AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Épisode 9 : La Marionnette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jeremy Lewilton
Jeremy Lewilton
Seigneur du désordre
Épisode 9 : La Marionnette Tumblr_pp1ezdkLRJ1xpdwtoo1_540
Épisode 9 : La Marionnette Tumblr_phm4vxIgku1xpg1lio1_540

J'ai commis des meurtres, environ : 80166 Je suis : un humain Je suis âgé de : 23 ans Ce qui me démarque des autres c'est : que je suis résistant à la douleur À l'Université, il parait que : Je fréquente l'Université de Sunnydale, je suis le capitaine des footballeurs et que je fais des études en affaires internationales & langues
Je crèche dans le bâtiment : Fisher avec les autres sportifs
Je suis en amour avec : Valentin Weber : Lui et moi ça fait un an qu'on est ensemble. On lutte pour notre amour malgré les épreuves que la vie nous met dans les pattes.
On me voit souvent avec : Buffy Summers : l'une de mes meilleurs amis, Agatha Doyle : c'est une fille que je trouve super, Daniel Osbourne : Mon meilleur ami et mon co-capitaine dans l'équipe de foot, Xander Harris : un ami du scooby. Candice Merteuil : elle est ma meilleure amie depuis un an.
Je me bagarre souvent avec : Tom Lehane : mon pire cauchemar j'espère qu'un jour il va me foutre la paix.
On dit de moi que je suis : gentil, attentionné, démonstratif, masculin, calme, paisible, drôle Mais aussi que je peux être : orgueilleux, j'ai été une fois infidèle, têtu, possessif, jaloux Je ressemble beaucoup à : Antoni Porowski Je dois mon avatar à : bazzart ◭ DC : Guillaume Louboutin, Willow Rosenberg
Statut : OR

Épisode 9 : La Marionnette Empty
MessageSujet: Épisode 9 : La Marionnette  Épisode 9 : La Marionnette EmptyMer 14 Nov - 10:09

Giles et le Scooby-Gang doivent enquêter sur une série de meurtres où les victimes sont trépanées, tout en assurant le spectacle du lycée. Les soupçons se portent sur le ventriloque amateur du spectacle, et sur sa marionnette.

_________________

jeremy & pantoufle
Hier le campus était complètement vide, calme. Aujourd'hui il y a des jeunes partout, des insectes qui grouillent, qui remuent sans penser à autre chose qu'à eux-mêmes, détruisant implacablement ce qui les entoure, parfaitement inconscients de leur futilité.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Épisode 9 : La Marionnette Empty
MessageSujet: Re: Épisode 9 : La Marionnette  Épisode 9 : La Marionnette EmptyVen 14 Déc - 8:05

PROLOGUE :

INT - THEATRE / COULISSES - JOUR

Plan sur une jeune fille. Elle est danseuse. Elle s'étire les jambes. Quelqu'un l'observe.

VOIX OFF : Bientôt, je serais complet. Bientôt, je renaîtrais.

On voit qu'il y q plusieurs élèves qui s'entraînent à divers instruments. Un jeune homme jongle, un autre fait de la magie. Plan sur un garçon qui tient une marionnette en bois. Il se masse les tempes et regarde autour de lui.

INT - THEATRE / SCENE - JOUR

Cordelia est sur scène et chante très mal. Elle tient un micro et se prend pour une star.

CORDELIA (chante) : Il faut avoir confiance en soi. C'est le secret du succès. J'ai choisi, il y a longtemps de ne jamais, non, jamais, serrer les dents !

Giles est assis à la place des spectateurs. Il la regarde chanter, abasourdi et sous le choc.

CORDELIA (chante de plus en plus fort) : Dans la vie, je fais en sorte d'être…
GILES : Merci, Cordelia. Ca ira comme ça, c'est très bien.
CORDELIA (déçue) : Mais ils ne m'ont pas encore réglé les projecteurs.
GILES : Oh… Ils le feront lors de la répétition en costume. Lisa ? En place.

Une fille se met sur scène avec un énorme trombone et joue. Giles se masse le front, apparemment très fatigué. Buffy, Alex et Willow le rejoignent et s'assoient à côté de lui.

BUFFY (rit) : Ah, ah. A ce qu'il paraît, on joue les producteurs ?
ALEX : Il rêve d'aller à Broadway !
GILES (exaspéré) : Très drôle.
BUFFY : Et sans indiscrétion, qui est-ce qui vous a offert ce nouvel avancement ?
GILES : Notre nouveau "Führer" : M. Snyder.
WILLOW : Je crois qu'on appelle ça un "proviseur", aujourd'hui.
GILES : Hé bien, il estime que je devrais établir un peu plus de contact avec les élèves. J'ai tenté de lui expliquer que j'avais opté pour la fonction de bibliothécaire en grande partie pour minimiser ces contacts mais il n'a rien voulu entendre.
BUFFY (prend l'air sérieux) : Quoiqu'il arrive, dans chaque lycée, un homme se doit d'administrer le fameux radio crochet. On ne peut échapper à son destin.
GILES : Si vous aviez, un tant soit peu, de sollicitude, vous y participeriez. Enfin, au moins, vous m'aideriez.
BUFFY : Non. Je crois qu'on va se contenter de regarder.
ALEX : Et de se moquer.
WILLOW : Et de s'esclaffer.

Ils se mettent à rire. Giles est agacé.

BUFFY : Vous voulez que je vous dise, on ferait peut-être bien de laisser ce cher

Giles à ce spectacle ridicule.
Ils se lèvent et partent. Ils tombent nez à nez avec le proviseur Snyder.

BUFFY : Ah. M. Snyder.
SNYDER : Comme ça, vous jugez le spectacle stupide et vous vous estimez trop intelligent pour y prendre part ?
BUFFY : Non, pas du tout. Non, non, non, je vous assure.
SNYDER : D'autre part, ignorez-vous que les cours du lycée n'ont rien d'optionnels ? Tous les trois, vous étiez absents hier.
BUFFY : Oui, on a dû se battre contre une bande de…

Willow lui donne un coup dans le dos.

SNYDER : pardon ?
BUFFY : …de voyous.
ALEX : On est pas venu pour éviter des ennuis.
SNYDER : Il faut pourtant vous intégrer à ce lycée et vous guérir de ce comportement pour le moins, anti-social. A cet effet, je vous serai gré de participer à ce radio crochet.

Buffy et Willow sont effrayées. Alex rit nerveusement.

BUFFY : Quoi ?
ALEX : Non !
WILLOW : Pas ça.

Giles écoute la conversation et sourit.

SNYDER : Ce sera excellent. Cela vous inculquera la discipline.
BUFFY : On vous jure de faire des efforts. Mais pas le radio crochet. Non, pas ça. Ce serait pire que tout.
SNYDER : Mon prédécesseur, M. Fluty, pouvait peut-être tolérer que les élèves fassent la loi au sein de son lycée. Mais, moi pas. Je ne suis pas du bois dont on fait les flûtes. Je suis une adepte de l'ordre et je veillerais à son respect.

Il s'avance vers eux.

ALEX : Savez-vous que comme punition, une heure de colle, c'est à tout prendre ce qu'il y a vraiment de mieux.
SNYDER : Lors de votre numéro, vos camarades auront tout le loisir de regarder, de se moquer et de s'esclaffer à leur tour.

Il va vers la scène. Buffy, Willow et Alex sont sous le choc.

ALEX (s'assoit) : Non !

Buffy s'assoit à côté de Giles qui est ravie. La fille sur scène finit son numéro.

GILES : Merci !

Le jeune homme avec la marionnette vient sur scène.

BUFFY (écœuré) : Bah ! Une marionnette !
ALEX (fait semblant d'avoir peur) : Ah ! Un mime !

Willow s'assoit à côté de Buffy.

WILLOW : toi, je sais pas mais moi j'adore les marionnettes.
BUFFY : Oh. Non, j'aime pas du tout ça. Et ça a toujours été comme ça.
WILLOW : Tu sais pourquoi ?
BUFFY : tout ce que je sais, c'est que ça me met la chair de poule. C'est pour ainsi dire viscéral.
JEUNE HOMME (sur scène) : Bonjour, je m'appelle Morgan.

Il remue la marionnette et prend une voix enfantine.

MORGAN : "et moi, je m'appelle Sid"

Son jeu de ventriloque est très mauvais. Ses lèvres remuent trop. Giles est exaspéré. Buffy est surprise.

MORGAN : "Je ferais bien quelque chose qui va te paraître bizarre" (prend sa voix normale) Qui donc ? (voix enfantine) "Une balade en forêt avec toi. J'ai comme qui dirait envie de retrouver mes racines"

Il rit mais personne d'autre rit.

MORGAN : "Je n'ai pas fermé l'œil de la nuit…"
MARIONNETTE : Bon, ça va. T'es pas drôle. Et en plus, t'es pas doué comme ventriloque. C'est vrai, tu t'y prends mal. Tout le monde peut voir tes lèvres bouger.

Ils rient tous.

MORGAN : Tu veux bien te taire ? Tu me piques la vedette. Ca fait des mois que je répète ce numéro.
MARIONNETTE : Tu parles d'un numéro ! Tes blagues sont aussi éculées que les talons aiguilles d'une tapineuse.

Tous les élèves rient.

MARIONNETTE : Et à la fin de sa vie !

Morgan est fier de lui.

GILES (à Buffy) : Et bien, ça devrait vous être facile de nous donner un numéro tout aussi hilarant.

Buffy regarde la marionnette, encore effrayée.

INT - VESTIAIRES DES FILLES - JOUR

La danseuse est en train de se changer. Elle range ses affaires dans les casier et entend un bruit.

DANSEUSE : Je suis pas toute seule ?

Elle va derrière la rangée de casiers.

DANSEUSE : Y'a quelqu'un ?

Elle va vers les douches et regarde autour d'elle. Quelqu'un l'observe dans son dos.

DANSEUSE : Qui est là ?

Soudain, la personne ou la chose lui saute dessus. Elle se retourne et crie de panique.

VOIX OFF : Bientôt, je serais fait de chair.

GENERIQUE

ACTE 1

INT – THEATRE / COULISSES – JOUR

Les élèves mettent en place le décor de la scène. Le garçon, Marc, qui fait de la magie répète son numéro. Il a une baguette et la pointe vers un chapeau.

MARC : Je tape sur le bord du chapeau et de la, va sortir…

Il regarde dans le chapeau puis regarde autour de lui, panique.

MARC : Est-ce que quelqu’un a vu un lapin ?

Il cherche autour de lui. Les autres élèves répètent aussi leur numéro. Alex, Willow et Buffy tiennent un livre et sont concentres. Alex tend le bras devant lui pour jouer une scène.

ALEX : Je… suis ridicule !
BUFFY (exaspérée) : Oh, s’il te plait…
ALEX : Non, non. C’est trop naze. J’ai de l’amour propre. Bon, d’accord, pas beaucoup mais encore assez pour dire non a ca !

Il chiffonne le livre et va s’asseoir sur les escaliers.

WILLOW (le suit) : Un tragédie grecque. C’est encore ce qu’il y a de mieux si on veut réussir notre coup.

Elle s’assoit à cote de lui.

WILLOW : Et puis avec ca, on a pas besoin d’avoir du talent.

Buffy s’assoit aussi.

ALEX : Mais on a du talent qui nous est propre. Buffy, tu…
BUFFY : Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Tuer un vampire sur scène ?
WILLOW : On peut peut-être en faire une farce.
ALEX (a Willow) : Mais, au fait, toi tu sais bien jouer du piano.
BUFFY : C’est vrai ?
WILLOW : Oui, je sais jouer.
BUFFY : Ben, alors, on pourrait chanter et toi, tu nous accompagnerais.
WILLOW (stressée) : Oh, s’il faut jouer en public, alors : Non, je ne sais pas.
ALEX : Ou sont donc passer les bons vieux châtiments corporels ?

Ils entendent quelqu’un siffler et se retournent. Morgan tient sa marionnette.

MARIONNETTE (regarde Buffy avec envie) : Ou elle veut. Quand elle veut.
WILLOW (va vers lui) : Morgan, tu sais que tu nous as impressionne. Comment t’as fait pour prendre cette voix-la ?
MORGAN : Ben, en fait, j’imitais seulement mon père.
BUFFY : Ca avait l’air vrai.
MARIONNETTE : Mais ca l’est. C’est moi qui fait tout le boulot. Lui, il fait que m’assister. (A Willow) Hé, ma belle, t’avais pas envie qu’on se fasse une petite répète en privée ?
ALEX : Morgan !
MARIONNETTE : Ben quoi, j’ai beau être une marionnette, je suis pas de bois.

Il rit tout seul.

BUFFY : Morgan, ton numéro est très drôle, très risible. Ah ah. Ca a fait bien rire.
Mais on aimerait bien que tu changes de registre sinon ta jolie poupée pourrait finir au feu dans quelques temps.

Morgan et la marionnette se regardent.

INT – THEATRE – JOUR

Le Principal Snyder et Giles marchent entre les rangées de sièges de spectateurs.
SNYDER : Ce qui leur faut, c’est de la discipline. Je sais qu’aucun juge ce mot passablement démode. Mon prédécesseur aurait dit : il faut être compréhensif, ce ne sont que des adolescents. C’est le genre d’attitude qui vous mène tout droit a la catastrophe.
GILES : Oh, je pense que ce n’est pas aussi simple que ca.
SNYDER : Cet établissement souffre de sa réputation. Suicides, élèves disparus, combustion spontanée d’une pom-pom girl… On peut remédier à ca. Il suffit de museler les mauvais éléments. Tels que ceux-la.

Ils regardent Buffy, Alex et Willow qui répètent leur scène en s’amusant. Giles est surpris.

SNYDER : Les adolescents ! Sa vengeance. Désormais, Sunnydale va connaître une ère nouvelle, raisonnable. Saine, ordonnée et sereine.

INT – VESTIAIRE DES FILLES – JOUR

Une jeune fille hurle, effrayée en regardant un point fixe. Des élèves vont autour d’elle.

ELEVE : Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi elle hurle comme ca ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

La police est dans les vestiaires. Ils sortent le corps de la jeune fille sur un brancard. L’entrée des vestiaires est délimitée par une bande jaune interdisant les élèves de passer. Ceux-ci sont derrière la bande.

Giles sort du vestiaire, sous le choc, et passe dessous la bande.

POLICIER (aux élèves) : ecartez-vous s’il vous plait. Laissez nous travailler…

Giles va vers Willow, Buffy et Alex qui regardent la scène un peu plus loin.

GILES : Il s’agit d’Emily.
WILLOW (triste) : emily la danseuse, c’est bien ca ?
ALEX : quelle poisse ! Je hais ce lycée !
GILES : Ca a du arriver juste après la répétition. Elle devait retrouver ses amis a Menville et ils l’auront attendu en vain.
BUFFY : Un vampire ?
GILES : Non, je ne crois pas.
BUFFY : Giles, qu’est-ce qui s’est passe ?
GILES (mal a l’aise) : On lui a arrache le cœur.
WILLOW (écœurée) : ewh !
BUFFY : ca vous évoque quelque chose a part… (frissonne) Ewh !
GILES : Oh, bien sur, il y a beaucoup de démons qui se nourrissent de cœur humains. Seulement, la…

Il se retourne en entendant les portes du vestiaire s’ouvrir. Un policier en sort et met un couteau de boucher dans un sac plastique.

BUFFY : Seulement ils déchiquettent leur victime avec leurs dents et avec leurs griffes.
ALEX : et ils ne se servent pas d’un rand couteau.
GILES : Donc tout porte a croire que notre meurtrier est…
BUFFY : …humain.
ALEX : Je vous ai déjà dit que je HAIS ce lycée ?
WILLOW : alors Emily a été tue par quelqu’un de tout à fait humain ?

Giles éloigne Willow et Alex.

GILES : Apparemment, tout tente a prouver que c’est ca.

Buffy regarde les policiers et les suit.

BUFFY : Non. Non, je regrette. Je n’arrive pas a y croire. Vous vous rappelez la Bouche de l’Enfer ? Il y a beaucoup d’activité paranormale dans le coin. Ce crime est l’œuvre d’un démon.
GILES : Non, je crains que ce ne soit pas le cas. Un démon se contente de faire le Mal, c’est un être simple. Alors qu’un assassin a un psychisme, disons plus complexe.
WILLOW : c’est horrible de se dire qu’il y en a un dans ce lycée. D’autant que ca peut être n’importe qui. Même moi.

Ils la regardent, étonnes.

WILLOW : Ou quelqu’un d’autre.
GILES : On ferait bien de commencer à interroger les élèves qui font parti du spectacle. L’un d’eux l’aura peut-être vu juste avant.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE MUSIQUE - JOUR

Buffy parle avec une fille qui joue du trombone.

MUSICIENNE : Je la connaissais à peine. Tu sais, les danseurs et les musiciens s’aiment pas trop.
BUFFY : Ouais, il paraît.
MUSICIENNE : Mais je lui ai parle le jour ou elle a été… (genee) Hier soir.
BUFFY : Comment était-elle ?

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / COUR – JOUR

Giles parle avec Marc, le garçon qui fait de la magie.

MARC : Heureuse. C’etait vraiment un très bonne danseuse et le spectacle lui plaisait.

Il étend des cartes avec ses mains.

MARC : Choisissez une carte.

Giles s’apprête à prendre une carte au hasard.

MARC : Non, non. Pas celle-ci. (lui montre une autre carte) Prenez celle-la.
GILES (prend la carte) : vous rappelez-vous la dernière fois ou vous l’avez vu ?
MARC (mélange ses cartes) : Elle parlait à quelqu’un.
GILES : A qui ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE COUR – JOUR

Willow entre dans la salle avec un élève qui jongle.

JONGLEUR : Le mec qui fait le numéro avec la marionnette. (réfléchis) Comment il s’appelle ?
WILLOW : Morgan ?
JONGLEUR : Oui, c’est ca. Il se conduisait d’une façon bizarre.
WILLOW : C’est-a-dire ?

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / STADE – JOUR

Alex marche avec Cordelia au milieu du stade. Elle est en tenue de pom pom girl et les autres filles s’entraînent. Apparemment, Alex fait un grand effort pour écouter Cordelia.

CORDELIA : J’arrive pas a croire qu’elle soit morte. Emma etait une de mes meilleures amies.
ALEX : Emily.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE MUSIQUE – JOUR

Buffy est toujours avec la musicienne.

MUSICIENNE : en fait, Morgan est du genre rasoir. Il est toujours en train de se plaindre, toujours a pleurnicher. Je crois bien que c’est ce qu’il faisait hier.
EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / COUR – JOUR

MARC (a Giles) : Il est complètement parano ! Il se méfie de tout.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / SALLE DE COUR – JOUR

JONGLEUR (a Willow) : tiens-toi bien. Je l’ai vu en train de s’engueuler avec sa poupée.

EXT – LYCEE DE SUNNYDALE / STADE – JOUR

CORDELIA (a Alex) : et tu te rends compte, ca aurait pu etre moi.
ALEX : ne me donne pas de fausses joies.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Buffy entre dans le théâtre, apparemment vide. Elle voit la marionnette de Morgan assis sur une chaise, dos a elle.

MARIONNETTE : On a intérêt a être vigilant. On doit découvrir qui va être le prochain.

Buffy est surprise. Morgan sort des coulisses.

MORGAN (a la marionnette) : enfin, comment veux-tu… (voit Buffy) Salut.
BUFFY : Salut.
MORGAN : Heu… j’etais en train de travailler ma voix pour le spectacle.

Il prend sa marionnette.

BUFFY : Morgan, est-ce que tu aurais remarque quelque chose de bizarre, hier.
MORGAN : De bizarre ? Comment ca ?
BUFFY : au sujet d’Emily. Est-ce qu’elle a dit quelque chose a toi ou a quelqu’un d’autre ?

Morgan descend de la scène et va à cote de Buffy.

MORGAN : Non, elle etait la. Elle dansait. Je discutais avec Sid.
BUFFY : tu discutais ?
MORGAN ; Heu… je répétais.
BUFFY : alors tu n’as rien remarque de bizarre ?

Morgan a soudain mal a la tête.

BUFFY : Morgan, ca va ?

La marionnette qui est sur ses genoux tourne la tête vers elle.

MARIONNETTE : Ecoute, il a répondu à tes questions. Alors, lâche-lui la grappe !
BUFFY : Ce serait vraiment trop te demander que de me parler sans son concours.
MARIONNETTE : Il a dit tout ce qu’il avait à dire.
MORGAN (panique) : Maintenant, ca suffit, Sid. Tu te tais.

Il range Sid dans la boite.

BUFFY : Oh, excuse-moi. Je ne voulais vraiment pas te faire de peine.
MORGAN : Non… (chuchote) Ce n’est pas moi. C’est lui.

Il referme la boite et Sid tourne les yeux vers Buffy. Celle-ci ne comprend pas.

MORGAN (prend la boite et part) : Il faut qu’on y aille.
BUFFY : Gentil, le couple.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Alex, Buffy et Willow entrent dans la salle.

ALEX : C’est bien. J’aimerais que la prochaine fois, ce soit l’une de vous qui se fasse Cordelia. Cinq minutes de plus et je vous jure que je la pilais sur place.
WILLOW : Il semblerait que j’ai eu plus de chance. Tous les témoignages convergent vers la même personne.
BUFFY : Morgan.
WILLOW : Morgan.

Ils vont vers le bureau de Giles. Celui-ci range des rouleau de papier.

ALEX : On a un suspect !
GILES : Oui, je crains en être arrive à la même conclusion.
ALEX : Bon, ben y a qu’a le remettre entre les mains de la justice.
WILLOW : On pourrait, je sais pas, lui tendre un piège pour l’obliger à l’avouer.
ALEX (enthousiaste) : Oui, je porterais un micro !
BUFFY : Ola, du calme. Pour l’instant, tout ce qu’on sait, c’est que Morgan a une case en moins. Ca ne fait pas de lui un assassin pour autant.
ALEX : Il n’arrête pas de parler à sa poupée.
WILLOW : et pour sa poupée.
BUFFY : Oui, mais il faut d’abord voir si notre tueur ne vient pas de l’au-delà.
GILES : J’y travaille, j’y travaille. Mais mes activités sont un peu entravées par nos activités théâtrales.

Il amène des décors sur la grande table.

BUFFY : qu’est-ce qui passe avant tout, Giles ? Le radio crochet ? Ou le meurtre ?
ALEX : Oh oui, jouer un truc dans ses conditions, c’est inconcevable. Du moins, pour moi.
GILES : Snyder nous a, comme on dit, dans le collimateur. S’il lui en prend l’envie, il peut nous rendre la vie extrêmement difficile. Ce qui nous ôterais toute liberté d’action. (ils sont decus) On va tacher de résoudre ce meurtre mais parallèlement… le spectacle doit continuer.
BUFFY (boudeuse) : Pensez à cette pauvre fille.
GILES : Bon, d’accord, occupez-vous de Morgan. Voyez si vous trouvez quelque chose dans son casier.
WILLOW : Quoi, un cœur ?
GILES : Par exemple.
BUFFY : je vais voir.
WILLOW : Je te donne le numéro de son casier.

Elle allume l’ordinateur et Buffy part.

ALEX : On laisse tomber le micro ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Buffy entre dans le couloir des casiers, vigilante. Elle a l’impression que quelqu’un l’observe. Elle va vers le casier de Morgan et commence à tourner le cadenas.

BUFFY : voyons voir, deux a gauche et puis trois a droite…

Elle regarde autour d’elle et appuie fort sur le cadenas. Celui-ci transperce la porte. Elle l’ouvre et met sa main a l’intérieur. Soudain, quelqu’un lui attrape la main.
Elle se retourne et voit le Principal Snyder qui lui tient la main.

BUFFY : Monsieur Snyder.
SNYDER : Qu’est-ce que vous faites ici ?
BUFFY : Rien de spécial.
SNYDER : Les heures de cour sont finies. Vous ne devriez pas être la.
BUFFY : Je sais et d’ailleurs, j’allais m’en aller.
SNYDER (lâche sa main) : Il y a des choses que je ne peux tolérer : Des élèves dans l’établissement après les cours, d’horribles meurtres qu’on commet dans mon lycée, ainsi que la drogue bien sur.
BUFFY : Oh, ben, je n’ai rien fait de tout ca. Rassurez-vous.
SNYDER : Je ne sais pas encore ce que vous cachez mais tôt ou tard je trouverais ce que c’est. (Buffy sourit) Vus cherchiez quelque chose ?
BUFFY : Oh, oui, c’est vrai. Un ami m’a demande de lui prendre un objet. Heu… dans son casier.

Elle regarde dans le casier et voit la boite de Sid, vide.

BUFFY : Il a sûrement du le prendre et il a oublie de me le dire.

Elle referme vite le casier.
On voit que Morgan, avec Sid, la regarde à travers l’entrebâillement d’une porte.

SNYDER : Rentrez chez vous, maintenant. Il est tard.

Buffy le regarde partir.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Morgan parle à sa marionnette qui est assise sur une chaise devant lui.

MORGAN : Non, c’est hors de question !
SID : C’est le seul moyen.
MORGAN : Je ne suis pas un…
SID : C’en est une !

Morgan tourne en rond en se tenant la tête, déboussole.

MORGAN : Mais…
SID : Tu l’as vu faire. Tu as vu la force qu’elle a.
MORGAN : Oui, je sais mais…
SID : c’est la dernière. Apres celle-ci, je serais libre. Enfin.
MORGAN : Je peux pas.
SID : Moi, je le ferais

INT – CHEZ BUFFY / CHAMBRE DE BUFFY – NUIT

Buffy est en pyjama et se met de la crème sur les mains. Sa mère tape a la porte et entre.

JOYCE : alors, Buffy, ou est-ce que tu en es avec ce radio crochet ?
BUFFY : Une vrai cata.
JOYCE : C’est pas a ce point la. En tout cas, moi j’ai hâte de te voir sur scène.
BUFFY : Sur scène ? Tu veux dire que tu as l’intention de venir ?
JOYCE : Oui, bien sur.
BUFFY : ah non, maman. Non, je t’assure. Si je sais que tu es la et que tu me regarde, je serais morte de trac.
JOYCE : Mais je tiens à te soutenir !
BUFFY : Ecoute, maman. Si tu m’aimes vraiment, si tu as de l’affection pour moi, alors ne viens pas. C’est un bon conseil.
JOYCE : Ah… chéri, est-ce que quelque chose t’embête ou te chagrine ? Je veux dire, bien sur, a part tes fabuleux débuts.
BUFFY : Non, rien. (se lève) Ce qu’il y a, c’est que tout va un peu vite a mon goût.
JOYCE : Bon. Tache de dormir. Tu y verras plus clair demain matin.
BUFFY : J’espère.

Joyce ferme la porte. Buffy se met dan son lit et eteind sa lampe. On voit alors Sid derrière la fenêtre. Il observe Buffy.

ACTE 2

INT – CHEZ BUFFY / CHAMBRE DE BUFFY – NUIT

Buffy dort paisiblement. Soudain, elle se réveille en entendant des pas dans sa chambre. Les pas sont de plus en plus rapide. Elle regarde sous son lit mais ne voit rien. Elle se rassoit sur son lit et voit la marionnette Sid derrière elle. Elle crie. La marionnette part en courant. Buffy se lève. Joyce ouvre la porte et allume la lumière.

JOYCE : pourquoi tu as crie ?
BUFFY (angoissée) : Quelque chose a voulu m’attraper.
JOYCE : ou ca ?
BUFFY : sous les couvertures.

Joyce regarde sous la couverture et ne voit rien.

JOYCE : Il n’y a rien. Tu as certainement du faire un cauchemar.
BUFFY (toujours panique) : Non ! Y avait… y avait… (se prend la tête entre ses mains) Oh… tu as sûrement raison. Désolé de t’avoir réveillé.
JOYCE : Oh, c’est pas grave. Je rêvais d’un amoncellement de nouvelles factures. (elle l’embrasse sur le front) Chéri, tu ne devrais pas dormir avec la fenêtre ouverte.

Elle part. Buffy regarde la fenêtre.

BUFFY : Elle etait fermée.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Le Magicien est sur scène.

MARC : Et maintenant, ma charmante assistante va entrer dans la boite.

Une jeune fille entre dans une grande boite. Marc tourne la boite sur elle-même.

MARC (ouvre la boite) : Et… et voilà !

La jeune fille est toujours dans la boite. Les autres élèves se moquent de lui.

MARC (a l’assistante) : tu devais te volatiliser.

Giles descend de scène, suivi par Cordelia.

CORDELIA : Mais c’est le clou du spectacle. Pourquoi vous me forcez à monter sur scène après ce gros abruti.
GILES (agace) : Parce qu’il faut débarrasser la scène avant le final. Je me tue à vous le dire !
CORDELIA : Mais ils vont complètement casse l’ambiance. Ma chanson, elle parle de dignité, de réceptivité. Et puis, c’est une chanson a texte… qui donne à réfléchir religieusement. Et on est pas a même a réfléchir après avoir écoute du rock’n’roll.

Giles regarde ses cheveux, effraye.

CORDELIA : Quoi ?
GILES : Oh, excusez-moi… vos cheveux…
CORDELIA (panique) : Je suis mal coiffe ? Oh mon Dieu !

Elle part. Giles est content.

GILES : Bien joue. Ca a marche au-delà de toute espérance.

Buffy entre dans le théâtre, encore sous le choc. Giles va vers elle.

GILES : Bonjour. Tu veux que je te raconte comment j’ai mate Cordelia ?

Buffy rejoint Alex et Willow qui sont assis.

GILES : Pourquoi fais-tu cette tête d’enterrement ?
BUFFY (regarde la scène) : Ou est Morgan ?
GILES : Oh, je ne l’ai pas encore vu ce matin.
ALEX : Il t’a fait quelque chose ?
BUFFY (s’assoit) : Non, pas lui. C’est sa poupée. (ils la regardent bizarrement) Je sais, ce que je viens de vous dire doit vous paraître complètement dingue. Et encore, c n’est rien compare à ce que je vais vous dire. Sid etait dans ma chambre cette nuit.
WILLOW : Avec Morgan ?
BUFFY : Non. Il etait tout seul… et il etait vivant.
ALEX : Tu l’as vu ?
BUFFY : Non, pas vraiment. Il s’est faufile par terre et puis près de mon lit, il a saute sur moi.
GILES : saute sur toi ? Mais comment ca ?
BUFFY : Il m’a quasiment saute à la figure.
ALEX : Comme un chat ?
BUFFY : Oui, comme un chat. Mais quand j’ai allume, il n’etait plus la. Il a du passer par la fenêtre.
ALEX : Oui, comme un chat ?
BUFFY : Oui. Non ! C’etait bien Sid la poupée.
GILES : en général, les gens rêvent, c’est bien connu, de ce qui les obsède.
WILLOW : Tu m’as dit toi-même qu’il te donnait la chair de poule.
BUFFY : S’il vous plait, ca ne vous ennuierais pas de me soutenir un peu ? Je ne suis pas folle. Et il peut très bien connaître ma mission.
ALEX : Tuer des marionnettes. (Buffy le regarde méchamment) Désolé, c’était pas drôle.
WILLOW : en ce qui concerne le fait que Morgan serait impliqué dans un truc pas net, ca se défend assez quand on…

Ils regardent Morgan arriver avec une mallette. Il l’ouvre et en sort Sid.

WILLOW :…voit Morgan.
BUFFY : Je donnerais cher pour le voir sans sa moitie rien qu’une petite minute. Je parie qu’il aurait beaucoup a dire.
GILES : si ca peut vous consoler, j’ai peut-être trouve un lien possible avec des démons. (montre un livre) En fait, il y a une référence là-dedans de 7 démons qui prennent la forme d’humains. Tous les sept ans, ils ont besoin d’organes humains. Un cerveau et un cœur pour garder leur humanité. Sans ca, ils doivent reprendre leur forme originelle. Laquelle… manque de sex-appeal.

Il montre une image de démon a Alex.

WILLOW : Donc on tient notre coupable. Ce serait un être démoniaque, en l’occurrence ce cher Morgan.

Plan sur Morgan qui nettoie Sid.

GILES : Sauf que les démons sont, par nature, dotes d’une certaine force. Et
Morgan, il semble s’affaiblir de jour en jour.

Buffy regarde Morgan qui a mal a la tête.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COUR – JOUR

Mme Jackson, professeur d’Histoire parle à toute la classe.

MME JACKSON : C’est tout de suite après que le Président Monroe va expose son éponyme. Cela signifie « qui porte son nom », Doctrine Monroe. Doctrine qui explique de façon implicite les Etats-Unis, seuls défenseurs de la Paix…

Buffy fixe Morgan qui prend des notes. Sid est sur ses genoux. Soudain, la tête de Sid se tourne vers elle. Il la fixe aussi. Elle tourne la tête, effrayée. Puis se résigne à le regarder. Cordelia, qui est assise à coté de Buffy, voit la scène.

CORDELIA (a Buffy) : ca vos transperce du regard. Oh, c’est horrible. Vous devriez faire un numéro tous les deux.

Elle sourit.

MME JACKSON : Bien. Quelqu’un peut-il me dire comment l’Espagne a réagi face à cette politique ?

Sid retourne sa tête vers Morgan.

SID (chuchote) : Moi, je trouve que le prof c’est un vrai canon.

MME JACKSON : Morgan ?
MORGAN (au prof) : Quoi ?
SID : Morgan a des choses plus intéressantes en tête.

Toute la classe rit sauf Buffy.

MME JACKSON : Donnez-moi cette poupée.
MORGAN : Non, je m’en charge.

Elle lui prend Sid des mains.

MME JACKSON : Je vous la rendrais après la cour.
Elle la met dans un placard. Morgan est déboussolé.

MME JACKSON : Bien, reprenons. Du début du XIX siècle…
SID (V.O) : On s’en tamponne !
MME JACKSON (allant vers Morgan) : Morgan, c’en est assez. Ca suffit.

Morgan ne dit rien. Buffy le regarde.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COUR – JOUR

Mme Jackson est seule a son bureau. La classe est vide. Morgan entre, presse.

MORGAN : Mme Jackson ?
MME JACKSON : Morgan.
MORGAN : Vous aviez dit que vous…
MME JACKSON : Oh, oui, bien sur.

Elle se lève et va vers le placard. Elle s’apprête à l’ouvrir mais le regarde. Morgan est impatient.

MME JACKSON : Morgan, je voulais vous demander. Est-ce que tout va bien ? Chez vous ? Au lycée ?
MORGAN : Oui, ca va.
MME JACKSON : Je vos trouve, comment dire, la tête ailleurs. Vous avez toujours été l’un de mes meilleurs élèves. Mais. Ces derniers temps, vous me paraissez détache de vos études.

Morgan se tient la tête.

MME JACKSON : Vous devriez essayer de vous concentrer davantage…
MORGAN : D’accord ! Est-ce que je peux l’avoir ?
MME JACKSON : Oui.

Elle ouvre le placard mais il n’y a rien.

MME JACKSON (étonnée) : Il n’est plus la.
MORGAN : Quoi ? (Paniqué) Qu’est-ce que vous en avez fait ? Ou est-ce qu’il est allé ?
MME JACKSON : Je l’ai mis là-dedans.
MORGAN : J’allais revenir. Il le savait bien.
MME JACKSON : qui savait bien quoi ?
MORGAN (énervé) : qu’est-ce que vous en avez fait ? Ou est-il ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Plan sur Sid qui bouge ses yeux. On voit que Alex le tient et s’amuse avec. Buffy, Willow et Giles entrent. Ils portent des affaires pour le spectacle.

BUFFY (regarde Sid) : ou est-ce que tu l’as eu ?
ALEX : Dans le placard de Mme Jackson. Je me suis souvenu que tu aimerais parler à Morgan tout seul, alors… maintenant Morgan est seul et Sid est avec moi. (joue avec Sid, prend une vois bizarre) Salut Buffy. Salut Willow. Vous voulez que je vous raconte une blague très drôle ?
BUFFY : J’aime pas du tout quand tu prends cette voix.
ALEX (gardant la même voix) : Et ou est le mal ? Je ne suis pas réel.
BUFFY : Alex, arrête !

Alex tape la tête de Sid contre la table.

ALEX : Il n’est pas réel. Cette petite démonstration prouve que Sid est… (lui tape sur la tête) en bois. Et c’est à toi d’aller trouver Morgan pour prouver qu’il est… ce que tu crois qu’il est.
GILES : Il doit se demander ou est sa poupée.
BUFFY : Je vais trouver Morgan. Surveille cette marionnette.

Elle part.

ALEX (reprend sa voix bizarre) : He, je ne suis qu’un objet inanime ! Redrum ! Redrum !

Giles est exaspéré.

WILLOW : Qu’est-ce qu’on va faire de lui ?
ALEX (voix normale) : Il reste avec moi.
GILES (a Willow) : Viens, on a quelques recherches a faire.
WILLOW : Comme toujours, c’est encore moi qui vais me coltiner les trucs dégoûtants.

Ils montent sur la mezzanine.

GILES : Bon, tu t’occupes de la réanimation. Moi, je m’occuperais des organes. A moins bien sur que tu préfères…
WILLOW : Ca ira. Occupez-vous des organes.

Ils vont entre les étagères. Alex pose Sid sur une chaise.

ALEX : et voilà, on est entre nous. Toi et moi.

Il tourne sa tête.

ALEX : Ca va, c’est confortable ?

Il va s'asseoir autour de la table.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Buffy erre dans le théâtre.

BUFFY : Morgan ?

Elle va dans les coulisses.

BUFFY : Morgan ?

Elle essaie d’ouvrir une porte mais n’y arrive pas. Soudan, elle entend un bruit. Elle se retourne mais ne voit que des rideaux qui volent. Elle s’en approche mais se retourne et voit le Principal Snyder.

BUFFY : Monsieur Snyder.
SNYDER : On cherche quelque chose ?
BUFFY : Avez-vous Morgan Shay ?
SNYDER : Aux vues des derniers évènements qui ont eu lieu dans ce théâtre, j’estime qu’il est tout à fait imprudent et dangereux qu’une jeune fille traîne par ici. Seule.
BUFFY : J’allais m’en aller. Et je suis très capable de me défendre.

Ils se regardent, méfiants.

SNYDER : Si vous le dites…

Il part.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Alex fait ses devoirs. Il jète un coup d’œil a Sid qui n’a pas bouge.
Willow va vers Giles dans la mezzanine. Elle tient un livre.

WILLOW : Regardez ce que j’ai trouve dans la rubrique « Jouets et magie » (lit) « En de rares occasions, des jouets d’apparence humaine tels que poupées et mannequin, ont été mystérieusement possédées par des créatures. Lesquelles ont, pour satisfaire leur besoin d’êtres humains, collectes des organes. »
GILES : Le cœur d’Emily.
WILLOW : La marionnette de Morgan.

Alex se lève et va chercher un livre sur le comptoir. Quand il se rassoit, Sid n’est plus la mais il ne le remarque pas. Il lit le livre puis regarde Sid. Il crie et se met debout sur sa chaise en voyant qu’elle n’est plus la. Willow et Giles le rejoignent.

GILES : qu’est-ce qu’il y a ?
ALEX : Il est parti ! Envolé !
GILES : Mais qui ?

Il regarde la chaise vide de Sid et panique.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Buffy continue de marcher dans les coulisses, vigilante. Elle entend un bruit.

BUFFY : Morgan ?

Elle regarde derrière une rangée de vêtements mais ne voit rien. Elle continue d’avancer et heurte un corps par terre. Il s’agit de Morgan.

BUFFY (sous le choc) : Morgan. (recule lentement) Le démon a trouve un cerveau.

Soudain, un lustre tombe droit sur elle.

ACTE 3

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Buffy est inconsciente par terre. Le lustre est sur elle et la bloque. Elle se réveille. Elle regarde au-dessus d’elle et voit Sid courir sur une estrade. Elle essaie de se libérer mais n’arrive pas. Elle regarde autour d’elle.

BUFFY : tu sais que tu ne perds rien pour attendre ! Des que je sors de la, je te flanque une bonne torgnole !

Elle soulève un peu le lustre mais ne se libère pas. Elle tourne la tête et voit Sid qui essaie de la planter avec un couteau dans la tête. Elle évite le couteau et réussit à faire tomber Sid avec une main. Elle soulève le lustre et se libère. Sid revient à l’attaque mais elle lui donne un coup de poing. Elle coince Sid contre le mur.

SID : tu as gagne. Tu n’as qu’a prendre le cœur et le cerveau de ces pauvres malheureux.
BUFFY : Je suis sure que tu aurais pu en faire bon usage.
SID : Ca n’aurait été que justice.
BUFFY : Ouais. Malheureusement, tu as perdu et tu ne seras jamais humain.
SID : Peut-être, mais toi non plus.

Buffy réfléchis et ne comprend pas.

BUFFY et SID : quoi ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Plan sur Giles et Alex qui sont abasourdi, la bouche grande ouverte. Sid est assis devant eux.

SID : et oui, je pourchasse, j’anéanti les créatures du Mal. Oh, je sais qu’on ne dirait pas en me voyant. Pour résumer, je dirais qu’autrefois, moi aussi j’ai été un démon et de la pire espèce. Mais un jour quelqu’un m’a jeté un sort et brusquement je me suis retrouve dans ce costume ridicule sur les genoux de quelqu’un.
WILLOW : et depuis ce temps la, vous étés un pantin qui vit et qui parle ?
SID : Morgan avait raison. J’aurais du vos demander de faire équipe avec moi mais je ne le voulais pas parce que…
BUFFY : Pour vous, c’etait moi le démon.
SID : Comment pourrait-on m’en blâmer ? Regarde-toi. Tu es forte, athlétique, agile… séduisante… (reprend ses esprits) Désolé. Bref, toujours est-il que maintenant qu’il a le cœur et le cerveau, le démon gardera la forme humaine pour les sept ans a venir.
GILES : en tout cas, j’apprécie que pur un fois, quelqu’un d’autre se charge d’expliquer les choses.

Il se lève et sert du the.

SID : A l’origine, ils etaient sept. J’en ai déjà détruit six. Si je tu le dernier, la malédiction sera lève et je serais libéré. Je suis sur que ce chien participe au radio crochet.
BUFFY : et maintenant que ce démon a ce qu’il voulait, comment savoir qui c’est ?
SID : Il suffit de voir qui brille par son absence.
BUFFY : Et on aura plus qu’a l’éliminer.
GILES : Oh, seigneur !
BUFFY : Quoi ?
GILES : Le radio crochet. Il va commencer.

Il part.

BUFFY : cherchez les adresses de tous les participants et s’il y en a un qui manque à l’appel, on ira le chercher chez lui.
SID (a Giles) : quant a vos, arrangez-vous pour qu’ils soient tous sur scene. Faites une sorte de parade maison.
GILES : Une… quoi ?
SID : Une parade comme au cirque. Si l’un de vos artistes manque, ca se verra tout de suite.
GILES : ah, oui.

Il part.

SID : Hum… Ne serait-il pas un peu lent a la détente ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Giles entre dans les coulisses. Tout le monde se prépare, agites.

GILES : Dans 20 minutes, on ouvre le rideau ! Dans 20 minutes !

Cordelia va vers lui, paniquée.

CORDELIA : Oh, je regrette, c’est au-dessus de mes forces. Ils vont tous avoir les yeux rivés sur moi et ils vont me juger comme si j’etais… Buffy ! Et s’ils me trouvent horrible ?
GILES : Cordelia, il y a un vieil adage qui dit que quand on a le trac, il faut imaginer les gens en sous-vêtements.
CORDELIA (écœurée) : meme Mme Franklin ?
GILES : Peut-etre pas elle. (A tous) Je veux voir tous le monde sur scène dans 5 minutes pour… pour la parade.

Sid et Buffy sont assis au-dessus de la scène, sur une estrade.

SID : Qui es-tu exactement ? Je te vois mal en chasseuse de démons.
BUFFY : Je suis une exécutrice.
SID : C’est toi la fameuse Elue ? La vache ! J’en ai connu une dans les années 30. Une Coréenne, un beau brin de fille ! J’en garde un souvenir ému. On a vécu de bons moments. (Buffy est étonnée) Hé, je n’etais pas de bois a l’époque. J’etais de chair.
BUFFY : Comme ca, si tu tue ce démon, la malédiction sera levée ?
SID : tout juste.
BUFFY : Je n’arrive pas a t’imaginer autrement. Je me demande quelle apparence tu vas prendre, une fois libéré.
SID : Je n’en prendrais aucune. Pour moi, être libéré signifie…
BUFFY : La mort, c’est ca ?
SID : Inutile de pleurer sur mon sort. J’ai vécu plus de temps qu’un pourchasseur de démons, ou de vampires en l’occurrence. Quoique si tu veux me consoler, n’hésite pas.

Il met sa main sur sa cuisse.

BUFFY : Ce cote graveleux n’est pas seulement un truc que tu fais sur scène, hein ?
SID : Non.
BUFFY : Beurk !

Tous les élèves vont sur scène, dessous eux.

GILES : est-ce que tous le monde est la ?
SID : Ca y est. Les voilà, réunis.
GILES : Allons, dépêchez-vous ! Mettez-vous en Cercle.

Ils se tiennent la main et forment un cercle. Giles les regarde.

GILES : Bon. Alors, je vous souhaite bonne chance.
ELEVES : Merci.

Ils partent. Giles reste.

BUFFY (a Sid) : Ne bouge pas.

Elle saute de l’estrade et va devant Giles.

GILES : aucun ne manque.
BUFFY : alors, le démon n’est pas du lot.
GILES : Apparemment. Préviens les autres. Le rideau va se lever. Il faut que je sois présent.
BUFFY : Oui.
GILES : Bien.

Il part. Elle regarde l’estrade mais Sid n’est plus la.

BUFFY : Sid ?

Elle part.

INT – THEATRE / COULISSES – JOUR

Snyder rode dans les coulisses. Giles le voit et est surpris. Snyder le remarque et part.

GILES : Mais qu’est-ce…

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Buffy cherche Sid dans le théâtre.

BUFFY : Sid.

Soudain, elle reçoit des gouttes provenant du plafond. Elle met les mains en l’air pour voir ce que c’est et prend un cerveau. Elle le lâche rapidement, effrayée. L cerveau tombe à terre.

ACTE 4

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Willow fait des recherches sur un ordinateur, au comptoir. Buffy la rejoint, regardant ses mains.

BUFFY : ca doit faire 100 fois que je me lave les mains.
ALEX : Sid nous dit qu’il pourchasse les démons et nous, on prend ce qu ‘il dit pour argent comptant. Si on se résume, il nous a bien eu. Elle nous a drôlement bien manipule, la marionnette.
BUFFY : Il faut reconnaître que Sid est très fort. Mais pourquoi est-ce qu’il n’a pas pris le cerveau ? Je pensais que Morgan etait le meilleur élève du lycée.
WILLOW (regarde son dossier sur l’ordi) : c’est vrai, il n’y a qu’a voir ses notes : que des A. Il suivait même des cours a la fac. Attendez une seconde…
BUFFY : Quoi ?
WILLOW : regardez tous ces jours d’absences.
ALEX : Il a manque la moitie de l’année.
BUFFY : Vérifie son dossier médical.

Willow tape sur l’ordinateur et le dossier médical apparaît.

WILLOW (lit) : « En cas s’urgence, priere de contacter le Dr Liggette, Institut de Neurochirurgie Cancereuse de Californie ».
ALEX : Pauvre Morgan.
WILLOW : Je comprends mieux tous ses maux de tête.
BUFFY : Notre démon a besoin d’un cerveau intelligent mais pas celui de quelqu’un de malade.
ALEX : Il risque pas de m’avoir.
BUFFY : Il lui faut un cerveau intelligent mais avant tout très sain.

Ils regardent Willow.

WILLOW : Quoi ?

INT- LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Giles tient des poids dans les mains.

GILES : Si vous arrivez à calibrer les poids, vous arriveriez à la seconde près a la vitesse près au moment de l’impact.

Marc, le magicien, installe sa machine qui ressemble à une guillotine.

MARC : Ah, Monsieur Giles, vous etes très fort. Vous voulez bien m’aider ?

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

WILLOW (étonnée) : Mais qu’est-ce qu’un demon pourrait bien faire de moi ?
ALEX : Quelle est la racine carrée de 841 ?
WILLOW (sans réfléchir) : 29. (inquiete) Je vois.
BUFFY : T’en fais pas, Willow. Tant que tu es avec nous, ce démon n’a aucune chance d’obtenir ce qu’il veut.

INT- LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

La lame de la guillotine tombe et tranche un melon. Giles le ramasse.

GILES (impressionne) : He ben !
MARC : C’est cool, hein ?
GILES : Vous… vous etes sur que personne d’autre pourrait vos aider ?
MARC : Mon assistant m’a largue. N’ ayez pas peur, c’est moi qui ferais tout.
GILES : et comment est-ce que ca marche au juste ?

Marc tend une corde qui fait remonter la lame. Ce surprend Giles.
MARC : Un bon magicien ne révèle pas ses secrets.

Marc regarde sa main. Sa peau s’enlève petit a petit et on voit une peau écailleuse.

MARC : Allez, on a très peu de temps.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / BIBLIOTHEQUE – JOUR

Buffy tourne en rond devant Alex et Willow.

BUFFY : Tout ca est ridicule. Il faut réfléchir. Il faut absolument trouver qui est susceptible d’être notre démon.
ALEX : Je dis que c’est la poupée.
BUFFY : Non ! D’abord, on a élimine les participants du radio crochet.
WILLOW : C’est parce qu’ils etaient tous la mais c’etait avant de trouver le cerveau.
BUFFY : Oui. Il fait sûrement parti de la troupe. Et Giles ne le sait pas. (panique)
Et il se trouve avec eux !
ALEX : Non, Giles n’a rien a craindre. C’est un mec d’une intelligence… (inquiet) supérieure.

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / COULOIR – JOUR

Buffy sort de la bibliothèque en courant. Elle est suivi par Willow et Alex.

BUFFY : Giles !

Un homme qui fait le ménage les regarde partir, surpris.

INT- LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

Giles est allonge sur la guillotine. Sa tête est place sous la lame. Marc fini de l’attacher et règle la guillotine.

GILES : Ca ne devrait pas plutôt viser mon cou ?
MARC : Non. Voyez-vous, ca va vous couper la boite crânienne. Et votre cerveau va être expulse.

Il met un cadenas et coince donc la tête de Giles.

GILES : C’est quoi le truc, au juste ?

Marc serre les liens qui retiennent Giles sur une planche.

MARC : Le truc ?
GILES (angoisse) : Marc ? Marc, qu’est-ce que… ?

Marc donne des coups de hache sur la corde qui retient la lame.

GILES (panique) : Marc ?

Marc continue de couper la corde. La lame commence à descendre. Giles sursaute. La corde est sur le point de céder. Marc s’apprête a donner un dernier coup de hache mais Buffy l’attrape et le jète a terre. Elle lui donne un coup de pied au visage et la peau de Mark part.

BUFFY (écœurée) : Beurk !

Marc la frappe. La corde commence à lâcher et se rompt. La lame tombe a toute vitesse. Giles ferme les yeux, mort de peur. Soudan, Alex attrape la corde avant que la lame touche Giles. Alex remonte la lame. Willow va détacher Giles.

WILLOW : Ou sont les clés ?
GILES : C’est Marc qui les a.
ALEX : Willow !

Il pousse une hache du pied vers elle. Elle la prend et donne des coups sur le cadenas.

GILES : Dépêchez-vous !

Buffy continue de se battre contre Marc. Elle a repris l’avantage et l’enferme dans la boite de magie.

BUFFY : Comment est-ce que ca se ferme ?

Soudain, Marc se transforme en démon et détruit la boite. Il attrape Buffy par le cou.

GILES (a Willow) : qu’est-ce qui se passe ?

Willow donne encore un coup de hache et détruit le cadenas. Giles défait les liens de ses pieds. Buffy se bat avec le démon. Soudan, Sid arrive et donne des coups de couteau au démon.

SID : a nous deux, sale démon !

Mais le démon se débarrasse de Sid et Buffy continue de le frapper. Giles sort de
dessous la guillotine et Buffy y place le démon.

BUFFY (a Alex) : Lache tout !

Alex lâche la corde et la lame tranche la tête du démon. Willow est écœurée. Giles se touche la tête, soulage.

GILES : Oh. Je dois reconnaître que votre timing est impeccable.

Sid met un couteau sur le torse du démon et s’apprête à le planter.

SID : et maintenant, la touche finale.
BUFFY (Va vers lui) : Qu’est-ce que tu fais ?
SID : Cela ne suffit pas. Il peut revenir. Il faut lui transpercer le cœur. C’est la seule façon d’en finir.
BUFFY (tend la main) : donne-moi ca.
SID : Je dois le faire. Merci.

Il plante le démon. Celui-ci meurt et Sid aussi par la même occasion. Buffy prend la marionnette dans ses bras, triste.

BUFFY : tu es libre.

Soudan, le rideau s’ouvre et ils se retrouvent devant une foule de spectateur. Ils sont sous le choc. Snyder les regarde, ne comprenant pas.

SNYDER : Qu’est-ce que c’est que ca ? Une pièce d’avant-garde ?

FIN DE L’EPISODE

SCENE SUPPLEMENTAIRE :

INT – LYCEE DE SUNNYDALE / THEATRE – JOUR

La foule de spectateur regarde la scène. Giles est parmi eux. Sur scène, Alex, Willow et Buffy sont déguises en romains. Alex tient un bâton.

WILLOW (fixe le plafond, pétrifiée) : O misrable Œdipe, toi seul dans ton malheur. Je suis la, moi, la grande prêtresse de Zeus !
ALEX (fixe aussi le plafond) : On m’a prédis que je devais tuer mon père. (se met à genoux) La prédiction, je l’ai finalement accomplis ! Maintenant, je suis oblige d’épouser ma mère !

Buffy va vers lui, lasse.

BUFFY (parle vite) : O Œdipe, O Œdipe, pauvre, pauvre Œdipe. (elle lui touche la tête et retourne a sa place) Je ne vois d’autre façon de t’appeler que pauvre, pauvre Œdipe.

Giles et Snyder sont sous le choc et gênes.

ALEX (s’avance) : Je suis coupable ! (bégaie) Ma faute… c’est d’avoir agi dans une précipitation malsaine ! (se touche la tête, paralise) Maintenant, il faut payer c-ces crimes… dememts et… t-toute…

Il réfléchit en serrant les dents. On entend quelques rires.

ALEX : T-toutes… (content) toutes ces mauvaises actions que j’ai commises !

Giles est mal a l’aise pour lui. Alex revient à sa place. Plus personne ne parle.
Buffy donne un coup de coude a Willow. Celle-ci est pétrifiée et part en courant. Buffy et Alex se rapprochent pour combler le trou. Le public rit.
Revenir en haut Aller en bas
Yue Maelys
Yue Maelys
Esprit du Mensonge
Épisode 9 : La Marionnette Tumblr_p0i7m4AJ1R1r9f1l9o5_540
Épisode 9 : La Marionnette Anaxyuetraining
J'ai commis des meurtres, environ : 3526 Je suis : mi-humain, mi-démon. Je suis âgé de : 23 ans. Ce qui me démarque des autres c'est : ma capacité à soigner, mais aussi a augmenter les dons des autres. À l'Université, il parait que : je fais un double bac en journalisme et anthropologie à l'université de Sunnydale.
Je crèche dans le bâtiment : Dunworth.
On me voit souvent avec : Anastasia Zalitsev : une cliente, mais j'avoue qu'elle est plus que ça pour moi, maintenant. Une amie, une confidente. Mais, ne lui dites pas...
Jefferson Carpenter : on est pas encore très proche mais, étrangement, on se retrouve toujours fourré dans des situations ensemble. Il pourrait aussi m'aider à découvrir ce que je suis, il parait.
Charles Abbott : on est pas amis, mais on se rend services. Je soigne sa protégée et il m'aide avec mes dons. Donnant, donnant.
Candice Merteuil : Cliente régulière avec la langue bien acérée. Elle m'amuse mais notre relation ne va pas plus loin.
Buffy Summers : Ma nouvelle maman.
Je me bagarre souvent avec : Béatrice Lowell : Elle me kidnappe, une fois de temps en temps, pour que je soignes les victimes qu'elle désire garder en vie. En échange, elle me laisse la vie sauve. Génial ?
On dit de moi que je suis : analytique, perspicace, curieux, doux. Mais aussi que je peux être : timide, susceptible, dramatique. Je ressemble beaucoup à : Byun Baek Hyun. Je dois mon avatar à : moi-même. ◭ DC : Candice Merteuil.

Épisode 9 : La Marionnette Empty
MessageSujet: Re: Épisode 9 : La Marionnette  Épisode 9 : La Marionnette EmptySam 4 Jan - 3:46

Ok mais j'ai adoré Sid et j'aurais voulu qu'il revienne de temps à autres, à la place d'être libéré. Mais c'était touchant, comme libération.

_________________

☽ This city night looks like you; brilliant but a little lonely. Your knotted heart, I’ve followed it down these strange streets. Tell me how you want it. Tell me how you need it. There’s time enough. We dive into that sky, melt into the night...

Revenir en haut Aller en bas
Épisode 9 : La Marionnette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellmouth ::  :: LA SÉRIE :: saison 1-