILES : Je ne me suis intéresse qu’aux causes mystiques de l’invisibilité et j’ai oublie la notion de quantu-mecanique !

Ils le regardent encore. Giles le remarque.

GILES : C’est de la physique.
BUFFY : est-ce que je suis un porte-parole fidèle en disant : hein ?
GILES (prend un livre) : C’est… c’est rudimentaire comme concept. C’est… la réalité ne serait pas tangible. Elle… elle serait crée par la perception.
BUFFY : Je ne comprends pas vraiment la mystique de la physique.
GILES : petit a petit, personne ne la remarquant, elle s’est sentie invisible. Et… elle s’est, comme ainsi dire, gommée.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE LITTERATURE – JOUR – Flash-Back

6 mois avant. Mme Miller est devant toute la classe.

MME MILLER : Donc qui a une idée sur la question ? Qui va répondre ?
Plusieurs mains se lèvent dont celle de Marcie.
MME MILLER : Cordelia ?
CORDELIA : Oui, il est le personnage principal mais ca ne fait pas forcement de lui le héros. C’est tout.
MME MILLER : C’est vrai. Dans ce cas, comment l’appelle-t-on ?

Marcie lève encore la main ainsi que d’autres élèves.

MME MILLER : Willow ?
WILLOW : Le protagoniste.
MME MILLER : Alex ?
ALEX : C’est peut-être un protagoniste mais la, il a un comportement plutôt heroique.
MME MILLER : Absolument. Qui n’est pas d’accord avec ca ?

Marcie lève la main mais Mme Miller choisit une autre personne.

MME MILLER : Oui, toi. (a une autre élève) Oui, tu veux répondre ?

Marcie lève toujours la main mais Mme Miller ne la voit pas. Marcie regarde sa main et la voit disparaître petit a petit.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

De nos jours.

BUFFY : Ce n’est pas une sorte de pouvoir dont elle aurait le contrôle mais plutôt comme une défense. Parce qu’elle a souffert.
WILLOW : Alors qu’est-ce qu’on peut faire ?
ALEX : Qu’est-ce qu’elle cherche ?

Buffy regarde une page de l’almanach.

BUFFY : C’est bien ce que je pensais.

Elle montre une photo de Cordelia, gribouillée.

BUFFY : Cordelia.

Cordelia entre dans la bibliothèque.

CORDELIA (paniquée) : Quoi ?

Elle marche rapidement vers eux, très effrayée.

CORDELIA : ah, vous etes la. Je m’en doutais. Buffy, je sais qu’on est très différente. Et tu me fais peur avec tous tes trucs bizarres. Et puis, t’es toujours avec ces deux ringards. Mais malgré tout ca, au fond de nous, on sait qu’on s’apprécie et qu’on a beaucoup de choses en commun.
Buffy la regarde, étonnée.

WILLOW : En commun ?
CORDELIA : Quelqu’un me veut du mal ! Ils ont essaye de tuer Mme Miller et tout ca parce qu’elle m’a aidée ! Et puis Mitch. Et Harmony ! C’est moi, la victime ! Moi, moi, moi !
ALEX : Waouh, pour une fois elle a raison !
BUFFY : Donc, tu penses à MOI pour t’aider ?

Cordelia acquiesce, au bord des larmes.

CORDELIA : Oui, parce que tu es toujours la quand il se passe quelque chose de bizarre> et puis parce que tu es très forte, et puis aussi parce que tu as plein d’armes. Je me suis dis que tu faisais peut-être parti d’un gang.

Buffy est exaspérée.

CORDELIA : Oh, s’il te plait ! (pleure) Je ne sais pas vers qui me tourner.

Giles se lève et prend sa chaise. Il la met près de Cordelia.

GILES : Je vous en prie, asseyez-vous.
CORDELIA (reprend ses esprits) : Oh, oui, merci.
GILES : C’est drôle, je ne me souviens pas vous avoir vu ici auparavant.
CORDELIA : Oh non, je suis très occupée.
BUFFY : D’accord… Cordelia, ton agresseur est un être invisible.
ALEX : Un être très très en colère contre toi. Ce que je n’ai pas de mal a comprendre, personnellement.
CORDELIA : Je me fiche de ce que tu penses. Je veux qu’on m’en débarrasse.
BUFFY : Heu, attends, ce n’est pas aussi simple. Cette personne… c’est une de tes camarades.

Elle montre une photo de Marcie sur l’almanach.

BUFFY : est-ce que tu sais ce qui a pu lui donner envie de…
CORDELIA (regarde la photo, écœurée) : Ben dis donc, elle ne fait pas d’effort sur sa coiffure.
ALEX : Envie de meurtre ?
CORDELIA : J’en ai aucune idée. C’est la première fois de ma vie que je vois cette fille.

ACTE 3

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DEMUSIQUE – JOUR

Marcie est sur le plafond de la salle de musique.

MARCIE : je sais que tu ne m’as pas remarqué, Cordelia. Moi, je me souviens de toi et de ta petite bande.

Elle va vers son lit et cherche quelque chose.

MARCIE : vous n’avez pas voulu être mon amie. Tu m’as ignoré. Mais maintenant tu ne vas pas m’oublier.

Elle enlève une couverture et dévoile une corde avec une mallette.

MARCIE : Tu vas apprendre la souffrance.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Giles nettoie ses lunettes. Il est dos a Buffy, Cordelia, Willow et Alex qui sont assis autour de la table.

GILES : Selon le récit de l’agression sur Mme Miller, nous avons deux messages de Marcie : « Regarde » et « Ecoute ».
WILLOW : Moi, je ne comprends pas ces messages.
BUFFY : Je pense que c’est fait exprès et que… qu’elle n’a pas dit son dernier mot. Mais ce n’est pas difficile de deviner, vu la photo, qu’elle vise la Reine de la cérémonie. C’est la qu’elle va frapper, a mon avis.
WILLOW : Il faut empêcher le couronnement, ce soir.

Cordelia n’est pas d’accord.

WILLOW : Cordelia, ne va pas au bronze ce soir.
CORDELIA : Tu rigoles ? Rien ne peut m’empêcher d’y aller ce soir.
ALEX : La, tu as tout compris. Quel formidable bon sens.
CORDELIA : Si je n’y vais pas ce soir… c’est ce que Marcie souhaite. C’est comme si elle avait gagne. Et elle est malveillante, encore plus que moi.
BUFFY (a conte cœur) : Cordelia marque un point.
CORDELIA : Buffy me suit, elle.
BUFFY (gênée) : c’est vrai. Il faut profiter du couronnement pour obliger Marcie a se montrer ce soir. Cordelia sera l’appât.
CORDELIA : Super. (Inquiète) Un appât ?

Marcie les observe du haut de la mezzanine.

GILES : Willow, Alex, vous allez de nouveau m’aider pour mes recherches. Il faut en profiter tant que Marcie est imperceptible. Buffy servira…
BUFFY (se lève) : De cible idéale. (A Cordelia) viens.
CORDELIA : Il faut que j’essaie ma robe.

Elles partent. Giles, Willow et Alex vont vers le bureau.

CORDELIA (a Buffy) : dis, un appât, c’est pas un asticot ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Buffy et Cordelia marchent dans le couloir désert. Cordelia tient sa robe et Buffy, un sac. Buffy regarde autour d’elle, a l’affût.

CORDELIA : C’est terrifiant ce que fait Marcie depuis des mois. Quand j’y pense… Espionner les gens, connaître leur intimité, leurs secrets… Donc, elle serait devenue invisible parce qu’elle n’avait pas d’amis ?
BUFFY : Oui, on peut résumer ca comme ca.
CORDELIA : Oh, c’est dommage pour elle. C’est affreux, cette solitude.
BUFFY : tu as du lire ca quelque part.

Cordelia s’arrête, vexée.

CORDELIA : Hé. Je sais bien ce que c’est que la solitude même si j’ai plein d’amis. J’ai beau être entourée, par moment je me sens complètement seule. En fait, la plupart des gens ne me connaissent pas bien. Je sais pas s’ils ont un peu d’amitié pour moi ou pas. Je fais parti des filles qu’on flatte. Et parfois pendant que je parle, ils ont tellement le soucis d’être d’accord avec moi qu’ils se fichent de ce que je dis.
BUFFY : Pourquoi tu te donnes tant de mal pour leur plaire si ce ne sont pas tes amis ?
CORDELIA : Je préfère être mal accompagnée qu’être seule.

Elle continue de marcher. Buffy la suit.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Giles, Willow et Alex sont autour de la table.

WILLOW : chut !

On entend quelqu’un jouer de la flûte.

WILLOW : La flûte.

Ils écoutent.

GILES : allons-y.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Ils sortent de la bibliothèque.

GILES : Il faut lui parler, essayer de la raisonner. On pourrait même l’attraper.
WILLOW : A trois contre une.
ALEX : On y va.

Ils vont vers le son.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / TOILETTES – JOUR

Buffy et Cordelia entrent dans des toilettes.

CORDELIA : Si tu dis à qui que ce soit que je me suis changée dans les toilettes…
BUFFY : T’inquiètes pas, je sais me taire.

Elle regarde autour d’elle.
BUFFY : Bon, ca a l’air d’aller. Mais fais vite.

Elle sort de la pièce et referme la porte. Cordelia commence à se changer.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Giles, Willow et Alex descendent les escaliers menant dans le sous-sol. Ils entendent encore le son de la flûte. Alex colle son oreille contre une porte.

ALEX : Par la.

Il ouvre la porte et ils entrent dans une pièce. Le son est de plus en plus fort.

GILES : Marcie ? Marcie, on sait ce qui t’es arrive. On peut te parler, un instant ?
WILLOW : On est désolé de t’avoir ignore.

Alex va vers le fond de la salle et voit un poste. Giles et Willow le suivent.

ALEX : Dans le genre… je vous ai eu…

La cassette du poste s’arrête. La porte se claque et on entend un souffle régulier. Ils vont contre l porte et essaient de l’ouvrir en vain.

GILES : c’est quoi ce bruit ?

Ils s’arrêtent et écoutent.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Buffy est derrière la porte des toilettes et attend Cordelia.

BUFFY : Tout à l’heure, ce que tu me disais… ben, je le comprends. Peu importe que tu sois appréciée ou pas…
CORDELIA (V.O) : Toi, tu as déjà été très appréciée ? Dans un monde virtuel.

Buffy est agacée.

BUFFY : Très drôle. Mais c’est vrai que j’avais le sentiment d’un manque…
CORDELIA : C’est pour ca que tu es devenu bizarre et qu’on t’a vire ?
BUFFY : Ok. Tu t’es déjà demande si tu etais capable de ne pas couper la parole ?

Elle n’entend plus rien.

BUFFY ; Cordelia ?

Elle entend un bruit de cognement.

BUFFY (inquiète) : Cordelia ?

Elle essaie d’ouvrir la porte mais elle est fermée à clé. Elle donne des coups de poing sur la porte.

BUFFY : Cordelia !

Elle réussit à percer la porte et l’ouvre. Elle voit les pieds de Cordelia pendre en l’air. Cordelia est happe par le plafond.

CORDELIA : Buffy !

Buffy essaie de l’attraper mais n’y arrive pas. Elle prend son élan et réussit à monter sur le plafond grâce à une barre.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Giles, Willow et Alex cherchent d’où vient le souffle.

GILES (allant vers un tuyau) : du gaz. Il s’échappe de la chaudière. La cuve est pleine.

Il met un mouchoir sur son nez. Alex et Willow utilisent leurs manches.

GILES : Comment on coupe le robinet ?
ALEX (donne une valve) : Avec ca.
WILLOW : Il faut qu’on parte. Ouvrons la porte.

Alex et elle fonce sur la porte. Alex prend une barre en fer et s’apprête à la cogner contre la porte.

GILES : Non ! Une étincelle et c’est l’explosion !

INT - LYCEE DE SUNNYDALE / PLAFOND – JOUR

Buffy est sur le plafond. Elle va vers la cachette de Marcie et voit Cordelia, inconsciente, sur le lit.

BUFFY (s’accroupit près d’elle) : Cordelia. (elle prend son pouls) Oh, non.

Soudain, Marcie la frappe et la fait rouler sur une dalle fragile. Buffy traverse le plafond et atterrit dans une classe. Marcie descend avec une mallette. Buffy reprend lentement conscience. Une seringue sort de la mallette et plante Buffy dans le cou. Buffy n’a pas le temps de réagir et tombe inconsciente.

ACTE 4

INT – BRONZE – NUIT

Plan sur la porte du bronze ou il est écrit « Ferme pour cause de fumigation ». A l’intérieur, Buffy est inconsciente sur une chaise. Elle est ligotée. Cordelia est aussi ligotée sur une chaise a cote d’elle. Buffy se réveille.

CORDELIA : Buffy ? Tu m’entends ?
BUFFY : Oui…
CORDELIA (effrayée) : je sens plus mon visage.
BUFFY : Comment ca ?
CORDELIA : Il est engourdie, je le sens plus. Mais qu’est-ce qu’on va faire ?
BUFFY : J’en sais rien.

Elle regarde autour d’elle. Cordelia regarde devant elle, surprise.

CORDELIA : Encore un message.

Elles voient alors « Apprends » écrit sur un rideau.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Giles essaie de refermer le gaz mais se coupe à force. Il met un mouchoir sur son nez.

GILES : ca nous donne un peu de temps. Mais si on ne sort pas…
WILLOW : Pourquoi Marcie fait tout ca ?
GILES : La solitude, le sentiment d’exclusion. Ca l’a secouée.

Ils ont de plus en plus de mal a respirer.

ALEX : Secouée ? !

INT – BRONZE – JOUR

Une petite table roule jusqu'à Buffy et Cordelia. Il y a une bâche dessus.

MARCIE (V.O) : Je suis vraiment déçue. Je pensais que vos auriez compris le message.
BUFFY : Tu n’as qu’a nous l’expliquer. Dis-nous, Marcie, qu’est-ce que tu veux qu’on apprenne ?
CORDELIA : Oui, qu’est-ce que tu veux nous enseigner ?
MARCIE (V.O) : Je ne veux rien vos enseigner. Je me sers de vous comme modèle.
CORDELIA : Pourquoi je ne sens plus mon visage ?
MARCIE (V.O) : Ton visage ? Ton merveilleux visage. Ca y est tu as compris ? C’est justement ce qui fait la différence entre toi et les autres.

Buffy essaie de se détacher.

MARCIE (V.O) : Tu as ce que tout le monde souhaite. Qu’on nous remarque, qu’on se souvienne, qu’on nous voit.
CORDELIA (les larmes aux yeux) : qu’es-ce que tu vas nous faire ?
MARCIE (V.O) : Je vais exaucer ton vœu le plus cher.

Elle soulève la bâche et on voit des instruments de tortures : scalpel, ciseaux…

MARCIE (V.O) : Quand on verra ton visage, on ne pourra plus jamais l’oublier.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Giles enlève sa veste et la met au bout de la barre de fer que tient Alex. Willow est assise contre la porte, a demi endormie.

GILES : Un, deux, trois !

Ils poussent la barre contre la porte.

GILES : encore une fois !

INT – BRONZE – JOUR

Cordelia pleure. Buffy est effrayée.

BUFFY : tu ne peux pas faire ca.
MARCIE (V.O) : Comment vas-tu m’en empêcher ?

Marcie prend un scalpel.

BUFFY : Marcie, je t’assure que tu as tort.

Marcie lui donne un coup de poing.

MARCIE (V.O) : J’ai pas de leçon a recevoir. Je pensais que toi, tu comprendrais.
Mais tu t’es mise sur mon chemin et maintenant, tu leur ressemble.

Elle approche le scalpel vers Cordelia.

CORDELIA : J’ai peur. Fais pas ca. Non…
MARCIE (V.O) : Ca va te plaire. Les gens qui te croiseront ne t’oublieront plus de leur vie. Les enfants rêveront de toi.

Buffy essaie de prendre un couteau sur le chariot.

MARCIE (V.O) : Et tous tes amis qui viendront ce soir a ton couronnement, garderons à jamais le souvenir de la Reine de Mai.
CORDELIA : Attends !
MARCIE (V.O) : Il faut commencer maintenant. Si l’effet de l’anesthésie cesse, tu vas t’évanouir. Et je veux que tu sois réveillée.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Willow, Alex et Giles sont assis contre la porte et commencent à s’endormir.

ALEX : Les amis… Oubliez-moi…

Il s’endort sur Willow.

INT – BRONZE – JOUR

Buffy et Cordelia se regardent. Buffy essaie encore d’attraper le couteau.

MARCIE (V.O) : Voyons voir… je vais d’abord m’occuper de ta bouche. Il faut élargie ton sourire.
CORDELIA : Ecoute-moi. Marcie, tu crois que je ne te comprends pas. Mais c’est faux, je t’assure.
MARCIE (V.O) : Comment pourrais-tu me comprendre ? Tu es une petite fille gâtée, une egoiste ! Tu ne penses qu’a tes robes.

Buffy réussit à le prendre et commence à couper sa corde.

MARCIE (V.O) : Et même si il t’es arrive de te sentir seule parmi tes amis, tu ne sais pas ce que c’est d’être ignorée ! !

Elle lui coupe la joue. Cordelia se remet à pleurer.

MARCIE (V.O) : Tu vois, c’est moi qui comprends.

Buffy détache ses liens et pousse le chariot sur Marcie. Elle va vers Cordelia et essaie de détacher ses liens.

CORDELIA (affolée) : Oh mon Dieu ! Délivre-moi vite, je t’en prie.
BUFFY : Ne bouge pas.

Soudain, Marcie lui donne un coup de poing. Cordelia n’arrête pas de pleurer.

CORDELIA : Oh, mon Dieu…

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SOUS-SOL – JOUR

Giles tape desesperement sur la porte. Soudain, la porte s’ouvre. C’est Angel. Il les porte dehors.

ANGEL : Venez.

Ils referment la porte derrière eux. Ils reprennent leur souffle avec difficulté.

ANGEL : qu’est-ce qui s’est passe ? Racontez-moi.
WILLOW : C’est l’heure de se réveiller, maman ?
ALEX (a Angel) : Salut. Qui etes vous ?

Angel prend un livre sur la chaudière.

ANGEL (a Giles) : J’apporte le codex.

Giles le prend.

ANGEL : Je suis passe par le sous-sol, j’ai senti le gaz.
GILES : Il faut arrêter la fuite ou c’est tout l’immeuble qui va sauter.
ANGEL : J’y vais. Vous, vous avez besoin d’oxygène.
GILES (pousse Alex et Willow) : Dépêchez-vous de sortir d’ici.

Ils sortent. Angel entre dans la salle.

INT – BRONZE – JOUR

Buffy se relève.

BUFFY : tu sais, j’ai vraiment pense à toi. A ta souffrance. J’aurais voulu t’aider mais j’avais oublier un détail. T’es complètement toquée.
CORDELIA : Buffy, ca va ?
BUFFY : Ouais.

Marcie la frappe dans le dos.

CORDELIA : Oh mon dieu ! O la la !

Buffy se reçoit encore des coups.

CORDELIA : Buffy ?

Elle pleure encore plus. Buffy se relève et essaie de frapper Marcie mais n’y arrive pas.

MARCIE (V.O) : Ouais, ben, la toquée, elle est invisible.

Elle la frappe à nouveau.

MARCIE (V.O) : Comment tu crois pouvoir te battre ?

CORDELIA : O mon Dieu !

Buffy se relève et se concentre.

BUFFY : Cordelia, la ferme.
CORDELIA :Ok.

Buffy ferme les yeux et écoute l’air. Elle se concentre et arrive à ressentir Marcie. Elle lui donne un coup de poing. Marcie tombe sur un rideau qui s’enroule autour d’elle. Marcie se relève.

BUFFY : tu n’es plus invisible.

Elle lui donne un autre coup de poing.
Soudain, les deux hommes en costumes noir entrent.

AGENT DOYLE : Que personne ne bouge !

Buffy est étonnée. Ils pointent leurs armes sur Buffy.

AGENT DOYLE : FBI. Restez ou vous etes.
AGENT MANETTI : C’est bon. On va vous en débarrasser.
BUFFY : Débarrasser de quoi au juste ?
DOYLE : Pas de discussion s’il vous plait. On emmène la fille.

Manetti relève Marcie avec le rideau.

BUFFY : Vous étiez ou, il y a 10 minutes quand elle jouait au chirurgien ?
DOYLE : Pas de leçon de morale, s’il vous plait. (a d’autres agents) Allez, emmenez-la.

Les agents attrapent Marcie.

BUFFY : Vous l’emmenez ou ?

Manetti et Doyle se regardent.

DOYLE : On va… la réhabiliter.
MANETTI : Elle sera parfaitement réadaptée à la société.
MARCIE (a un agent) : Ou allons-nous ?
DOYLE : Parfaitement.
BUFFY : Vous avez déjà vu le même cas peut-être. Peut-Être dans d’autres collèges.
MANETTI : Nous ne répondons pas a ce genre de questions.
DOYLE : Il vaut mieux pour vous d’oublier toute cette histoire.
BUFFY (agacée) : Vous etes tout à fait désagréable.
DOYLE : Merci de votre compliment.
MANETTI : Oh, et… bonne journée.

Ils partent. Buffy est abasourdie.

CORDELIA (extenuée) : Je voudrais bien qu’on me detache.

Buffy détache ses liens.

CORDELIA : Merci.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Le lendemain, Alex, Buffy, Willow et Giles marchent dans le couloir.

BUFFY : J’arrive pas a comprendre comment ils vont la réadapter. Et au fait, comment vous avez réussi à sortir de la chaudière ?
ALEX : et bien, au moment ou on s’y attendait plus…
GILES : Le concierge, qui nous a trouve et a referme le robinet.
WILLOW : On a eu de la chance.
BUFFY : tu l’as dis.

Ils vont devant la bibliothèque et s’apprêtent à entrer. Cordelia va vers eux.

CORDELIA : Salut.

Ils se retournent et la regardent, surpris.

BUFFY : Salut.
CORDELIA : excusez-moi, hier j’ai pas eu le temps de vous voir avec le couronnement et tout ca… Mais je voulais vous dire merci. Enfin, a tous les quatre.

Buffy est flattée.

ALEX : Oh, c’est marrant, elle ressemble à Cordelia…

Buffy lui donne un coup de coude et il se tait.

CORDELIA : Vous m’avez vraiment aides. Sans vous, j’etais defigurée. Oui, vous m’avez sauvée.
BUFFY : Merci.
WILLOW : tu sais, on va aller déjeuner dans une minute. Alors si tu veux venir…

Mitch arrive à cote de Cordelia.

MITCH (a Cordelia) : Oh non, t’es pas devenu copine avec ces blaireaux ?

Cordelia les regardent puis rit.

CORDELIA : tu veux rire ?

Elle le prend par le bras et ils s’éloignent.

CORDELIA : Je faisais preuve de charité. Je leur donnais des conseils sur leurs fringues. Tu crois quand même pas que je pourrais avoir des amis dans leur genre ? Quelle horreur !

Buffy et les autres se regardent et entrent dans la bibliothèque.

ALEX : On aurait du laisser Marcie faire joujou avec son bistouri.

INT – BATIMENT INCONNU – JOUR

Les agents Manetti et Doyle avancent dans un couloir. Marcie, toujours invisible, est devant eux. Ils s’arrêtent devant une salle.

DOYLE : Tu vas te plaire, ici.
MANETTI : Oui, c’est ce qui te fallait.

La porte s’ouvre. On voit alors qu’il s’agit d’une salle de classe. Des livres sont poses sur les tables et les chaises sont vides. Le professeur regarde la porte.

PROFESSEUR : Bienvenue Marcie.
MARCIE : Bonjour.
PROFESSEUR (a la classe) : voilà, c’est Marcie.
ELEVES : Bonjour.

Marcie referme la porte.

PROFESSEUR : Va t’asseoir.

Marcie s’assoie à une table libre.

PROFESSEUR : Bon, le cours peut commencer. Ouvrez vos livres page 54 chapitre 11.

Les livre s’ouvrent. Marcie ouvre le sien. Le chapitre 11 se nomme « Assassinat et infiltration ».

MARCIE (ravie) : Mmh, je crois que je vais me plaire ici.
Revenir en haut Aller en bas
Épisode 11 : Portée disparue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::  :: LA SÉRIE :: saison 1-